“Les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent pourquoi vous le faites”

Chaque mois, retrouvez l’humeur du mois partagée par l’une des membres d’Akb.

L’homme est mort mais ses idées sont éternelles

Le 4 avril 1968, Martin Luther King, pasteur et activiste pour les droits civiques est assassiné. Lui qui prônait la lutte pacifique, lui qui avait reçu le prix Nobel de la Paix quatre ans plus tôt a été tué par un ségrégationniste blanc. Souvenez-vous de ce discours mémorable à Washington D.C, après une marche qui a réuni plus de 250000 personnes venues de tout le pays. Après avoir décrit la grave situation des noirs américains, le pasteur lance “I have a dream“.

Croyez-vous que ça aurait été mémorable et aussi vibrant s’il avait dit : ” j’ai un plan, voici comment on va faire pour obtenir des droits…” évidemment, non, avant de “vendre” son plan, il avait besoin d’embarquer les gens.

Les gens ne le suivaient pas pour ses actions mais d’abord pour ces idéaux, son intime conviction. Similairement, les gens n’achètent pas ce que vous faites (actions, produits, services), ils achètent pourquoi vous le faites. Autrement dit, peu importe que vous ayez les meilleurs produits ou services, si on ignore votre motivation ou si on n’y adhère pas, on préférera aller ailleurs.

Trouvez votre pourquoi et embarquez les gens avec vous

Comment appliquer le “I have a dream” à son business. C’est un travail que j’ai moi-même dû faire très récemment. Après les évolutions qu’Akb a connues, après les évolutions que j’ai connu, il était urgent de revenir à l’essence, “est sens”. J’aimerais partager avec vous le procédé pour réussir à communiquer mon/notre rêve aux gens. D’ailleurs, j’ai beaucoup appris avec l’ouvrage et les TEDx de Simon Sinek.

Qu’est-ce qui fait chanter votre cœur ?

Ne vous demandez pas quelle est votre motivation à entreprendre, demandez-vous ce qui fait chanter votre cœur quand vous entreprenez. Vous le sentez, la réponse est totalement différente, on passe d’une réponse qui vient de la tête à une réponse qui vient du cœur. Et ce qui vient du cœur, va au cœur. Si vous trouvez ce qui fait chanter votre cœur, vous n’aurez aucun mal à ce que cette mélodie soit appréciée par vos clients ou vos abonnés. Ça alimentera votre storytelling, ça vous différenciera et ça construira votre communauté.

Par exemple, le patron de Strabucks n’avait pas l’idée d’ouvrir un endroit où boire du café, il voulait offrir un sas de décompression, un endroit cosy aux gens tout en leur offrant les cafés les plus raffinés. La proposition de valeur n’a rien à voir, le confort et la qualité supérieure du café c’est ce qui faisait vibrer le cœur de Howard Schultz, et grâce à ça, entre autres, il a connu son succès.

En trouvant le fil conducteur de votre vie, vous trouverez ce qui fait chanter votre cœur. Ça peut être l’envie de liberté, d’être utile, de se réaliser, d’être riche, de transmettre, de divertir les gens, d’amener à réfléchir ou à rire…

Quelles sont vos valeurs ?

Les gens n’achètent pas ce que vous faites, les gens achètent pourquoi vous le faites, les gens qui adhèrent à vos valeurs, adhèrent à votre business.

Autre exercice super important donc, celui de la détermination des valeurs. Vous trouverez une liste plutôt exhaustive ici. Nous avons besoin que nos actions, nos produits correspondent à ce qu’on est et ce en quoi on croit. Par exemple, je ne peux pas vendre des panneaux végétaux qui entraînent la déforestation de zones boisées, si la préservation de l’environnement est l’une de mes valeurs. En revanche, si ça ne fait pas partie de mes valeurs, alors aucun problème. Les partisans de Martin Luther King n’étaient souvent pas les mêmes que ceux des Black Panthers, car même si les deux se battaient pour les droits des noirs, les valeurs et les idées différaient.

Quel problème, quelle vision et quels objectifs ?

Après le rêve, place au plan et à son exécution. De tout ce travail, découleront votre vision, votre mission, le problème auquel vous répondez et enfin, vos objectifs stratégiques (avec les indicateurs clés de performance qui vont avec) ; ceux-ci sont SMART.

Donnez corps (cœur ?) à votre business

Vous l’aurez compris, à l’ère du burn-out et du brown-out (quand le travail n’a plus aucun sens), il est primordial que dans son business, on sache quel rêve, quelle croyance profonde on nourrit. Il est urgent que nos choix, que nos occupations soient alignés avec nos valeurs. Il est important que nos clients puissent s’identifier à nous, à nos valeurs, à nos idées.

Attention, pas besoin d’avoir un rêve, un idéal, une croyance extraordinaire ou révolutionnaire, le plus important est que ça fasse sens pour vous, que ça fasse chanter votre cœur. Qu’il s’agisse de faire de la comptabilité, de conduire un taxi, d’enseigner, de vendre des bonbons ou de faire des fusées.  Allez faire un tour en vous-même pour trouver les réponses à ces questions et servez-vous en pour votre business. Puis, communiquez-les, car souvenez-vous, on n’achète pas ce que vous faites, on achète pourquoi vous le faites.

Vous souhaitez être aidée pour trouver ces réponses ? je serai heureuse d’en parler avec vous 🙂

business-rêve