Après son article, le secret du business qui cartonne est un hadith, Akhawate Business, non rassasiée de vous livrer des conseils précieux issus du Coran et de la sunna, vous livre aujourd’hui la clé de la subsistance pour les entrepreneuses.

Tu veux augmenter ton chiffre d’affaires ? Il n’y a qu’une chose à faire

En tant qu’entrepreneuse musulmane, nous cherchons toutes à gagner notre vie tout en préservant notre foi et nos engagements vis-à-vis d’Allah. La quête de subsistance à travers notre commerce est présente chez la plupart d’entre nous. Avouons-le nous rêvons secrètement ou non de pouvoir vivre de notre activité.

Ne vous méprenez pas, ici nous ne vous proposerons pas comment construire votre stratégie d’entreprise, nous ne vous dirons pas quel plan marketing adopté, nous ne vous annoncerons pas comment vous faire connaître en un temps record. D’autres le font mieux que nous.
En revanche, nous avons à cœur, mais vraiment à cœur, de vous donner la clé de la subsistance que toute entrepreneuse musulmane devrait posséder. Ce conseil et cette recommandation ne viennent pas de nous, mais de plus haut. Pas de Harvard, pas de Richard Branson, ça vient de bien plus haut.

Augmenter son chiffre d'affaires

Le retour aux sources, le retour au Coran

Cela peut vous étonner, mais même quand il s’agit de commerce ou d’activité professionnelle, il faut revenir au Coran et à la sunna, et pas seulement en ce qui concerne le licite et l’illicite.
En effet, le Coran est une source intarissable de conseils, de recommandations et de commandements qui peuvent s’appliquer dans tous les domaines de la vie et à toute époque. Quel méthode nous indique donc le Coran pour acquérir une subsistance licite et s’enrichir ?

Nouh, Houd, ces exemples du Coran

A travers la multitude de récits de prophètes cités, Allah nous distille son conseil pour obtenir notre richesse et l’accroître. On apprend que les prophètes et messagers de Dieu incitaient et invitaient leur peuple à implorer le pardon d’Allah et à se repentir sincèrement, car cela, expliquent-ils, peut permettre notamment la descente de la pluie ainsi que la bénédiction dans les biens et les enfants.

Allah mentionne au sujet de ce que Houd qui dit à son peuple :
« Demandez pardon à votre Seigneur; ensuite, revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance jusqu’à un terme fixé, et Il accordera à chaque méritant l’honneur qu’il mérite ». {S.11 Houd; v.3}
Il dit encore : « Ô mon peuple, implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui pour qu’Il envoie sur vous du ciel des pluies abondantes et qu’Il ajoute force à votre force. Et ne vous détournez pas (de Lui) en devenant coupables ». {S.11 Houd; v.52}
Allah mentionne Nouh qui dit à son peuple : « J’ai donc dit: “Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Pardonneur, pour qu’Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes, et qu’Il vous accorde beaucoup de biens et d’enfants, et vous donne des jardins et vous donne des rivières » {S71 Nouh; v.10-12}

Pourquoi se repentir ?

Outre le fait de chercher le Pardon d’Allah pour pouvoir accéder au Paradis et vivre avec Sa bénédiction, le repentir permet d’obtenir des bienfaits du ciel ou de la terre et de s’enrichir en biens et en enfants, comme le prouvent les versets précédemment cités.
Peut-être n’avons-nous jamais pensé à nous repentir pour ces raisons. Habituellement, on se repent parce qu’on réalise notre manquement vis-à-vis du Créateur ou de Ses créatures, on se dit que cela peut nous être fatal dans l’au delà ou qu’on peut subir le courroux d’Allah ici bas. Rarement avons-nous pensé que nos péchés pouvaient être une entrave à notre succès en tant qu’entrepreneuse, pourtant le Prophète 500px-mohamed_peace_be_upon_him-svg dit : « Certes, le serviteur peut être privé de subsistance à cause d’un péché qu’il a commis. » (rapporté par Ibn Majah). Si votre business ne décolle pas, cela peut peut-être s’expliquer par l’existence de pêchés pour lesquels vous ne vous êtes pas encore repentis. Soyons clairs, nous n’encourageons pas à se repentir pour des raisons vénales; Allah, el Alim, connaît nos intentions, alors purifions-les et repentons-nous pour toutes les raisons citées et bien d’autres.

Faire un bilan et se repentir sincèrement

Avant de démarrer notre activité, nous avons sûrement fait un bilan de compétences, un état des lieux de notre situation, nous avons analysé le marché, la cible, établi la stratégie, etc. Il faut maintenant intégrer à notre business plan et à notre préparation notre bilan religieux.
Prenons le temps, au calme, de passer en revue nos actes, notre comportement, repensons à ce que nous avons fait et surtout reconnaissons nos fautes passées, identifions-les comme telles, réalisons nos manquements envers Allah et nos semblables.
Cette étape, vous ne la trouverez mentionnée dans aucun bouquin de business, mais nous musulmans avons été gâtés et honorés par le Coran. Nous pouvons donc intégrer le repentir dans le processus entrepreneurial, il permet de se remettre en cause, d’avouer ses torts et d’assainir ses comptes avec Allah.
Nous avons toutes et tous des choses à nous faire pardonner, de mauvaises paroles prononcées, des prières retardées ou ignorées, des liens de parenté rompus, des désirs illicites assouvis, qu’il soit petit ou grand, le péché nécessite le repentir et doit en être suivi.
Alors, chères entrepreneuses et futures entrepreneuses, chère sœur, cher frère de toute activité et de tout métier, repentons-nous sincèrement, non seulement pour se présenter pur de toute souillure devant le Maître des Mondes, mais aussi pour réussir dans cette vie et obtenir des subsistances abondantes de la part de notre Seigneur, Ar-Razzak, Al Ghafour.

Les commentaires facebook