Les étapes à franchir pour réussir son recrutement

Lors d’un précédent billet, je vous avais présenté les points clés afin de se préparer au recrutement. Maintenant que tout est clair et que l’objectif visé est bien déterminé, nous allons voir comment procéder au recrutement en tant que tel.
De la rédaction de l’annonce à sa diffusion, en passant par le tri des CV et l’entretien pour finir par le choix final du meilleur candidat. Je vous livre les marches à suivre pour réaliser votre recrutement dans la sérénité et en toute efficacité.

Les étapes clés du recrutement

La rédaction de l’offre d’emploi

L’intitulé du poste, ce qui va le définir, doit être facilement accessible au niveau de sa compréhension, évitez ainsi tout terme technique interne à votre secteur d’activité. Ensuite, on trouvera une description succincte de la société, son secteur d’activité, ce qu’elle propose, sa composition, sa place sur le marché, et ses projets futurs.
Vous noterez les informations pratico-pratiques tel que le type de contrat, le lieu de travail des tâches du poste, les fonctions, ce que vous attendez de ce recrutement, les objectifs et projets, il faut y ajouter le niveau de compétence recherchée, l’expérience, la formation, les points techniques ou outils essentiels tels que la pratique d’une langue étrangère ou la maîtrise d’un outil informatique
Enfin, les qualités personnelles requises ou « souhaitées », les détails essentiels ou non permis B exigé ou pas, mobilité…

Un cadre juridique à respecter

Le législateur encadre de façon stricte la publication d’annonce de recrutement pour éviter toute discrimination, ceci étant interdit par la loi (article L. 5321-2 du Code du travail)
Par définition, la discrimination consiste à traiter différemment de façon injuste des personnes placées dans une situation similaire, dès lors, une annonce qui irait dans ce sens est considérée comme discriminante, pour éviter cela, vous ne devez pas mentionner les points suivants :

  • l’origine, le genre (homme/femme)
  • la situation familiale, la grossesse
  • la race, l’ethnie ou la nation
  • les opinions politiques, les activités syndicales ou mutualistes
  • les convictions religieuses
  • l’état de santé,le handicap, l’orientation sexuelle,l’âge, l’apparence physique

Ces principes sont inscrits dans le Code du travail (article L 1132-1) mais aussi dans le Code pénal (article 225-1)
Voici quelques exemples concrets à proscrire: «nationalité française, entre 25 et 35 ans, célibataire, sans enfant, personne en bonne santé ». Pour en savoir plus, visitez le site de la HALDE.

Capter l’attention à travers votre annonce

Il faut s’adresser au candidat de façon claire, sans détour, utilisez des phrases simples et courtes comme par exemple ; « vous êtes en charge de l’équipe, vous concevez des projets, vous intégrez l’équipe… » Soyez bref et précis à la fois, afin de vous assurer de la clarté de l’annonce et des missions demandées, certaines expressions sont accrocheuses et peuvent donner le ton dans une annonce, la place de l’entreprise sur son marché, l’évolution du poste sont tout autant de critères à mettre en avant pour attirer les candidats.

La sélection des candidatures

Le tri des réponses

C’est une phase cruciale dont la finalité est de trouver la meilleure combinaison entre le poste, le candidat et sa société. Pour ce faire, il faut sélectionner et donc trier une par une les candidatures en tenant compte de vos critères. En règle générale, une méthode simple s’applique à tout type de recrutement, il faut trier les CV en trois groupes :

  • Les CV qui répondent parfaitement à tous vos critères
  • Les CV qui répondent en partie ou qui ont retenu votre attention avec un point particulier
  • Les CV qui ne correspondent pas du tout et qui seront mis de côté

La lettre de motivation pourra « départager » les CV et mettre en avant certains profils.

Les entretiens d’embauche

Vous devez le préparer ultérieurement, avec un discours sur votre société, sur la description du poste, avec des questions précises sur le candidat son expérience, ses capacités professionnelles à répondre à vos besoins. L’entretien doit être un échange d’information entre les deux parties. L’objectif étant de vous assurer au mieux que le candidat possède réellement les qualités requises et que ses besoins soient également liés aux vôtres.
La motivation du candidat est plus « palpable » lors d’un entretien qu’à travers une lettre ou le CV. Il faut laisser un moment « libre » au candidat au cours duquel il exposera son parcours, ses choix et son projet professionnel, et bien sûr il devra expliquer les raisons qui l’ont amené à postuler pour votre annonce.

La décision

C’est l’heure du bilan pour vous ! A l’issue de vos entretiens, une présélection est nécessaire, ne retenez que deux candidatures dans l’idéal, le choix va s’opérer sur les capacités d’intégration du candidat au sein de votre société, celui ou celle qui colle le plus à votre image.

Source : www.universrh.blogspot.com

Vous êtes entrepreneuse, seules vous connaissez parfaitement votre mode de fonctionnement, vos attentes vis-à-vis de vos clients, votre environnement social et économique. Il suffit simplement de poser par écrit les avantages et les faiblesses de chaque candidat pour effectuer une estimation juste de leur importance par rapport au poste. Le choix sera par la suite de plus en plus évident.
Vous avez trouvé ? Vous êtes sûre de votre choix ? Il ne reste plus qu’à informer votre futur collaborateur de son succès et l’inviter donc à faire partie de votre succès également en intégrant votre société. Ensuite, vous devez confirmer au candidat par écrit, son embauche en lui demandant de signifier son accord par écrit également.

Dans de futurs billets, je vous exposerai insha’ Allah, les modalités d’embauche d’un salarié, ainsi que les différents types de contrats existants. Je vous parlerai également  d’une méthode d’organisation mentale révolutionnaire…  Patience donc !

Les commentaires facebook