Nadia crée Sublimement voilées pour vous habiller sans vous ruiner

BismiLlah ! On ouvre la troisième édition de la Semaine des Entrepreneuses Musulmanes avec une jeune femme ambitieuse et travailleuse Allahuma barik. On a eu le plaisir de l’avoir dans notre équipe de rédaction ; souvenez-vous, elle écrivait une chronique sur son parcours de création d’entreprise. Nadia a non seulement une e-boutique de prêt-à-porter mais est également associée dans un cabinet de consulting ! Découvrez le portrait de la créatrice de Sublimement voilées.

N’oubliez pas d’écouter la suite de son interview disponible à la fin de l’article.

Quel est votre parcours Nadia ?

Après avoir étudié le commerce international, j’ai continué ma formation en négociation et langues étrangères. Parallèlement, j’ai travaillé en tant que commerciale import/export dans l’agroalimentaire. Puis j’ai été responsable achat et approvisionnement dans une petite PME et j’ai fini responsable d’équipe dans un grand magasin de prêt-à-porter parisien.

Vous êtes une entrepreneuse musulmane ; présentez-nous votre entreprise

Sublimement Voilées est une boutique en ligne née le 3 mai 2014. Un tout petit bébé qui a moins d’un an d’existence et pour lequel j’ai énormément de projets in shâ Allah. Quatre mois après l’ouverture de la boutique j’ai lancé le magazine associé, Sublimettes, qui compte une équipe de dix rédactrices (dont quatre occasionnelles). C’est un blog qui rassemble plusieurs thématiques autour de la jeune femme musulmane.

Puis en octobre 2014, on m’a proposé de rejoindre l’aventure DineConsulting et j’ai accepté. De simple consultante je suis passée associée. DineConsulting est une agence de compétences qui accompagne les entrepreneurs : de l’idée au lancement de leurs projets. L’agence regroupe la communication, le marketing, le management, le juridique et la comptabilité.

banniere sublimement-voilees

Est-ce la première fois que vous vous lancez dans un tel projet ?

Oui, en effet c’est la première fois que je me lance dans l’entrepreneuriat ! C’est une aventure qui n’est pas de tout repos mais je ne regrette pas mes choix ! Au contraire ça m’a poussé à développer d’autres projets et à me lancer intelligemment.

Comment avez-vous eu l’idée de créer une nouvelle enseigne de prêt-à-porter ?

Pour la boutique l’idée m’est venue quand j’étais étudiante. Voilée à 19 ans et pour des raisons financières, j’essayais au début de « recycler » mon ancienne garde robe en superposant les couches d’habits afin d’obtenir une tenue mastoura. Mes anciennes robes sont devenues de longues tuniques, mes écharpes se sont transformées en hijabs, etc. Malheureusement, ce n’était pas l’idéal tant au niveau confort qu’au niveau du style ! Un midi, une camarade et moi sommes parties nous balader à Belleville. Nous y allions pour une seule chose : du lèche-vitrine ! Je prenais conscience de ce que voulais vraiment dire « lèche-vitrine » : pas assez de sous pour acheter les éventuels articles qui nous intéresseraient mais une envie irrésistible de scruter le moindre détail de chacune des tenues qui ornaient les devantures. Bilan de ma situation : 19 ans, voilée, étudiante, une bourse qui me permet de payer la carte de transport, mes livres et mettre quelques euros de côté pour financer mon stage de fin d’année à l’étranger…

Mon amie me disait : « Mais pourquoi on est venu ? On a même pas de quoi acheter un t-shirt ! Quand est-ce que c’est les soldes ? » C’est à ce moment-là que ça a fait TILT dans ma tête… Malgré tous ceux qui pensent que le marché du prêt-à-porter féminin est saturé, je pense qu’on a oublié une partie de la cible qui n’est pas des moindres. Madame ou mademoiselle tout le monde, qui a parfois du mal à boucler ses fins de mois, celles qui sont dans une période un peu compliquée financièrement et toutes celles qui ont un petit budget tout simplement !

Pour DineConsulting : le 1er juin 2014, J’exposais lors d’un salon pour femmes dans le 94. Une commerciale m’a démarché pour découvrir un cabinet de gestion d’entreprise. Salariée et entrepreneure depuis 1 mois j’étais très stressée et j’avais du mal à m’organiser pour allier mes deux rôles. J’y ai rencontré Nadine Dendani. On a très rapidement accroché et on s’est très rapidement lié d’amitié. Son ancien cabinet était très porté sur le juridique et elle souhaitait mettre en avant la communication. On s’est entraidé dans nos projets puis elle m’a proposé d’être consultante et finalement, en voyant toute l’implication que je mettais dans ce nouveau projet elle m’a demandé d’être son associée en octobre 2014 !

L’argent est souvent un problème pour les entrepreneuses, comment avez-vous financé votre entreprise ?

Pour la boutique j’ai commencé avec 200 euros… Je me suis demandée si ça allait fonctionner. J’ai démarché un fournisseur de voiles et j’ai négocié un énorme lot pour 200 euros. J’ai envoyé un MMS aux sœurettes de mon entourage pour les prévenir de ce que je vendais… Première vente puis deuxième puis troisième. Les amies qui recommandent aux amies et voilà que le stock de 200 euros de voiles s’est envolé rapidement. Avec l’argent de mes ventes, je suis retournée chez le fournisseur et j’ai ajouté des accessoires comme les bonnets, bandeaux, headband, etc. ça partait très bien al hamdulilLah.

En même temps, j’étais responsable d’équipe dans un grand magasin parisien et j’ai décidé de cumuler mon activité salariée avec mon activité entrepreneuriale. De plus, ma famille s’est proposée de m’aider financièrement mâ shâ Allah. Ils ont cru en mon projet et j’en étais ravie.

Quel est votre produit phare et pourquoi est-il si spécial ?

jilbab-2-pieces-mina

Jilbab 2 pièces Mina à shopper sur www.sublimement-voilees.fr

Le produit phare chez Sublimement Voilées est le jilbab classique 2 pièces MINA. Rien qu’en surfant quelques minutes sur la toile on se rend rapidement compte que beaucoup de sœurs demandent des habits afin d’être habillées avec pudeur. C’est un constat si triste… Au lieu de dépenser plus d’une trentaine d’euros pour une jupe / pantalon + tunique avec une quinzaine d’euros les sœurs ont accès à un jilbab. En plus d’être agréable à porter, cet article est devenu à mes yeux un produit de première nécessité.

Chez DineConsulting, la formule EasyCom est le produit phare. Cette formule regroupe : la conception du logo, du flyer, de la carte de visite, les bannières de réseaux sociaux et des conseils en marketing. A travers cette formule, on crée et associe ENFIN des visuels à un projet, à une idée. Je trouve ça génial !

Côté organisation, décrivez-nous votre journée type

AUCUNE de mes journées ne se ressemble ! Mais en général, le matin, l’équipe DineConsulting fait une rapide réunion pour échanger sur les tâches, les rendez-vous, les actions à mener la journée. Puis, je prépare les commandes de Sublimement Voilées, je réponds aux messages… Ensuite, je reprends le travail avec DineConsulting : visuels, site internet, etc. La nature du travail dépend des jours, mais il y a toujours du travail al hamdulilLah ! Puis à midi je profite de la pause déjeuner pour poster les colis de Sublimement Voilées. L’après-midi est réservée aux consultations et à la formation de nos clients. Le tout avec le téléphone du service client à portée de main ! J’essaie de jongler entre mes deux activités : si l’une demande un travail plus important, ce n’est pas pour autant que je délaisse l’autre.

Qu’est-ce que vous vous êtes offert avec votre premier salaire ?

Avec mon premier salaire je me suis offert un téléphone et une autre carte SIM car avoir la famille, mon entourage et le service client sur le même numéro c’était juste IMPOSSIBLE ! Et avec le premier salaire du cabinet, je me suis empressée d’aller chez la coiffeuse, se faire pouponner ça fait du bien !

Qui est votre meilleur soutien ?

Ma maman ♥. Elle a cru en mes projets à chaque fois, elle m’a soutenu moralement et financièrement. Elle me pousse au meilleur. Elle est mon plus beau mannequin et ma meilleure commerciale ^^.

En quoi votre parcours peut-il inspirer d’autres personnes ?

L’âge n’est pas un frein à l’entrepreneuriat. Malgré les difficultés, il faut se rappeler qu’on ne part pas de rien ! Certains ont l’argent mais leur projet ne fonctionne pas. Certains ont un bagage qui leur permet de se lancer sereinement mais au final ça ne marche pas. Il faut croire en ses projets et retrousser ses manches.

De plus, je souhaite montrer à certains et certaines que le cumul des activités n’est pas un problème en soi. Le problème est le manque d’organisation. Certaines sont femmes, mariées, mamans, entrepreneuses et réussissent à allier leurs vies personnelles, familiales et professionnelles mâ shâ Allah. Tout ceci est le fruit d’une bonne organisation et d’une bonne gestion. Bien entendu, il y a des échecs, des petits imprévus mais al hamdulilLah. Du coup, à la tête de 2 bébés entreprises et très impliquée dans ma vie familiale, je souhaite montrer que : « YES WE CAN ! »

Quelle est votre astuce pour allier vie personnelle et vie professionnelle ?

Je me suis rendue compte que malgré toute la bonne volonté, travailler chez moi est très dur. Je n’arrivais pas à donner un temps à chaque chose… L’ordinateur qui s’allume le matin très tôt et qui s’éteint le soir très tard. La famille qui se plaint de votre grosse dose de boulot et dès qu’on ne bosse pas on culpabilise en se disant qu’on aurait pu avancer sur telle ou telle chose.

Du coup, dès septembre j’ai commencé à chercher des locaux. Fin janvier 2015, nous emménagions en Seine Saint-Denis. Nous ? Oui, moi et mes activités ! Un bureau pour le cabinet de gestion et la porte à côté, ma boutique ! Désormais, le travail commence à 9h30 et se termine aux alentours de 18h30. Je rentre à la maison, l’ordinateur sous le bras mais uniquement pour gérer les urgences. A partir de 19h, je me consacre à ma famille. J’essaie aussi de ne pas travailler (ou du moins de bosser quelques heures à la maison) deux jours dans la semaine.

A votre avis, comment peut-on améliorer la situation des entrepreneuses musulmanes ?

A mon humble avis, je pense qu’il faudrait mettre en avant les différentes structures d’accompagnement : associations, cabinets de gestion, agences de communication et toutes les structures pouvant aider les entrepreneuses. De plus, il faudrait augmenter les échanges entre entrepreneuses (+ de networking, + de réunions, mettre en place un salon de l’entrepreneuse musulmane, why not ?). Le réseautage est si important ! Il faut faire le maximum pour que les entrepreneuses se sentent entourées. Nous ne sommes pas seules face à nos projets, développons donc des partenariats, échangeons, entraidons nous !

Qu’est-ce qui symbolise votre réussite ?

Concernant la boutique, je conserve une petite boite à chaussures avec des mots, des lettres, des post-it de certaines clientes qui m’ont remerciées. A chaque fois que j’ai reçu ou à chaque fois que je relis ces quelques mots, j’ai le sourire jusqu’aux oreilles ! C’est ce qui me motive dans mes petits coups de mou… J’ai l’impression que mon idée, mon projet a servi. « Ces sacrifices, ces nuits blanches finiront par payer » c’est ce que je me disais. Mes produits répondent à une demande… C’est magnifique !

Pour DineConsulting, ma réussite sera entière lorsque tous les projets en cours seront mis en place et que les idées qui naissent au sein de notre agence verront le jour et seront reconnus. A mes yeux j’ai déjà réussi al hamdulilLah car même si la charge de travail est impressionnante, c’est un pur plaisir et un bonheur de travailler pour soi. En étant entrepreneuse, on apprend à être au four et au moulin, à retrousser ses manches et travailler d’arrache pied.

Avez-vous une anecdote à nous raconter ?

Après une grosse journée de travail sans interruption, une amie et moi avions décidé de faire un break en allant manger au restaurant. Une fois arrivées là-bas, nous mangions tranquillement quand un petit groupe de sœurs est entré. Une d’entre elles dit : « AH ! C’est Nadia de Sublimement Voilées ! » J’étais entre la panique et la fierté intergalactique ! Qui était-elle ? D’où me connaît-elle ? SUPER ! mon travail de communication fonctionne ! En fait, il s’avère que je l’avais rencontré suite à une remise en mains propres de sa commande !

Voulez-vous nous dire autre chose ?

Qu’Allah azzâ wâ jal facilite à toutes les entrepreneuses et aux entrepreneurs !

Cette année encore, Akhawate Business vous propose, en plus d’un article qui consacre les lauréates de la #SemaineAkb, une interview enregistrée et mise en ligne sur notre chaine Youtube.

Ecoutez Maintenant la suite de l’interview de Nadia, une entrepreneuse à la tête de deux beaux projets.

Qu’Allah vous facilite vos activités et fructifie vos commerces. C’est le moment de faire des emplettes à petits prix sur votre e-boutique >>> Sublimement voilées, et nous invitons tout le monde à rejoindre vos pages facebook >>> Sublimement Voilées, Sublimettes.fr et DineConsulting

Les commentaires facebook