Le Monde des Houroufs : une façon originale d’apprendre la langue arabe

Voilà bientôt un an que le concours des entrepreneuses plurielles a eu lieu. On prend des nouvelles des lauréates avec aujourd’hui, Sonia, qui avait été élue coup de cœur du jury grâce à son projet le Monde des Houroufs : un livre destinés aux enfants (mais aussi aux plus grands) afin de s’initier de manière ludique à la langue arabe.

Sonia,  peux-tu te présenter brièvement et rappeler ton projet pour celles qui ne te connaîtraient pas encore?

J’ai suivi une formation en langues étrangères (anglais/espagnol). Par la suite, j’ai voulu ajouter une troisième langue à mon palmarès: l’arabe.

Dès la première année, je cherchais à savoir comment cette langue se transmettait dans les centres pour enfants. J’ai voulu proposer mon aide dans l’un d’eux, forte de mon expérience dans l’animation, et parce que je ne pouvais me passer de travailler avec les enfants.

C’est ainsi que je me suis lancée dans une aventure qui a duré 10 ans. Dix ans d’enseignement de cette langue à des débutants de maternelle et primaire.

Mon objectif alors était de faire de mes cours le meilleur moment de la semaine. J’étais à l’affût de toute idée originale, je détournais tous les jeux, activités manuelles ou chansons sympathiques que je trouvais dans les autres langues.

C’est dans cet esprit que je suis tombée un jour sur un reportage présentant le livre “Planète Alphas”. J’ai immédiatement imaginé l’adapter dans mes classes, en commençant à confectionner en pâte fimo les premiers personnages des Houroufs.

Huit ans plus tard, j’ai pu réaliser le livre qui me trottait en tête depuis toutes ces années. Rendre public ce travail, permettre à tous les parents et professeurs qui le souhaiteraient de faire entrer les enfants dans l’univers de la langue avec humour, plaisir et efficacité.

Lauréates 2017: des nouvelles de Sonia du Monde des Houroufs, monde des houroufs

Tu as été élue coup de cœur du jury. Comment t’es tu sentie à ce moment là, sachant qu’il s’agissait de ton premier concours n’est-ce pas?

Oui c’était mon premier concours. Ce prix a été complètement improvisé pour récompenser le Monde des Houroufs.

A l’origine il n’y avait que trois prix, et ils avaient justement été attribués au trois meilleurs projets dont je ne faisais pas partie.

Dès les premières présentations, j’avais le sentiment de ne pas être à ma place. Je suis avant tout enseignante passionnée de pédagogie avec mille et une idées en tête. Face à moi se trouvait un jury de professionnels du monde de l’entreprise, et des concurrentes avec des projets magnifiquement bien ficelés et très originaux.

A l’annonce donc de ce prix supplémentaire spécial jury, j’ai été plus que surprise. J’aime mon livre, je sais qu’il est superbe tant matériellement que dans les résultats qu’il permet d’atteindre puisque je l’ai à maintes reprises testé avec mes élèves qui l’adorent.

Mais je n’imaginais pas que des professionnels seraient sensibles à cela. C’est ce qui m’a été dit lors de la remise des prix, le jury ne pouvait se résoudre à me laisser partir sans récompenser la créativité et l’objectif visé par ce livre. Ça m’a énormément touché.

Qu’est-ce que le concours Akb a pu t’apporter?

J’ai retenu les paroles d’un des membres du jury nous disant que nous avions de l’or entre les mains, que nos projets sont magnifiques.

Cela m’a conforté dans l’idée que j’étais sur la bonne voie et qu’objectivement, j’avais réalisé un travail utile et intéressant.

Cela m’a également apporté une visibilité nouvelle par la publication de l’annonce de la remise des prix. Et j’ai vu aussi que beaucoup de gens connaissaient le livre, soutenaient ce projet. Bref c’était très sympa de pouvoir partager mon engouement avec d’autres.

Depuis le concours, ton projet a t-il avancé?

Mon projet avance à petits pas, je suis seule à le gérer, soutenue par un professionnel qui m’aiguille et m’accompagne depuis le début.

Je le finance également seule, donc jusqu’à présent ce sont les ventes du livre qui permettent le développement de nouveaux outils.

J’ai réalisé depuis 2 vidéos de présentation des lettres, une troisième est à venir. Une vidéo promotionnelle a été réalisée. Une nouvelle affiche et des posters pédagogiques sont désormais en vente. Le livre a été réédité en plus grande quantité et est maintenant disponible dans plusieurs librairies et sites en ligne.

Les figurines aimantées ne devraient pas tarder à sortir.

Lauréates 2017: des nouvelles de Sonia du Monde des Houroufs, houroufs

Quels sont tes nouvelles perspectives et/ou projets à venir?

Je réfléchis à la réalisation d’un cahier d’exercice, d’un site internet, d’un jeu de carte, du CD audio, d’autres jeux annexes, d’une application, et bien sûr du tome 2.

Le concours Akb édition 2018 va bientôt ouvrir ses portes. Aurais-tu un conseil à donner aux entrepreneuses qui souhaitent y participer? Et aux entrepreneuses en général ?

Le conseil que je donnerai c’est de ne pas se précipiter. Si vous avez une belle idée, ne la gâchez pas par de mauvais moyens, en bradant la qualité du produit.

Prenez le temps de trouver les bonnes personnes à solliciter, cherchez un moyen de financer le projet de sorte à proposer un produit beau et bien fait.

J’insisterai vraiment sur la qualité, c’est ce qui d’ailleurs m’a marqué chez toutes les personnes sélectionnées au concours. Après il me semble essentiel de travailler la communication.

Lauréates 2017: des nouvelles de Sonia du Monde des Houroufs, monde des houroufs

Quel a été ton plus gros obstacle durant la réalisation de ton projet ? Et ta plus belle surprise ?

La communication justement et ma méconnaissance totale du domaine de entrepreneuriat. Je ne suis pas du tout à l’aise avec ces exercices et forcément ça n’aide pas.

Ma plus belle surprise : quand j’ai reçu les premiers dessins de mes personnages après l’envoi de mes croquis. La qualité du travail réalisé m’a émerveillée. J’étais heureuse de me dire que j’allais pouvoir mettre à disposition d’aussi jolies choses.

Si c’était à refaire, aurais-tu fais autrement ?

Non. Je suis quelqu’un de très prudent et je suis bien accompagnée dans ce projet. Je ne vois pas ce que j’aurais à changer.

On remercie Sonia de nous avoir donné de ses nouvelles. On lui souhaite une très bonne continuation. Pour visiter la boutique du Monde des Houroufs, c’est par ici. Les figurines aimantées sont enfin arrivées !

Les commentaires facebook