Voici la seconde partie de notre article Pendant Ramadan, je me ressource : le Coran. Voyons maintenant comment nous pouvons profiter de ce mois béni pour changer notre relation avec le Coran et nous rapprocher de la parole d’Allah.

Je lis le Coran quotidiennement

ça doit être un réflexe quotidien. Chaque jour, prenez 1mn, 5mn, 30mn ou plus pour lire le Coran, simplement, seul, lui et vous. Connectez-vous chaque jour au livre d’Allah pour que votre cœur et vos yeux soient toujours baignés de Ses paroles. Sans vous en rendre compte, cela aura un impact sur vous, sur votre comportement et sur votre compteur de bonnes actions, car comme vu précédemment, chaque lettre lue rapporte 1 bonne action et chaque bonne action en vaut 10.

Je_me_ressource_Coran

Par ailleurs, le Messager de Dieu 500px-mohamed_peace_be_upon_him-svg a dit : “L’image du croyant qui  lit le Coran est celle de l’orange : son odeur est suave et sa saveur est suave. L’image du Croyant qui ne lit pas le Coran est celle de la datte : elle n’a pas d’odeur et elle est douce. L’image de l’hypocrite qui lit le Coran est celle de la plante aromatique : son odeur est bonne et son goût est amer. L’image de l’hypocrite qui ne lit pas le Coran est celle de la coloquinte : elle n’a pas d’odeur et son goût est amer.” (rapporté par Al Bukhari et Muslim). Soyons donc des oranges à l’odeur et à la saveur suave.

Si vous le pouvez, fixez-vous un objectif annuel, par exemple, lire 6 fois le coran d’ici le prochain ramadan, ce qui équivaut à lire un hizb par jour à peu près. Faisable non ?

J’étudie le Coran

Lire le Coran c’est bien, le comprendre c’est mieux !

Mettez un point d’honneur à lire le coran avec son exégèse, même si cela doit vous prendre un an ou plus. Il est très important de lire au delà des mots, de comprendre le contexte dans lequel les versets ont été révélé et à quels événements ils renvoient. C’est également une façon d’apprendre l’histoire de l’islam, les différentes étapes de la révélation, les victoires, les défaites, les moments de joie ou de tristesse qui ont ponctué la vie des premiers musulmans. Pour commencer, vous pouvez attaquer l’exégèse de la dernière partie du Coran, tafsir de la partie ‘Amma sinon vous trouverez pléthore de livres qui traitent du sujet. Si vous n’avez pas le temps, lisez au moins la traduction du Coran. Pourquoi une traduction ? Parce que ce livre est la parole de Dieu, et Il, exalté soit-Il, a choisi la plus belle langue, la plus variée et la plus complexe pour s’adresser à l’humanité. La traduction sert à vulgariser les mots et à mieux en saisir le sens.

J’apprends le Coran et je l’enseigne

Il y aurait dans le monde 10 000 000 de personnes qui connaissent par coeur le coran (source Challenges of the Muslim World). C’est exceptionnel pour un livre révélé il y a 1434 ans ! Apprendre le coran est une nécessité, cela permet de garder vive la parole d’Allah, dans les mosquées, les foyers et les coeurs et de la transmettre. D’après Othman ibn Affan (qu’Allah l’agrée), le Prophète 500px-mohamed_peace_be_upon_him-svg  a dit: “Le meilleur d’entre-vous est celui qui apprend le coran et l’enseigne” .(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5027).  D’après Ibn Abbas, le Messager de Dieu 500px-mohamed_peace_be_upon_him-svg a dit aussi : “Celui qui ne retient dans son coeur aucune lettre du Coran est comparable à une maison en ruine “ (Rapporté par Al-Tirmidhi)

Rappelons également que notre degré dans le Paradis sera déterminé par ce qu’on connait du Coran.

Pour l’apprendre, vous pouvez vous rendre à la mosquée, vous faire votre propre planning d’apprentissage, suivre des cours de tajweed pour le réciter correctement. Vous trouvez également plusieurs livres et plusieurs vidéos qui donnent des conseils à propos de l’apprentissage du Coran. Ajoutons, qu’apprendre le Coran peut difficilement se faire sans apprendre l’arabe, pour cette raison, vous devez également prévoir d’apprendre la langue du Coran.

Je médite les versets du Coran

La méditation est l’action de réfléchir, de penser profondément à un sujet, à la réalisation de quelque chose (définition Larousse.fr). Le prophète 500px-mohamed_peace_be_upon_him-svg avait pour habitude de se retirer dans la grotte Hira pour méditer, pour réfléchir à cet univers qui l’entoure. Reprenons cette habitude, renouons avec la méditation. D’ailleurs, à plusieurs reprises, Allah nous y invite : “[Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent !” [Sad S38, v.29], plus loin, Il, exalté soit-Il, dit : “Ne méditent-ils pas sur le Coran ? Ou y a-t-il des cadenas sur leurs coeurs ?” [Muhammad S47, v.24].

Si vous êtes anglophone, on vous recommande vivement la série de Nouman Ali Khan (qu’Allah le préserve), Quranic Gems. Il sélectionne un verset et propose d’y réfléchir, d’en chercher le sens et l’explication. En plus d’être une exégèse, c’est une réelle réflexion qui est proposée.

Au delà de cela, on peut simplement s’attarder sur des passages et chercher à réaliser ce qu’Allah nous dit, à prendre conscience du message transmis.

Je prends mon Coran avec moi

Pensez à prendre partout avec vous votre Coran, qu’il soit en papier ou virtuel (tablette ou smartphone, mp3), vous pourrez ainsi le lire ou l’écouter dans les transports, dans la salle d’attente du médecin.

Profitons de Ramadan pour reformer notre relation avec le Coran, ce miracle par lequel Allah nous a honoré. Il doit être présent au quotidien, lisez-le, comprenez-le, apprenez-le, méditez-le.

Beaucoup vont lire le coran pendant ce mois, tout comme vous êtes discipliné dans sa lecture pendant Ramadan, soyez également à cheval sur votre rapport avec le Coran tout le long de l’année.

Les commentaires facebook