Dans la première partie, nous avons vu à quel point il est important de s’entourer afin que notre projet voie le jour dans les meilleures conditions ! Graphistes, photographe, expert en marketing, coachs… Ils sont nombreux à vous proposer les meilleures prestations dans leurs domaines. Oui cette partie est ok, mais aucun d’entre eux ne vous a proposé une valise pleine de billets verts (de 5 euros seulement ??) ou plutôt violets (on préfère !!) ! Alors voici THE problème pour la majorité… Comment financer mon projet ? Et ce, de manière licite bien entendu ! BismilLah 🙂


Source : contrepoints.org

Source : contrepoints.org

Evaluer son besoin financier

Lors de l’élaboration de votre business plan, vous n’avez pas manqué l’ÉNORME partie sur le financement ! Et oui, il n’y a pas de secret, le business plan reste le seul moyen de prévoir de la manière la plus juste ses dépenses et d’évaluer efficacement ses futures recettes. Cependant, comment financer mon projet ?

L’autofinancement

L’autofinancement est la meilleure solution pour celles qui ont su faire des économies ! Pour celles dont le projet nécessite une somme importante, sachez qu’au moment de la création d’entreprise, les fonds propres sont essentiels. Ils représentent une sécurité pour les futurs créanciers de l’entreprise.

En parlant de créanciers et pour les plus dépensières (celles dont le porte-monnaie crie famine), faîtes appel à votre entourage afin que vos proches vous « soulagent ». Présentez-leur votre projet, vos prévisions (autant niveau budget que bénéfices) et votre plan d’action. Prenez le temps de peaufiner le tout avant d’en parler, anticipez les questions qu’ils vous poseront et soyez rassurante ! Ayez confiance en la viabilité de votre projet et surtout : AYEZ CONFIANCE EN VOUS ! Avec tout ce boulot : ils seront emballés c’est sûr !

Le crowdfunding

Notre chère rédactrice Stéphanie en a déjà parlé à deux reprises : une fois en évoquant plusieurs moyens de financement et la deuxième fois en donnant l’exemple de Nadia de Sianat qui a pu récolter 5000 euros pour financer son projet via la plateforme Aoon. Et oui j’ai évoqué au paragraphe précédent l’aide financière de votre famille… Mais avez-vous pensé à NOTRE GRANDE FAMILLE ? Oui je parle bien de la Oumma et du « Oumma Power » !

Les aides/subventions de l’Etat ou des collectivités locales

Les aides financières

Pôle emploi aide les demandeurs d’emploi ayant un projet de création d’entreprise en leur accordant une aide financière ou en maintenant leurs allocations chômage.

  • L’ARCE – aide à la reprise ou la création d’entreprise – est égale à la moitié du reliquat des droits à l’assurance chômage du porteur de projet.
  • Le maintien partiel des allocations chômage après la création d’entreprise est possible dans des conditions similaires à celles applicables dans le cas d’une activité salariée réduite.
  • L’AIF est une aide individuelle à la formation professionnelle destinée aux artisans
  • Le maintien de l’ASS – allocation de solidarité spécifique – est possible ainsi que l’ouverture des droits au RSA – revenu de solidarité active –

Pour plus d’informations, veuillez contacter votre conseiller Pôle emploi ou vous référer à leur site internet. Cependant, il existe aussi d’autres organismes qui proposent et mettent en place des aides telles que l’AGEFIPH, le PCE, le FISAC…

Les aides sociales

La principale aide sociale à laquelle on pense directement est l’ACCRE ! En effet, l’ACCRE – Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise – consiste en une exonération de charges sociales pendant 1 an sur la partie de rémunération n’excédant pas 120% du SMIC. Bien entendu, comme toute aide, il y des conditions à respecter. Pour en savoir plus, veuillez vous référer au site de l’APCE in shâ Allah.

Par ailleurs, au niveau des aides sociales, on note aussi l’exonération de cotisations “maladie-maternité” pour les commerçants et les artisans dans les zones franches urbaines.

Les aides fiscales

Oui il existe plusieurs aides fiscales telles que : l’exonération d’impôts locaux, des allègements fiscaux, une exonération de taxe foncière… Comme tout autre aide, celles-ci sont attribuée au cas par cas bien entendu. Il y a des conditions à respecter et des conditions d’obtention. Alors mes sœurs, vérifiez que ces aides peuvent vous être attribuées ! Déjà qu’on a besoin de sous : il serait dommage de passer à côté !

Vous trouverez bien entendu tout le détail des aides et subventions sur le site de l’APCE. D’ailleurs, l’APCE a mis en place un système de recherche s’appelant “Qui peut vous aider ?” permettant de trouver toutes les aides possibles selon : votre secteur d’activité, votre implantation géographique…

Les prêts bancaires

Oui… Je laisse ceci pour la fin : les prêts bancaires. Je vous vois déjà grimacer !!! Je le rappelle, l’intérêt usuraire est formellement interdit. Voilà pourquoi je ne vous aide pas !!!

« Ceux qui mangent [pratiquent] de l’intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement Dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu’ils disent : « Le commerce est tout à fait comme l’intérêt ». Alors qu’Allah a rendu licite le commerce et illicite l’intérêt. Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur peut conserver ce qu’il a acquis auparavant ; et son affaire dépend d’Allah. Mais quiconque récidive… Alors les voilà les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement. » – Sourate 2 – Verset 275

« Ô les croyants ! Craignez Allah et renoncez au reliquat de l’intérêt usuraire, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faîtes pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés. » – Sourate 2 – Versets 278 et 279 –

Ainsi, l’usure (Ar-Riba en arabe) est strictement interdite, autant au débiteur qu’au créancier. AUCUNE EXCUSE. Alors ? Plus de grimaces ?

Pour celles qui ont encore des questions quant au financement sans Riba, je vous conseille de contacter Asma Oudina d’Asma Consulting, une conseillère financière sans riba auteure du livre “Comment s’enrichir licitement tout en gardant ses valeurs humaines? Le guide de la gestion de budget couplé au développement personnel à la lumière du Qur’an et de la Sounnah”.

Et vous, comment avez-vous ou comment comptez-vous financer votre projet ?

Les commentaires facebook