“Le principal défi de entrepreneuriat musulman est de se professionnaliser”

Akhwate Business clôture la présentation des sponsors de la quinzaine des entrepreneuses, avec un partenaire de choix (encore un !). Il s’agit d’Imane Magazine, le magazine de l’islam au féminin.

Imane Magazine

Bien que beaucoup soient familiers avec votre entreprise, présentez-nous Imane Magazine

Imane Magazine est un magazine féminin musulman. Magazine féminin car vous retrouverez sur notre site internet et notre magazine papier quasiment toutes les rubriques que vous pourrez lire dans un magazine féminin traditionnel. Musulman car nous traitons les sujets dans le respect de l’islam et nous les abordons avec le point de vue de la femme musulmane. En plus de cela, vous retrouvez des articles spiritualité pour que “divertissement” rime aussi avec “rappels”.

Créé en 2011, nous avons d’abord commencé avec le lancement du webzine, puis en janvier 2012 nous avons lancé le premier numéro du magazine en version papier. Les articles du site internet et du magazine papier sont différents, ce qui nous permet d’aborder des thématiques variées, sous des angles différents. Notre magazine s’adresse principalement aux femmes musulmanes, mais aussi aux hommes et aux femmes qui souhaitent mieux comprendre la femme musulmane loin des clichés véhiculés par les médias traditionnels.

Pourquoi avez-vous accepté d’être partenaire de la quinzaine des entrepreneuses ?

En tant qu’entrepreneuses musulmanes, nous savons combien il est difficile de débuter et de se développer. La solidarité, le réseau, l’entraide sont des éléments indispensables pour permettre à l’entrepreneuriat musulman féminin de se développer. Au delà des concurrences qu’il peut y avoir entre les différents projets, il est primordial de voir l’intérêt général : la réussite de toutes aboutira forcément à la réussite de chacune.

Par ailleurs, le nombre de médias s’adressant à la cible particulière de la communauté musulmane n’est pas très important et il est de notre devoir de soutenir les entreprises musulmanes en leur permettant de profiter de visibilité auprès de notre lectorat. Enfin en tant que femmes nous sommes forcément sensibles à l’ambition des entrepreneuses musulmanes et nous souhaitions les soutenir via notre participation à cette opération.

A votre avis, quels sont les enjeux et les défis de l’entrepreneuriat musulman ?

Le principal défi de entrepreneuriat musulman est selon moi de se professionnaliser. Les idées ne manquent pas, les ambitions non plus. Il faut continuer à se structurer, à réfléchir les projets dans leur ensemble sans en négliger un seul aspect : de l’idée à la gestion, la communication, le marketing, le financement mais aussi la stratégie à moyen et long terme.  La réussite d’un projet ne repose pas uniquement sur l’idée de base mais sur la réflexion globale pour avoir un projet viable. Il ne faut pas hésiter à s’entourer des bonnes personnes, à chacun son métier ; il faut aussi savoir déléguer pour mener à bien tous les aspects du projet.

Ce qui est positif et encourageant c’est que les compétences et la motivation ne manquent pas au sein de la communauté. Nous sommes à l’aube d’un grand changement pour l’entrepreneuriat musulman car nous avons compris que c’est par ce moyen et avec l’aide d’Allah, que nous réussirons à concilier vie professionnelle et sociale avec notre foi.

Enfin, quels conseils donneriez-vous à nos entrepreneuses ?

Le principal conseil que je peux donner aux entrepreneuses est de ne surtout pas négliger la communication et le marketing. Dans les projets ce sont souvent des aspects qui sont relégués au rang d’investissements secondaires (avec le budget qu’il restera), ou encore pire, on ne fait que du gratuit et on n’investit pas dans une communication et un marketing de qualité. Avec ces choix, l’échec est au bout du chemin. Ce n’est pas de l’argent perdu que de se construire une notoriété, de construire son image de marque, de préparer une opération de communication. C’est un investissement qui n’apporte pas forcément un retour immédiat et chiffrable mais qui est nécessaire pour espérer avoir un projet avec une réussite durable.

Le budget “marketing et communication” doit être compris dès le début de votre projet, budgétisé selon les objectifs, selon le produit. Au même titre que votre fournisseur de marchandise, ou votre webmaster, il est primordial de mettre en place une stratégie de communication et d’investir (intelligemment) pour la faire réussir, faites appel à des professionnels si vous n’en avez pas les compétences ou le temps. Il faut faire les causes pour espérer voir des résultats, investir pour espérer un retour sur investissement.

Voilà des conseils fort pertinents qu’on ne peut qu’approuver. C’est donc en toute logique, qu’Imane Magazine offre de la visibilité à l’une des lauréates (des espaces publicitaires, entre autre) dans le magazine et le webzine. Qu’Allah récompense grandement l’équipe.

Pour lire les articles d’Imane Magazine et vous abonner, rendez-vous sur le site web. N’oubliez pas d’aimer la page facebook Imane Mag et de suivre le compte twitter @ImaneMag.

Les commentaires facebook