la Quinzaine des Entrepreneuses Musulmanes bat son plein tandis qu’aujourd’hui nous vous présentons Mimoza Hijab : une boutique en ligne de vêtements islamiques pour toute la famille.
mimoza hijab entrepreneuse musulmane

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Maryam, je suis une jeune femme très sociable et parfois très timide, souriante et parfois nerveuse, mais toujours déterminée ! J’ai de nombreux centres d’intérêts, il me semble enrichissant de s’ouvrir à de nouvelles choses, de nouvelles rencontres. J’aime la poésie, le dessin, les sports de combat. J’aime aussi beaucoup rêver et surtout aller au bout de mes rêves…entourée de mes amis et de ma famille. 🙂

Vous êtes donc une entrepreneuse musulmane, parlez-nous de votre affaire

C’est en 2007 que j’ai commencé à bâtir mon entreprise de façon informelle et sans trop savoir où j’allais. Grâce à mon réseau d’amis, j’ai d’abord proposé mes services de couture et de confection sur mesure. Progressivement, des demandes pour des produits annexes tels que des hijabs, des accessoires m’ont été soumises. J’ai donc commencé à développer mon entreprise. Proposant alors un travail de qualité, avec des prix attractifs et des créations uniques, j’ai pu associer à Mimoza Hijab une belle réputation. Les ventes sont alors locales mais également nationales grâce à une visibilité sur un blog dédié à l’entreprise et un compte Facebook. Le succès de mon entreprise prenant de plus en plus d’ampleur et face à mes obligations de jeune étudiante, j’ai dû adapter mon activité et faire le choix de basculer sur de l’achat/revente. Ainsi depuis 2009 le principe général de Mimoza Hijab est de proposer sur un seul et même espace les plus grandes marques dédiées aux consommateurs musulmans. L’année 2011 marque un grand tournant : c’est en effet à cette date-là que tout devient officiel avec ma déclaration au registre des commerces. Trois grands évènements sous l’enseigne Mimoza Hijab sont alors organisés avec une exposition et une vente sur une superficie de 350m² ! Pour couronner le tout, c’est en décembre 2011 que la boutique en ligne voit le jour. Aujourd’hui, après plus d’un an d’exploitation, Mimoza Hijab a le plaisir de servir tous les jours de nouveaux clients français mais également étrangers. De nombreux projets sont en cours, notamment l’ouverture d’une boutique physique à Toulouse. Nous espérons qu’elle ouvrira ses portes courant 2013 avec l’aide et la volonté d’Allah !

Quelles ont été vos plus fortes motivations dans cette aventure ?

 Mon père est commerçant saisonnier : depuis toute jeune, je l’ai suivi et j’ai aimé vendre. J’ai envie de dire que la création de cette entreprise m’est un peu tombée dessus, elle est en effet le résultat d’un concours de circonstance et la fin logique du chemin que j’avais emprunté. Initialement, j’ai commencé à coudre pour rendre service à une sœur qui ne trouvait pas ce qu’elle souhaitait dans les commerces. Ensuite, étant très jeune et lycéenne, j’ai eu envie de me faire un peu d’argent de poche. Arrivée au bac et à l’entrée des études supérieures, mes ambitions et mes projets d’avenir avaient déjà mûri : j’ai pensé qu’une création d’entreprise pourrait générer des revenus avec lesquels je pourrais mettre en place des projets qui me tenaient à cœur. En France, notre communauté n’a pas de soutien financier de l’État et le meilleur moyen de subvenir à nos besoins est d’être libre, indépendant et autonome. Ayant alors conscience d’avoir un potentiel et des compétences, suivi de près d’un penchant pour la prise de risque et les challenges, j’ai choisi de foncer ! Mes motivations ont donc évolué progressivement et mes objectifs ont fini par prendre forme.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Lorsque j’ai commencé mon activité il n’y avait pas grand chose que ce soit en termes de boutique en ligne que de boutique physique. Pour ma propre consommation je devais me fournir à l’étranger ou me confectionner des tenues. J’avais donc acquis des compétences en couture. Me spécialiser dans cette activité est devenue pour moi une évidence et c’est aussi un domaine qui m’a toujours attiré.

Où avez-vous trouvé l’aide nécessaire à l’aboutissement de votre projet ?

J’ai suivi une formation de 10 jours sur le diagnostic à la création d’entreprise. Cela m’a permis de confronter mon projet au regard de personnes extérieures, de rencontrer des professionnels et d’acquérir des compétences pour mon constituer mon dossier. Je n’ai pas souhaité suivre d’autres formations car leurs objectifs est de pouvoir présenter son projet afin d’obtenir un financement, or je n’ai rien trouvé sans ‘ribaa (intérêts). Selon moi, ce qui est le plus intéressant à travers ces rencontres est de pouvoir exprimer ses idées afin de les (re)travailler, les affiner, les ajuster… J’ai pu trouver de l’aide et surtout du soutien auprès de mes amis et de ma famille, ainsi qu’auprès de sœurs fillah, dont une qui avait organisé chez elle ma première petite vente en invitant ses copines.

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées et comment les avez-vous surmontées ?

La principale difficulté a été le financement. J’ai débuté avec zéro euro (et même, un découvert, je me souviens de 146€ …). Ne pouvant pas solliciter de banque ou de prêt, j’ai du doubler ma motivation et ma détermination, apprendre à gérer les entrées et les sorties, négocier des prix ou des délais avec mes fournisseurs… Al hamdoulillah, dès que j’ai commencé à me faire connaître, j’ai pu constituer ma trésorerie et ce frein a fini par disparaître. La charge de travail et les responsabilités sont aussi une difficulté. Cela demande d’être rigoureuse et très organisée. Jusqu’à présent, je travaillais seule (à l’exception de quelques périodes). Mon entreprise devenant, grâce à Dieu, de plus en plus sollicitée, j’ai conscience que je ne pourrais plus tenir seule la cadence, ni répondre à toutes les tâches. Il me faudra alors employer une ou deux personnes incha’Allah, le moment venu.
mimoza hijab entrepreneuse musulmane

Présentez-nous votre produit phare

Le Pashmina est un des grands classiques du prêt-à-porter, il est indémodable ! Grand et couvrant, 100% viscose il se porte facilement et s’accorde avec vos tenues quotidiennes mais peut aussi s’accessoiriser à merveille lors des occasions. En plus de se porter en guise de hijab, vous avez aussi la possibilité de le mettre autour du cou. Vous l’aurez vite compris, le Pashmina est plein d’atouts et sera vite une pièce indispensable de votre garde robe !
Ce produit  plaît à toutes les femmes, les jeunes, les moins jeunes. De plus il convient à toutes les saisons, printemps, automne, hiver… Et comme je disais, il peut se porter au quotidien, avec une belle abaya ou une tunique, mais également lors d’occasions particulières avec un petit accessoire festif. C’est vraiment un des grands classiques qui a su séduire de nombreuses femmes !

Quelle recommandation feriez-vous à d’autres porteurs de projet  ?

 Voici un ouvrage que je recommande “Des jours de ma Vie”, de Zaynab Al Ghazali. Il relate et témoigne l’histoire de cette femme qui a été emprisonnée et torturée sous la dictature de Gamal Abdel Nasser en Egypte. Malgré tout ce qu’elle a enduré, Zaynab a fait preuve de lutte, de patience, de foi, de persévérance et de détermination.

Pourquoi l’avez-vous choisi ?

Ce n’est pas un livre directement lié à l’entrepreneuriat. Mais si je l’ai choisi c’est parce que je pense que dans « porteur de projet », il ne faut pas oublier le “porteur”. La personnalité et les valeurs ont toutes leur place et une importance capitale. Ce livre m’a personnellement marqué et ému. A travers son autobiographie, j’ai pu découvrir une femme musulmane digne, forte et croyante. Sa personnalité et son histoire montre qu’à travers les épreuves de la vie, il faut rester fidèle à sa Foi, à Allah. Qu’il faut continuer à Lui faire confiance, se défendre et à revendiquer ses droits, sa liberté. Pour moi, cette femme est un exemple, un magnifique exemple. J’espère pouvoir me comporter aussi bien face aux différentes épreuves de la vie, aux différentes difficultés ou exigences dans le cadre de mon entreprise.

Pour finir, un petit mot à toutes celles et ceux qui vous lisent ?

Je remercie sincèrement les personnes qui ont prêté un intérêt à cette interview et à mon parcours. J’espère qu’il vous en apprendra un peu plus sur Mimoza Hijab, qu’il vous donnera envie d’aller visiter ma boutique et qu’il apportera de l’aide et de la motivation aux futures entrepreneuses ! Je vous demande de penser à moi dans vos invocations, que Dieu vous récompense et vous protège.

Merci d’avoir partagé votre projet avec nous, nous invitons tous ceux qui aimeraient avoir plus d’information à se rendre sur votre site internet >> mimoza-hijab.fr , à aimer votre page facebook >> Mimoza Hijab et à vous suivre sur twitter >> @Mimozahijab.