“Mon parcours n’a rien d’exceptionnel, j’ai juste osé sauter le pas là où certaines personnes se seraient braquées”

Aujourd’hui nous prenons des nouvelles de Nadia et de son entreprise Sublimement Voilées.

Nadia, pour commencer félicitations pour l’ouverture de la boutique Sublimement Voilées. Comment vas-tu?

Merci beaucoup ! Un peu de fatigue mais al hamdulilLah je vais bien. Cette année n’a pas été de tout repos, mais pleine de surprises !

Qu’as-tu réalisé durant cette année ?

L’heure est donc au bilan, bismilLah ! Cette année a été riche, très riche en expériences al hamdulilLah ! C’est vraiment la question la plus dure, pas évident de faire un résumé de tout ça !

Pour faire bref :

  • Beaucoup de développement au niveau de Sublimement Voilées, pas mal de changements en interne afin d’améliorer la qualité de notre boutique en ligne. Fin 2015, sortie de la première création by Sublimement Voilées ! Un mini rêve de petite fille qui a vu le jour al hamdulilLah.
  • Le blog Sublimettes avait été mis en stand by pendant 1 mois afin de pouvoir souffler un peu et bosser à plein temps sur mes autres activités. Mais depuis les publications reprennent et je suis en plein développement du site et préparation de quelques surprises ! Je vous en dirais plus bientôt, soyez patientes !
  • Concernant DineConsulting, l’équipe s’est agrandit et la liste des services proposés aussi. Pour plusieurs raisons, j’ai dû céder cette activité en fin d’année.
  • Le début d’année 2016 a été extrêmement lourd malgré le fait d’avoir quitté une entreprise ! J’ai commencé l’année en passant de l’auto-entreprise à la SASU. Parallèlement, j’ai quitté mon local de stockage pour un espace plus spacieux. Déménagement et bricolage d’un showroom ! Enfin le showroom !! Un espace pour accueillir mes clientes et les conseiller au mieux. L’inauguration a eu lieu début février et al hamdulilLah les sœurs et certains frères curieux (ils se reconnaîtront) étaient au rendez-vous !
  • Juste après, nous avons réalisé notre tout premier spot publicitaire (voir en fin d’article) qui vise à promouvoir la boutique et les différents styles qu’on peut y trouver. Et maintenant, nous sommes en pleine réception de la nouvelle collection. En espérant que les nouveautés vous plairont in shâ Allah !

Que t’a apporté ta participation au concours ?

Comme je l’ai raconté à plusieurs reprises, je ne comptais pas m’inscrire au concours ! On m’a forcé la main ^^ Quelle fut ma surprise lorsque Louiza m’a annoncé que j’étais lauréate ! Finalement, ma participation m’a permis d’ouvrir les yeux sur mon parcours et de faire un mini-bilan. J’ai réalisé ce que j’ai osé faire, les opportunités que j’ai su saisir. Comme je le dis souvent : mon parcours n’a rien d’exceptionnel, j’ai juste osé sauter le pas là où certaines personnes se seraient braquées je pense.

Quels sont tes projets pour l’année à venir ?

Je vous réserve plein de surprises avec Sublimement Voilées et Sublimettes in shâ Allah. Beaucoup de projets sont en préparation actuellement, j’espère vous en dire plus rapidement.

Quels conseils donnerais-tu aux entrepreneuses qui, comme toi, gèrent plusieurs projets en même temps ?

Il n’y a pas de secret : ne pas lâcher et s’organiser ! Je me force à être endurante et organisée. Le quotidien d’une entrepreneuse est jonché d’obstacles, de tracas, de stress, de peur, d’imprévus… On ne peut pas commencer une journée sans savoir ce que l’on va faire et laisser ses activités se caser au fur et à mesure. S’il n’y a aucune organisation, on perd le fil, on oublie beaucoup de tâches et finalement tout ceci se ressent sur nos prestations, et a fortiori sur notre entreprise.

Par ailleurs, être une bonne entrepreneuse, c’est aussi savoir s’arrêter pour mieux continuer. Si vous ne vous sentez plus capable d’être à la tête d’un projet ou qu’il impacte beaucoup trop sur les autres malgré tous vos efforts pour déléguer et automatiser au maximum certaines tâches, n’hésitez pas à souffler. Si malgré cela vous ressentez le besoin de vous écarter ou que le simple fait d’aller travailler devient pesant, n’hésitez pas à arrêter. Ne prenez surtout pas ça pour un échec ! L’échec serait de persister et de s’enfoncer. Prenez-le comme une expérience : vous avez appris, vous avez fait face à des situations complexes, vous avez cherché des solutions, vous les avez mises en place etc. C’est le comportement d’un bon entrepreneur. Quand on laisse une affaire, il faut se dire qu’une page se tourne et qu’elle laisse place à de nouvelles aventures in shâ Allah.

Entreprendre est un épanouissement professionnel certes, mais aussi personnel, ne l’oublions pas.

Les commentaires facebook