Habillez vos murs avec les toiles personnalisables de L&M Déco

Et si on prenait soin aussi de notre intérieur ? Laïla a une âme et le talent d’une artiste qu’elle met à votre service en vous proposant d’embellir votre maison grâce à ces œuvres qui allient originalité, tradition et un soupçon de technologie. Découvrez notre lauréate du jour et son entreprise L&M Déco, une entreprise bâtie à deux, déjà couronnée au concours Talents des cités et qui n’a pas fini de faire parler d’elle insha Allah !

N’oubliez pas d’écouter la suite de son interview disponible à la fin de l’article.

Quelles sont votre formation et vos expériences Laïla ?

Je suis issue d’une famille de commerçants. Dès mon plus jeune âge, j’ai toujours été au contact de la clientèle, cela m’a permis de développer un sens du commerce et du relationnel très tôt. Au niveau de ma scolarité, j’ai obtenu mon BAC ES, après cela je me suis décidée à porter le hijab. Pour autant, j’étais déterminée à avoir une vie professionnelle c’est pourquoi, j’ai fait le choix de partir à l’aventure au Maroc. J’ai été quelques mois télévendeuse, j’ai très vite évolué en tant que formatrice puis responsable de formation au sein d’une entreprise américaine, Sitel à Rabat. Cette expérience m’a permis de pouvoir obtenir un sens de l’autonomie, de la gestion et de la planification. Mon séjour au Maroc m’a également permis de me rapprocher de l’artisanat marocain et de la beauté de la calligraphie arabe. Plus d’un an après, bien que j’avais trouvé un réel épanouissement à vivre là-bas, mon mari et moi avions fait le choix de retourner en France pour des raisons familiales. Quelques temps après la naissance de notre enfant, j’ai voulu me ré-investir dans une activité. Etant passionnée par l’art, je me suis mise à la peinture acrylique sur toile. J’étais totalement novice dans ce domaine, pendant plus de 3 ans je me suis formée à travers des tutoriels et beaucoup de pratique. Ayant acquis de nouvelles techniques, j’ai su développer mon propre style en me lançant dans l’auto-entreprenariat dans un premier temps puis dans la création de la société L&M DECO. L’année dernière avec mon mari qui est co-fondateur de la société, nous avons été élu lauréats régionaux d’Alsace du célèbre concours Talents des cités. Quelle joie immense de se retrouver au Sénat !

Vous êtes une entrepreneuse musulmane ; présentez-nous votre entreprise

La société L&M Déco est une boutique en ligne spécialisée dans la création et la vente d’objets personnalisés tels que des toiles, des lampes ou encore des stickers. Nos produits sont proposés à petits prix permettant aux ménages les plus modestes de pouvoir se sentir bien chez eux et d’avoir une décoration qui leur ressemble. Nous nous inspirons essentiellement de la culture arabo-musulmane pour concevoir nos modèles tout en gardant une certaine touche de modernité. A travers nos tableaux, nous avons voulu faire ressentir certaines de nos valeurs qui nous sont chères notamment à travers l’utilisation d’une technologie qui respecte l’environnement ainsi que l’utilisation de matériaux de qualité.

L&M DECO est aussi imprimeur et propose aux professionnels divers prestations telles que la réalisation de supports de communication (roll-up, bâches, étiquettes autocollantes à l’image de la marque).

lmdeco_toile_salon

Comment avez­-vous eu cette idée ?

Il y a plus de 3 ans maintenant, des amis à mon mari nous avaient offert une toile peinte à la main représentant la basmallah en calligraphie. Etant passionnée par les créations artistiques, j’ai voulu m’essayer dans ce domaine et dès ma première création mon mari fut surpris du don qui m’habitait. Au départ, comme simple loisir, notre entourage, m’a très vite sollicité pour décorer leur maison selon leurs propres goûts. Nos créations étaient au centre des foyers de nos familles et de nos amis. Leurs proches, ont très vite suscité de l’intérêt pour ces objets. L’idée d’avoir la possibilité de personnaliser des toiles, qui plus est, faites de manière artisanale rendait l’oeuvre attractive. Le bouche à oreille s’était mis en marche, si bien que des personnes extérieures à notre cercle de connaissance venaient nous solliciter. Un jour, mon mari m’a poussé à poster des photos de mes créations sur les réseaux sociaux. Bien qu’auprès de mes proches mes créations faisaient l’unanimité, je ne croyais pas à l’idée de pouvoir en faire une activité professionnelle. J’ai tout de même suivi le conseil mon mari, et très vite les commandes commençaient à arriver à ma plus grande surprise. A la recherche d’une activité, je me suis déclarée en tant qu’auto-entrepreneuse pour pouvoir honorer mes commandes. En septembre 2012, mon activité avait débutée. Sans réelle préparation ni d’expérience en entreprenariat, j’apprenais au jour le jour à gérer ma petite entreprise. Plus je publiais des photos des nouvelles créations, plus les commandes affluaient. Après quelques mois, la charge de travail devenait de plus en plus importante surtout que mon fils était en bas âge, il n’avait qu’un an. La situation devenait de plus en plus difficile à gérer seule c’est à ce moment-là que j’ai pris conscience de la forte demande qui existait dans le marché de la décoration personnalisée. En décembre 2012, j’ai décidé de mettre fin à mon auto-entreprise dans le but de repartir sur des meilleures bases (accompagnement professionnel, étude de marché, analyse de la concurrence, etc…) et de travailler cette fois-ci en équipe avec mon mari. Nous avions pendant près de 18 mois, travailler sur le projet sous tous ses aspects en étudiant le marché, nos concurrents, à travers des sondages auprès de notre ancienne clientèle pour cibler exactement leurs attentes. Cet arrêt, m’a aussi permis de développer plusieurs nouvelles idées et de faire le choix de basculer à l’impression sur toile plutôt qu’à la peinture qui me prenait beaucoup trop de temps.

L’argent est souvent un problème pour les entrepreneuses, comment avez-­vous financé votre entreprise ?

Nous avions hamdoulilah quelques économies, mais vu l’investissement assez important que nous devions réaliser, nous n’avions pas la somme complète à notre disposition. Toujours par la grâce de Dieu, nos proches qui croyaient en la réussite du projet, nous prêtèrent la somme restante. Nous avons ainsi pu obtenir le financement nécessaire pour lancer le projet. De plus L&M Déco fut lauréat régional du concours Talents des cités 2014, ce qui nous a permis d’obtenir une subvention par le Sénat. En ce moment nous misons aussi sur les concours et subventions afin de pouvoir rembourser plus rapidement notre emprunt.

Quel est votre produit phare et pourquoi est-il si spécial ?

Notre produit phare est incontestablement notre triptyque pour enfant. Il se compose de 3 toiles, avec le prénom de l’enfant en français et en arabe et au milieu une jolie petite mosquée dans laquelle le client peut choisir le texte qu’il souhaite (shahada, invocation en faveur du nouveau né etc …). Il est particulier, parce qu’il évoque la culture de l’enfant et sert aussi bien de rappel (en fonction du texte). De plus, j’ai remarqué que la plupart des commandes concernant ce produit est destinée à être offerte pour des naissances ou des circoncisions. C’est une véritable alternative lorsqu’on cherche un cadeau original.

triptyque-lmdeco

Triptyque pour enfant

Côté organisation, décrivez­ nous votre journée type

07h45 Je m’occupe de la maison et commence à préparer le petit déjeuner

08h10 Petit déjeuner

08h40 Pendant que mon mari amène le petit à l’école, direction mon bureau pour lire et répondre aux messages de la veille

09h00 J’attaque la préparation des commandes

11h10 Tour en cuisine pour préparer le repas

12h00 Tout le monde à table !

13h00 Retour au bureau pour finir les commandes

15h00 Activité avec mon bout de chou

16h00 Je retourne travailler sur les nouveaux modèles et je publie sur les réseaux sociaux

19h00 On se retrouve tous pour dîner !

20h30 Mon fils est au lit, je peux m’occuper de ranger la maison pour ne pas être submergée le lendemain

21h30 Si j’ai une surcharge de travail je continue la nuit sinon c’est soirée avec mon mari. Pendant toute la journée je suis présente sur les réseaux sociaux en répondant aux commentaires ou messages. Et mon cerveau tourne sans cesse pour trouver de nouvelles idées !

Quand on est entrepreneuse, on aimerait souvent déléguer pour se consacrer au coeur de son activité. Imaginez que vous pouvez embaucher, pour quel poste ce serait ?

Il est clair que dès lors que l’on se lance dans l’entreprenariat, nous devons occuper plusieurs fonctions autre que le cœur de notre métier que ce soit de l’administratif, du service à la clientèle, etc. Et bien souvent celles-ci nous prennent le plus de temps. Mon mari se charge de toute la partie administrative et communication. Une autre fonction qui prend énormément de temps c’est la partie commerciale, relation clientèle. Pour nous aider nous avons pris des stagiaires en BTS NRC et si embauche il y a inchaAllah, ce sera pour ces domaines.

Quand vous pensez à ce que vous avez réalisé avec ce projet, quelle est votre plus grande fierté ?

Ça a été de remporter, par la grâce de Dieu, le prix régional du concours talents des cités en 2014. Au-delà de la subvention, c’est surtout la reconnaissance de la qualité de notre projet par des professionnels du monde de l’entreprenariat. De plus avoir pu être au Sénat pour présenter notre entreprise, voir la joie de nos familles à cette occasion ne peut que nous procurer un sentiment de fierté immense.

Qui est votre meilleur soutien ?

Mon premier soutien est mon mari. Il a cru en moi dès mon premier tableau. C’est d’ailleurs à partir de ça que je me suis lancée. Il m’avait fait la surprise de m’offrir mon tout premier matériel de beaux-arts. C’est lui qui m’a sans cesse poussé à aller plus loin. Puis mon entourage m’a également fait pousser des ailes de par leurs compliments, leurs conseils et leur motivation. Sans oublier toutes les personnes qui me suivent sur facebook et qui sont ma principale source d’inspiration.

En quoi votre parcours peut-­il inspirer d’autres personnes ?

Je pense que mon parcours peut encourager les jeunes, mais aussi les femmes voulant avoir une carrière professionnelle subissant parfois une discrimination du fait du port de leur hijab. Il y a une alternative à cela : l’entreprenariat. Ça les encouragera, je l’espère, à ne pas baisser les bras et à croire en leur projet, leur montrer que la réussite est au bout du chemin, et que grâce à Dieu, puis à la persévérance et à l’énorme quantité de travail qu’elles fourniront, il est possible de concrétiser ses ambitions.

Quelle est votre astuce pour allier vie personnelle et vie professionnelle ?

Nous avons, avec mon mari, mis en place un planning afin de pouvoir définir exactement les temps à dédié pour l’entreprise. Avant la mise en place de ce planning l’entreprise nous phagocytait tout le temps.

Dans quelle mesure intégrez vous l’éthique musulmane dans votre entreprise ?

Nous utilisons uniquement des matériaux respectant l’environnement. En effet, la Terre et ce qu’elle contient appartiennent à Dieu et nous sommes juste des dépositaires. Nous aurons des comptes à rendre sur ce que nous avons fait pour préserver la nature. Aussi, à notre échelle, nous faisons notre possible pour respecter cela. Bien évidemment il y a aussi le contenu de nos tableaux, car certains contiennent des invocations, des versets, etc. Ainsi le but recherché en proposant ces modèles est qu’il servent de rappels. De plus, pour les enfants il y aura d’autres produits que nous proposerons dans l’avenir inchaAllah qui auront une portée éducative.

toile-lmdeco

A votre avis, comment peut­-on améliorer la situation des entrepreneuses musulmanes ?

Pour moi, il faut apporter conseils et accompagnements aux sœurs souhaitant se lancer dans l’aventure ou même pour celles étant déjà entrepreneuse. Et pourquoi pas mettre en place un fond d’investissement, ou de prêt pour aider les futures entrepreneuses à démarrer leurs activités, ou pour celles l’étant déjà pouvoir lancer d’autres projets.

A quoi ressemblerait votre réussite ?

Je me dirais que nous avons réussi une fois que l’entreprise L&M Déco deviendra une référence dans notre domaine, à savoir la fabrication d’objets personnalisable pour la communauté. Mais aussi lorsque nous pourrons embaucher des personnes qui s’occuperont de la réalisation des commandes, afin que nous ayons uniquement un rôle de supervision. Cela nous permettra de nous investir dans d’autres projets en permettant à ceux et celles exclus du monde du travail de trouver une place chez nous.

Avez­-vous une anecdote potache à nous raconter ?

Lors de la présentation de notre projet devant le jury du concours talents des cités, mon mari avait pour rôle de répondre aux questions relatives à la vie de l’entreprise et moi aux questions techniques. Je le laissais donc répondre quand ça le concernait. A un moment donné, un des membres du jury m’a fait la réflexion « il ne vous laisse pas parler ? », dans ma tête c’était fini pour nous ils avaient sorti les clichés de la femme soumise. Quelques temps après, nous avions reçu la réponse favorable par téléphone et celle-ci avait été motivée par le fait que je pouvais pratiquer ma religion tout en étant un membre active à la société. Ça leur tenait à cœur de mettre en valeur des femmes comme moi, je me suis promis alors de ne plus avoir de préjugés et de croire en mes projets.

Cette année, Akhawate Business vous propose, en plus d’un article qui consacre les lauréates de la quinzaine, une interview enregistrée et mise en ligne sur notre chaine Youtube.

Ecoutez Maintenant la suite de l’interview de Laïla, notre artiste qui s’occupe de votre déco

 
 

Qu’Allah vous facilite vos projets, Laïla. Nous invitons tous ceux qui aimeraient découvrir votre offre et refaire leur déco à visiter votre site >> L&M Déco et à aimer votre page facebook

Les commentaires facebook