Comme vous le savez, Ramadan est le mois du Coran : “le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement” [ la génisse S.2, v.185]. Quoi de plus naturel donc que de profiter de ce mois béni pour trouver refuge dans le Coran et pour se ressourcer grâce à lui.

Je me ressource Coran

Que représente le Coran ?

Nous le savons, le Coran est notre lumière, le point de départ et de repère de notre religion, c’est un trésor dont bon nombre d’entre nous néglige la valeur. Pourtant, plus on lit la parole d’Allah, plus on rend gloire à Sa puissance à Sa perfection, à la beauté de Sa création. On y trouve énormément d’explications, de révélations et de réponses à nos questions, tout comme on peut lire des histoires qui invitent à la réflexion et à la méditation. Allah dit : “Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants” [Jonas S.10, v.57]. Plus loin, Il, exalté soit-Il, dit :  “Ceci [le coran] constitue pour les hommes une source de clarté, un guide et une miséricorde pour les gens qui croient avec certitude.”  [ L’Agenouillée S.45, v.20 ].

Il est donc évident que nous avons tout intérêt à nous revenir au Coran et à nous y ressourcer pour avancer dans la lumière et inonder de miséricorde.

Je remercie Allah pour ce miracle

Moïse/Moussa (Paix sur Lui) a reçu 9 miracles, Jésus/Issa (Paix sur lui) en a également reçu plusieurs, et chaque prophète a été envoyé avec des miracles pour appuyer le message délivré. Ainsi, le miracle envoyé à notre Bien-Aimé est le Coran : “Chaque prophète qui a été envoyé, a eu des preuves auxquelles les gens ont cru ; et moi, ce que j’ai eu est une révélation ; donc, j’espère être le prophète qui aura le plus grand nombre de gens qui le suivront” (Rapporté par Al-Boukhari.)

On découvre jour après jour des vérités fascinantes dans tous les domaines de la vie et de l’existence : embryologie, médecine, géologie, astronomie, histoire, linguistique… une vie ne suffirait pas pour étudier en détail le sens de chaque verset et chapitres. Notre livre sacré est LE miracle de l’islam, c’est un cadeau avec lequel Allah nous a honoré, nous musulmans. Il est perfection, il est vérité. Ajoutons qu’il est époustouflant de beauté par ses mots, sa composition et la mélodie de ses versets. Et pour cela nous devons remercier Allah et être reconnaissant.

Je profite de ses bienfaits

C’est un fait connu, chaque lettre récitée du coran est comptée comme une bonne action, sortons nos calculatrices : il y a 323671 lettres dans le Coran, donc quand on achève sa lecture entière, on a gagné 323 671 bonnes actions et sachant que chaque bonne action en vaut 10, on arrive à 3 236 710 bonnes actions ! en lisant un livre ! Imaginez qu’on vous paye 3 millions d’euros pour lire le Coran, qui refuserait ou rechignerait à le lire ? Sachez alors que le salaire qu’Allah vous accorde est bien meilleur que les euros ou les dollars, sans compter les bienfaits spirituels de sa lecture.

Pour l’au delà, sa présence comptera car il intercédera en notre faveur ou défaveur : le Messager de Dieu (paix et bénédiction sur lui) a dit : “ Lisez le Coran, car il viendra le Jour de la résurrection en intercesseur pour ceux qui le lisent” (Rappporté par Mouslim), dans un autre hadith il explique : “On dira, le jour de la résurrection, à celui qui récitait le Coran : “Récite et monte comme tu récitais en psalmodiant dans le bas monde, car ta place sera là où tu réciteras le dernier verset que tu connaisses”  (Rapporté par Abou Daoud et Al-Tirmidhi).

Je me remets en question

Ces quelques lignes sont insuffisantes pour évoquer sérieusement et longuement le miracle et les bienfaits du Coran, tout au moins c’est une introduction, le point de départ d’une profonde réflexion sur notre relation avec le Coran. Tout ce dont nous avons besoin s’y trouve, il suffit de l’ouvrir pour le réaliser. Prenons le temps et du recul pour revoir notre comportement et sur la place qu’on lui laisse dans nos vies et nos cœurs. Certes, nous le négligeons, et beaucoup le laisse prendre la poussière sur une étagère. Aussi, profitons de ce mois de rapprochement avec Allah, pour se rapprocher de Sa parole.

Pour la suite de cet article dans quelques jours inchaAllah, nous verrons ensemble comment faire du Coran le printemps de nos cœurs, la lumière de nos poitrines, notre allié au quotidien. En attendant relisez le premier volet de la série “Pendant Ramadan je me ressource” avec la prière partie 1 et partie 2.

Les commentaires facebook