Nappy N’ko prend soin des cheveux crépus, frisés et ondulés

Voilà que débute enfin la deuxième édition de la Quinzaine des Entrepreneuses Musulmanes, le rendez-vous incontournable de l’entreprenariat musulman au féminin. Du lundi au vendredi, Akhawate Business vous fait découvrir quotidiennement une entrepreneuse et une entreprise d’exception. Aujourd’hui, faisons connaissance avec notre première lauréate, Moussou, à l’initiative de Nappy N’ko. N’oubliez pas d’écouter la suite de son interview disponible à la fin de l’article.

NappyNko

Moussou, vous êtes une entrepreneuse musulmane ; présentez-nous votre entreprise

Nappy N’ko est une boutique dédiée à la vente de produits cosmétiques multiethniques naturels ou bios et à l’échange d’astuces, de conseils, entre consommatrices. Les produits se destinent à toutes les femmes ayant les cheveux crépus, frisés et ondulés qui souhaitent prendre soin de leurs cheveux au naturel et soucieuses de la qualité des ingrédients utilisés dans les produits. Il s’agit de fournir des produits capillaires naturels ou bios en provenance du monde entier pour une seule et même cause : la beauté du cheveu.

Mais ce n’est pas tout, Nappy N’ko sera prochainement une plateforme d’échange. L’avantage que présente cette plateforme réside dans sa praticité = tous les produits naturels ou bios sont regroupés en un site avec un réseau social intégré pour avoir les conseils d’utilisation, les bonnes pratiques, les vidéos tutorielles, des prestataires et des bons plans.

Comment avez-vous eu cette idée ?

La création du site internet m’est venue à la suite d’une expérience personnelle. En effet je fais partie de ces femmes qui ont souhaité retrouver leurs cheveux naturels après l’utilisation de produits chimiques qui ont peu à peu affaibli ma fibre capillaire. Par la suite, j’ai eu l’occasion d’aller aux Etats-Unis, et là j’ai découvert que de nombreux produits existaient et que les femmes américaines étaient très avancées concernant l’entretien des cheveux crépus, frisés ou ondulés. J’ai toujours eu envie d’entreprendre dans les cosmétiques, avec cette idée je me suis dit que c’était le moment de se lancer. Par ailleurs, je suis issue de ma clientèle cible et de ce fait, nombreuses sont celles qui sont perdues dans l’entretien de leurs cheveux et qui préfèrent dépenser une centaine d’euros chez un coiffeur car seules, elles ne savent pas entretenir leurs cheveux. Ce projet est donc né à la fois d’une expérience personnelle et d’un constat d’un manque réel de réponses à ce besoin.

Quel est le point phare de votre entreprise ?

La plateforme est le point spécial du projet. En effet, elle permettra de proposer différents produits et services, mais aussi un réseau social intégré pour permettre l’échange ainsi que des conférences en ligne. Ce qui ne se fait pas en France dans le monde de la beauté multiethnique.

Côté organisation, décrivez-nous votre journée type

Niveau organisation, étant donné que je suis encore en formation, j’ai cours quatre fois par semaine, le matin ou l’après midi. Pour le reste de mon temps, je le consacre à la lecture de mes emails, aux rendez-vous fournisseurs ou clients, à l’animation de ma page facebook et enfin à l’amélioration de mon projet.
Une journée type se déroulerait donc ainsi :

  • Cours
  • Lecture et traitements des emails
  • Traitements des demandes clients
  • Prospection fournisseurs

Quand vous pensez à ce que vous avez réalisé avec ce projet, quelle est votre plus grande fierté ?

Ma fierté c’est de réussir à tout gérer, que ce soit ma présence sur les réseaux sociaux, les relations fournisseurs, clients etc sans parler des démarches administratives. C’est beaucoup de travaille mais en voyant que ça avance petit à petit et bien je suis contente.

Qu’est-ce que vous vous êtes offert avec votre premier salaire ?

Si j’avais un premier salaire d’abord un cadeau à Ma mère car elle est mon plus grand soutien. Ensuite très sincèrement, j’aime beaucoup les vêtements et depuis que je travaille sur mon projet, je ne rentre même plus dans les magasins ….alors je ferais surement du shopping tel une
acheteuse compulsive…

Qui est votre meilleur soutien ?

Ma mère est un énorme soutien autant financier que moral. Alors bien sûr elle s’inquiète comme tout parent mais elle m’encourage vraiment dans mon projet. Plus généralement ma famille est mon meilleur soutien, que se soit mes frères ou ma sœur que j’exploite (rires) pour m’accompagner dans les salons ou m’aider lors de livraison, mes cousines qui ont été mes premières clientes et qui me soutiennent ou encore mes amies qui répondent présentes pour me donner un coup de pouce, franchement alhamdoulilah je suis bien entourée et je les remercie énormément d’ailleurs pour tout.

En quoi votre parcours peut-il inspirer d’autres personnes ?

J’ai un parcours atypique au niveau de mes études. En effet, j’ai effectué un BEP secrétariat, puis un BAC STG marketing, puis un DUT TC et enfin une école de commerce,  l’INSEEC Paris. Ce n’est pas les diplômes en soi que je veux mettre en avant, mais je voudrais dire à toutes mes sœurs que rien n’est impossible dans la vie avec l’aide d’Allah. Personne n’aurait cru, même pas moi-même, que j’irais aussi loin, mais lorsqu’on fait les causes, Allah nous facilite. Il s’agit donc de dire aux sœurs, allez-y, suivez vos rêves et placé votre confiance en Allah.

Quelle est votre astuce pour allier vie personnelle (ex: famille) et vie professionnelle ?

Je suis l’ainée de ma famille, disons que j’aide ma mère au quotidien dans les tâches de la maison, l’astuce c’est de faire les choses dans l’immédiat et ne pas faire traîner pour ensuite se consacrer à son travail.

Dans quelle mesure intégrez-vous l’éthique musulmane dans votre entreprise ?

C’est primordial pour moi, elle est présente dans la recherche de financement en ne passant pas par les banques, mais aussi dans la recherche de produits car je compte travailler essentiellement avec des coopératives de femmes dans différents pays d’Afrique (actuellement Maroc et Côte d’Ivoire). Je souhaite mettre au cœur de mon entreprise la diversité, le développement durable et le commerce équitable.

A votre avis, comment peut-on améliorer la situation des entrepreneuses musulmanes ?

Il faut développer des réseaux, de l’entraide et de la solidarité entre entrepreneuses. Comme cela se fait dans les autres réseaux : organiser des déjeuné, ou des brunchs autour de thématiques précises, des rencontres où l’on peut faire du networking.

ça veut dire quoi avoir réussi pour vous ?

Je pense que si j’arrive à réussir la concrétisation de l’ensemble du projet NappyN’ko, tout en gardant ma foi et mon voile, j’aurais réussi. Car là est l’enjeu. Garder les pieds sur terre et mon intention intacte. C’est ce que je demande à Allah.

Avez-vous une anecdote particulière à nous raconter ?

On est souvent choqué quand j’arrive avec un voile. Mais la dernière en date c’était à un concours auquel j’ai participé et l’une des femmes du jury, m’a fait tout un pitch pour me convaincre de retirer le voile. En disant que j’avais le droit de me tromper et que personnes ne me dira rien. Elle m’a dit : “Vous êtes marié ? Vous avez des enfants ? Votre mère porte le voile ? Vous habitez dans une cité ?” J’ai répondu non à toutes ses questions et elle ne comprenait plus trop. Et oui je ne correspondais pas aux préjugés qu’elle s’était fait. Elle a fini par me proposer son aide…

Voulez-vous nous dire autre chose, Moussou?

Oui Al hamdoulilah, le projet Nappy N’ko à fait partie des 10 nominés au concours Power starter organisé par CyberElles, le 6 février dernier. Ainsi que par le concours ELLES, organisé par Mermaids sisters en arrivant en 7e position suite aux votes des internautes, le 23 février dernier.

Cette année, Akhawate Business vous propose, en plus d’un article qui consacre les lauréates de la quinzaine, une interview enregistrée et mise en ligne sur notre chaine Youtube.

Ecoutez Maintenant la suite de l’interview de Moussou, lauréate couronnée pour son entreprise NappyN’ko

Moussou, baraka Allahou fiki pour avoir partagé votre projet avec nous. Nous invitons tous ceux qui aimeraient avoir plus d’information à s’inscrire à votre newsletter >> NappyN’ko, à aimer votre page facebook >> NappyN’ko  et à vous suivre sur twitter >> @nappynko

Les commentaires facebook