Durant le mois béni de Ramadan, l’équipe d’Akhawate Business a fait le choix de mettre en pause les préoccupations mondaines pour accompagner les entrepreneuses dans un cheminement spirituel qui leur permettra de se ressourcer. En effet cette année fut riche en événements : beaucoup se sont lancées, d’autres ont opéré de profonds changements, certaines ont connus des moments de doute et de difficulté. Ramadan ne pouvait pas mieux tomber pour nous offrir un temps de pause et de remise en question afin de repartir du bon pied à la rentrée inchaAllah.

Nous entamons donc une série d’article intitulés “Pendant Ramadan je me ressource” dont le premier volet sera consacré à la prière. La première partie aujourd’hui servira à redonner ses droits à notre adoration quotidienne, et dans un prochain billet nous verrons inchaAllah quels nombreux bénéfices en tirer pour notre vie active. La relation des croyants à la prière est un donnant/donnant : prend soin de ta prière et elle prendra soin de toi.

prière ramadan

Rendre ses droits à la prière

Je prie à l’heure :

« La prière est certes, pour les croyants, une prescription à des heures déterminées. » [ Sourate 4 Verset 103 ]

Le premier droit à rendre à la prière, est son accomplissement à l’heure exacte. Tout au long de l’année nous sommes prises dans le tourbillon de la vie, de nos obligations personnelles et professionnelles ainsi que de nos activités et loisir, laissant parfois un certain flottement s’installer entre l’horaire indiqué et l’accomplissement. Pendant ce mois de Ramadan, notre premier challenge sera de faire un maximum d’effort pour prier exactement à l’heure chaque jour. Mettez des alarmes sur vos téléphones, investissez dans une horloge qui fait l’adhan ou télécharger Athan software pour votre pc, et empressez vous de remplir votre devoir.

Je prends tout mon temps :

“Et cherchez secours dans l’endurance et la prière : certes, la prière est une lourde obligation, sauf pour les humbles” [Sourate 2 Verset 45]

L’endurance et le secours ne se trouvent pas dans une prière rapide et baclée. L’endurance se trouve en faisant durer la récitation et les différentes postures, le secours se trouve dans l’intensité du lien établi avec Allah.

Avez-vous déjà commencé une prière en vous disant “ Et si je la faisais durer au maximum ?”
Récitez lentement, changez de posture en douceur, tenez les différentes postures aussi longtemps que possible et faites durer cette adoration qui vous apporte le repos de l’âme.

Je lis toutes les formules de dhikr qui s’y rattache :

Si vous prenez la citadelle du musulman vous verrez qu’une dizaine de chapitre sont consacrés aux formules de dhikr à dire avant, pendant et après la prière. Si vous les connaissez, prenez le temps de les faire revivre, et si c’est une découverte, alors apprenez-les. Ces formules sont à la prière ce que les parures sont à une belle femme : beauté sur beauté qui s’embellissent mutuellement. Accordez donc ce droit à votre prière, laissez-y entrer la lumière de l’évocation d’Allah.

J’ajoute les prières surrérogatoires :

Oummou Habiba (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), la mère des Croyants, a dit:« J’ai entendu dire le Messager de Dieu 500px-mohamed_peace_be_upon_him-svg : « Chaque fois qu’un Musulman fait pour Dieu douze unités de prière surérogatoires autres que les prières obligatoires, Dieu lui construit obligatoirement une maison au Paradis ». (Rapporté par Mouslim).

Qui se priverait d’une maison au Paradis construite par Dieu ?
Elles se répartissent ainsi :

  • 2 unités avant Sobh
  • 4 unités avant Dhohr
  • 2 unités avnt Asr
  • 2 unités après Magheb
  • 2 unités après Icha

A cela s’ajoute :

  • La prière dite de Doha effectuée entre le lever du soleil (chourouq) et le zénith.
  • Les prières nocturnes après Icha, nommées “tarawih”
  • Les prières nocturnes du dernièr tiers de la nuit avant sobh nommées “tahajjud”

Nous vous invitons à effectuer vos propres recherches au sujet de toutes ces prières surrérogatoires car c’est un sujet passionnant et il existe tellement de ressources à ce sujet que nous ne nous étalerons pas dessus ici. Le point à retenir est de faire l’effort d’augmenter le nombre de prière effectuées par jour en suivant les indications de la Sunna du Messager.

Les droits que nous pouvons/devons rendre à la prière sont nombreux, nous avons cité ici les 4 principaux. Encourageons nous mutuellement à remplir ces 4 objectifs durant ce mois, comme un challenge dans la foi. Pour aller plus loin, prenez le temps de visionner cette excellente série de vidéo intitulée “Comment prier” traduite par les soins de nos frères du site belmostafa.com. En regardant  ces vidéos vous découvrirez que nous commettons beaucoup d’erreur dans notre prière et qu’il y’a beaucoup à faire pour la parfaire.

Ne manquez pas la suite de l’article pour constater tous les bénéfices que vous allez en retirer, alors à très vite !

 Crédit photo.
Les commentaires facebook