Travaillez dans un environnement sain grâce aux techniques de gestion des conflits

Avez-vous déjà vécu des moments de tension, de stress intense en rapport à des divergences d’opinions, de valeurs ou d’intérêts avec des collaborateurs ou membres de votre réseau ? Cette crise relationnelle ne doit pas vous faire céder à la panique, ce sont des situations que l’on rencontre fréquemment dans le monde du travail, associatif ou même familial dès lors qu’il y a interactions entre plusieurs êtres humains avec leur spécificités respectives.

Le conflit et sa gestion ont fait et font l’objet d’études et dans cet article nous allons comprendre le conflit et savoir mieux le gérer insha’Âllah.

Sources principales du conflit

Le conflit, par définition, signifie une opposition de sentiments, d’opinions entre plusieurs personnes ou groupes. Le mot conflit provient du latin “confligere” qui veut dire “heurter” ou “combattre”

Le conflit est un phénomène normal qui trouve sa construction dans les relations humaines, apprendre à repérer ces sources d’alertes conflictuelles, c’est apprendre à gérer les conflits de façon plus efficace et plus rapide.

conflit 4

Les principales sources des conflits peuvent se lister comme ceci:

Les sources psychologiques

  • Différence des systèmes de pensée
  • La personnalité de chacun, unique et inhérente aux traits de caractère
  • Les valeurs et principes différents voire opposés parfois
  • les aspects liés à l’environnement notamment la notion de changement
  • l’esprit de compétition

Les sources liées à l’organisation d’entreprise

  • Absence de communication
  • Une répartition des tâches mal définies dès le départ n’intégrant pas l’identité de chacun au sein de l’équipe ou du groupe
  • Une interdépendance trop lourde entre tous les acteurs (que ce soit des employés du même service ou encore relation client-fournisseur)
  • Une organisation du travail non adaptée aux évolutions

Les sources liées aux relations  interpersonnelles

  • Confrontation vive entre deux parties
  • L’expression explicite ou implicite de désaccords en utilisant des mots perçus comme hostiles
  • L’atteinte à l’estime d’autrui

Comment bien gérer les conflits?

Selon Kenneth Thomas, un théoricien connu pour ses études du conflit, tout individu devrait être capable de maîtriser cinq modes de gestion de conflits qui sont tous efficaces selon la situation.

Ces cinq types de gestion sont : l’accommodation, l’évitement, le compromis, la collaboration et la compétition.

  • l’accommodation: L’objectif est de céder, on ne s’affirme pas et on collabore sans dire un mot, tout en négligeant ses propres besoins pour satisfaire les intérêts de l’autre. On vise à préserver la relation plutôt qu’à réaliser un objectif.
  • L’évitement Cela consiste à ni collaborer et ni s’affirmer. On retarde les choses en essayant de juste de gagner un peu de temps, en faisant fi des intérêts de chacun et de la solution à apporter au problème.
  • La collaboration : On s’affirme tout en collaborant pour trouver une solution qui convienne à tous, une solution créative afin de satisfaire toutes les parties en jeu à travers l’écoute et l’empathie. Cela demande du temps et beaucoup d’énergie.
  • Le compromis :  On trouve une solution rapide et acceptée de tous, chacun faisant des concessions.
  • La compétition : Orienté vers le pouvoir, on s’affirme beaucoup et collabore peu, l’objectif visé est de gagner et défendre ses besoins sans s’occuper de l’autre.

 

conflit kenneth thomas

 

Chaque situation de conflit est liée à ses propres sources. Plus vous maîtrisez ces styles de gestion de conflits, plus vous serez capable d’apaiser les tensions et d’y mettre un terme avec le style le plus adapté à l’instant T.

Voici quelques petits conseils pour essayer de rester bienveillants même dans les moments de crise :

  • Respectez vos collègues ou partenaires, traitez les comme vous souhaitez que l’on vous traite
  • Soyez aimable, apprenez à collaborer en gardant vos limites
  • Si un conflit éclate, trouver directement la personne à l’origine et discutez-en en interne, avec un dialogue émotionnellement intelligent.

Enfin, sachez que les relations au travail prennent une place importante dans nos vies, car c’est dans ce cadre que nous passons la majeure partie de notre temps et c’est dans cet environnement que se développe notre vie sociale.

Rappelez-vous que vous pouvez uniquement contrôler la façon dont vous gérer le conflit et non le résultat, cela ne dépend pas de vous.

Le plus souvent, le comportement d’une personne dépend de facteurs sur lesquels nous n’avons aucune emprise, bien évidement cela n’atténue en rien l’influence négative que ce type de personnalité peut susciter.

 La sagesse prophètique dans la gestion des conflits

Voici un petit rappel sur la façon dont le Prophète Muhammad saws  a pu  gérer des situations avec diplomatie. Je vais vous citer l’exemple du traité de Hudaybiyya. Ce traité signé entre Le Prophète Muhammad saws  et le qurayshite Suhail Ibn’Amru garantissait l’essentiel pour les musulmans, tout en permettant aux Qurayshites de ne pas perdre la face.

solutionA travers ses articles, ce traité a été signé entre les deux parties qui ont respectivement  effectuer des concessions au profit de l’intérêt général. Malgré la réticence de fidèles, cet accord a permis de retirer des bénéfices énormes ainsi que des acquis politiques puissants pour les musulmans, car après 15 années de guerre, Quraysh reconnaissait les musulmans et ceci qui favorisa la trêve offrant une décennie de paix aux musulmans.

Cette période de calme a permis aux musulmans d’effectuer le pèlerinage annuel, de multiplier les échanges avec Quraysh et ainsi d’apporter une meilleure connaissance de l’Islam, un point non négligeable car c’est pendant cette période que de nombreuses conversions comme celle de Khalid Ibn al Walid et “Amru Ibn al-‘As auront lieu.

Pour conclure positivement, le conflit n’est pas synonyme de négativisme, bien au contraire, un conflit sain qui vise à améliorer positivement les choses avec en arrière fond le respect mutuel, la coopération et l’estime de chacun est une force dans les relations humaines.

 

Dans mon prochain article Insha’Âllah, je vous parlerai des différents types de personnalités dites difficiles que l’on peut rencontrer dans le cadre professionnel et vous livrerai quelques conseils pour les gérer.

Les commentaires facebook