Venez vous régaler et débattre au Bag’elles Coffee

C’est parti pour la Semaine des Entrepreneuses Musulmanes 2016. On ouvre le bal avec gourmandise puisque les premières lauréates sont Sabrina et Samia, deux associées et amies qui ont ouvert un bar à bagel à Bordeaux : le Bag’elles Coffee. Entre sandwichs frais et pâtisseries faites maison, les deux entrepreneuses ont souhaité donner une dimension sociale et conviviale à ce lieu cosy.

N’oubliez pas d’écouter la suite de son interview disponible à la fin de l’article.

Quelle est votre parcours (formation et expériences) ?

Diplômée en chimie, j’ai travaillé en qualité de technicienne de laboratoire, sans grande conviction pour ce domaine… Je me suis arrêtée de travailler quand je suis tombée enceinte de mon premier enfant. J’en ai eu 3, et pendant 7 ans je me suis consacrée exclusivement à mon foyer. Puis, pour une reprise d’activité, j’avais des idées plein la tête et j’ai compris que j’étais faite pour l’entreprenariat.

Présentez-nous votre entreprise

Nous sommes 2 entrepreneuses, bonnes amies, nous avons décidé de créer à Bordeaux un Coffee Shop, le Bag’elles Coffee, avec comme spécialité pour le coté restauration des bagels 100% frais et halal car cela n’existe pas à Bordeaux ! Avec des recettes originales, des ingrédients frais et un pain bagel fait par le boulanger tous les matins. Pour le côté coffee shop, nous proposons toutes sortes de boissons chaudes à base de café lait et chocolat, gourmandes, aromatisées, frappées, à personnaliser, ou froides comme des smoothies. Nous proposons aussi des pâtisseries que nous préparons maison : muffins, cakes, cookies, brownies, pour les desserts et goûters mais aussi des pancakes pour le petit déjeuner.

Toutes ces gourmandises sont à déguster dans une ambiance cosy et conviviale avec à disposition : une connexion wifi gratuite et branchement PC pour pouvoir travailler, mais aussi des magazines et jeux de société.

Est-ce la première fois que vous vous lancez dans un tel projet ?

Non. Avant cela je tenais un petit triporteur « tuk-tuk » avec lequel je proposais un service café et petit déjeuner aux arrêts de tram de l’agglomération bordelaise le matin sur le chemin des travailleurs.

bag'elles tuktuk

Comment avez-vous eu cette idée ?

Après mon expérience du tuk-tuk, je voulais continuer l’entreprenariat, avec mon associée nous cherchions une idée à 2, qui nous ressemblait le plus, le coffee shop et toutes ces gourmandises était devenu une évidence. C’est un peu la prolongation du tuk-tuk coffee.

L’argent est souvent un problème pour les entrepreneuses, comment avez-vous financé Bag’elles coffee ?

Oui cela nous a posé un problème, le premier je dirais, car nous ne voulions pas faire appel aux banques pour un crédit traditionnel, afin de rester en adéquation avec nos convictions religieuses. Nous avons trouvé un organisme qui propose un micro crédit adapté à nos convictions (à taux zéro), pour le reste de l’investissement, ce sont nos 2 mamans qui nous ont aidé à réaliser notre projet.

bagelQuel est votre produit phare et pourquoi est-il si spécial ?

Au Bag’elles Coffee, notre produit phare c’est le BAGEL. Le bagel est en plein essor, c’est le nouveau sandwich à la mode, il a un coté « produit saint » qui lui donne sa valeur ajoutée. Et nous, nous proposons ce produit américain en version halal.

En quoi votre parcours peut-il inspirer d’autres personnes ?

Pour mon cas, je porte le hijab et dans la société française, avec un foulard sur la tête tout devient compliqué ! Je veux juste dire que malgré toutes les difficultés que nous avons rencontrées, dues au hijab ou non, nous nous sommes battues et nous nous battons encore pour arriver à porter notre projet à bout de bras.

Cette expérience, qui n’est pas finie, me prouve que lorsque l’on se donne les moyens de vouloir concrétiser un projet, malgré nos handicaps, on peut toujours y parvenir, certes il faut du courage et de la ténacité et avec l’espérance et l’aide du Tout Puissant cela fonctionne. Faut rien lâcher.

Quelle est votre astuce pour allier vie personnelle et vie professionnelle ?

On n’a pas vraiment d’astuces, mais juste la conviction qu’en tant que femme et maman musulmane, je me dois d’apporter le mieux pour mon foyer, tant sur l’éducation des enfants et la transmission des bonnes valeurs que sur la logistique du foyer et d’être le meilleur des soutiens pour mon mari, comme il est la meilleure épaule pour moi dans le fait de me soutenir quant à mon épanouissement professionnel.

Dans quelle mesure intégrez-vous l’éthique musulmane dans votre entreprise ?

Nous souhaitons mettre en application les règles du commerce islamique au sein de notre entreprise avec des valeurs et des principes de vie en accord avec nos convictions. Nous souhaitons agir en faveur de l’ouverture et du respect mutuel avec notre clientèle qu’elle soit musulmane ou non. Nous souhaitons offrir la meilleure prestation possible, obtenir une relation sincère et de confiance tout en nous épanouissant dans le travail que nous effectuons chaque jour. Nous travaillons aussi à créer des échanges interculturels à travers des conférences débats sur des sujets d’actualité pour lutter contre les discriminations et stigmatisation de toute sorte. Le commerce éthique c’est pouvoir renforcer sa foi chaque jour en remettant notre destin aux mains de notre Créateur tout en essayant de reverser à notre tour une partie des bienfaits accordés. D’autre part, tous nos produits sont halal.

A quoi ressemblerait votre réussite ?

Cela veut dire pouvoir gagner sa vie à la sueur de son front tout en pratiquant sans difficulté sa religion et en s’épanouissant dans sa foi. Malheureusement, aujourd’hui, en France, on a l’impression qu’il faut choisir entre gagner sa vie en travaillant ou s’épanouir dans sa religion. Ma réussite serait de pouvoir allier les deux sans difficultés, en transmettant à mes enfants l’importance de l’épanouissement religieux tout en réussissant sa vie matérielle.

Avez-vous une anecdote à partager avec nous ?

Pas d’anecdote particulière, juste que certains clients, en franchissant le seuil de notre commerce, à connotation américaine, se retrouve face à une femme voilée derrière le comptoir, ils ne comprennent plus trop où ils ont atterri, la plupart joue le jeux et sont agréablement surpris au final de l’échange tout à fait courtois qu’ils ont pu avoir avec une femme décrite souvent dans les médias comme soumise ou bafouée. Sinon certains choisissent de faire demi-tour et de s’en aller, je dirais que ce sont ceux qui ne sont pas encore prêts à dépasser les clichés de notre société ! Mais ce n’est pas grave, nous prenons cela comme un challenge, un jour peut-être, nous nous disons que nous parviendrons à les faire regarder au-delà des clichés sur la femme musulmane afin qu’ils comprennent mieux son rang et l’importance de son rôle.

Akhawate Business vous propose, en plus d’un article qui consacre les lauréates de la Semaine des Entrepreneuses Musulmanes 2016, une interview enregistrée et mise en ligne sur notre chaine Youtube.

Ecoutez maintenant la suite de l’interview de Samia et Sabrina, les gourmandes qui vous régalent au Bag’elles Coffee.

Les commentaires facebook