Découvrez 3 cheffes d’entreprise qui nous inspirent

L’entrepreneuriat féminin n’est sur le devant de la scène que seulement depuis quelques années et souffre encore d’un manque de reconnaissance en dehors de la sphère féminine. Plus particulièrement en France.

Cependant, grâce au développement du digital notamment des réseaux sociaux, cette communauté de femmes ambitieuses et travailleuses a su se distinguer et devenir une réelle source d’inspiration.

Aujourd’hui, nous avons décidé de vous montrer 3 portraits de femmes entrepreneures qui ont su se démarquer et s’imposer.

Des femmes entrepreneures ambitieuses et novatrices

LOUBNA KSIBI

 

Loubna Skibi entreprend des études de médecine et décide que ce ne sera pas pour elle. Après une année, elle se réoriente vers des études de commerce et intègre une école de management à Evry. Et là, ce fut  pour un véritable  déclic.

En 2014, elle part avec une association internationale au Bahrein, où elle donne des cours de leadership et de business à un public de lycéen. Elle voyage ensuite en Californie, aux États-unis et revient en France, où riche de son expérience humaine et professionnelle, elle crée avec un collègue une startup qui permet à des “mamas” de  mettre à profit leur talents culinaires. En 2016, “Meet my mama” est lancée.

meet-my-mama

Mais la jeune femme ne s’arrête pas là, révoltée par le manque d’ouverture de grands événements comme les start-up weekends, qui permettent à beaucoup de projets de voir le jour, elle crée les startup banlieue en lançant d’abord un appel sur facebook.  L’objectif est de faire éclore les talents de banlieue et leur apporter visibilité et soutien. 300 personnes participeront à cet ambitieux projet qui a eu un succès retentissant.

En 2018, pour sa cinquième édition, l’association starther a classé Loubna Ksibi dans sa sélection des 10 femmes tech à suivre et qui “contribuent à l’entrepreneuriat d’une manière considérable”.

Cerise sur le gâteau, Meet My Mama sera le traiteur qui nous régalera lors de la finale du Concours des Entrepreneuses Plurielles, le 5 mai prochain.

SYLVIE EBERENA

Femme aux multiples talents et mère de 4 enfants, Sylvie Eberena commence en tant que professeur d’arabe dans un institut islamique réputé.

beast-entrepreneuresEn parallèle, son cursus de formation sportive et de nutrition lui permet de devenir coach sportive et de proposer des conseils pour une alimentation saine. Elle lance le site MyHomeBootCamp qui rapidement devient un incontournable pour toutes les personnes désirant se reprendre en main et adopter une vie saine et active.

Ce site est le premier en son genre et participe activement à la prise de conscience de la communauté musulmane et féminine concernant sa santé.

Faire du sport en étant voilée n’est pas impossible. La jeune femme propose du coaching en ligne, sous forme de vidéos, de programmes sportifs et alimentaires.

Sa créativité culinaire et sa passion pour une meilleure hygiène de vie, la mène à écrire plusieurs livres : “simple comme paléo” et “ramadan Primal” qui offre des conseils alimentaire pour jeûner tout en restant actif et productif.

En France, son travail ne tarde pas à être reconnu au-delà de la communauté musulmane. France 3 lui consacre une interview et permet ainsi à la France de voir que la femme musulmane peut être active, sportive et plein d’ambtion.

Active sur les réseaux sociaux, Sylvie Eberena a développé depuis quelques années une fidèle communauté de followers, notamment étrangère. Dernièrement, elle a créé un guide, Another Dubaï, visible sur Instagram où elle offre une vision plus large, plus authentique de cet émirat, loin des clichés qu’il suscite.

HAFIDA GUEBLI

Depuis son plus jeune âge, Hafida Guebli est habituée à entreprendre. C’est durant son congé maternité, qu’elle a l’idée originale de créer une application visant à faciliter la communication et le relais d’informations entre locataire et bailleurs.

neybs-entrepreneure

Par mon expérience personnelle (mes parents sont illettrés), je savais pourquoi les résidents ne pouvaient communiquer : ils sont nombreux à ne pas maîtriser le français qui est pourtant le seul canal que les bailleurs proposent pour échanger avec leurs locataires

La jeune femme entreprend donc de créer l’application Neyb’s (du mot neighboors, voisins en anglais) qui grâce à des pictogrammes, est accessible aux personnes illettrés, non-francophones, sourdes et malvoyantes.

Hafida Guebli intègre l’incubateur HEC à Station F à Paris sans pour autant quitter sa banlieue natale. elle est toujours animée du désir de servir de modèle et ainsi motiver la jeunesse de banlieue.

 Après un tel succès, on représente l’endroit d’où l’on vient, on joue le rôle de modèle pour les petits frères.

On ne naît pas entrepreneure, on le devient

Comme le clame l’accélérateur Willa (anciennement Paris Pionnières) avec le détournement de la phrase épique de Simone de Beauvoir, “on ne naît pas entrepreneure, on le devient”. Ces 3 femmes, ont fait naître leur activité de leur passion, d’une idée novatrice et de leur envie d’aider les autres. En cela, elles montrent à travers leur parcours et leur implication, qu’être une femme, issue ou non d’une minorité, n’est clairement pas un obstacle vers la voie de la réussite. Vous savez ce qu’il vous reste à faire : donnez-vie à vos rêves !