Voilà bien quelques semaines que nous avons entamé la rentrée avec nos projets et objectifs plein la tête (n’est-ce pas?^^). A travers ce mood, nous verrons ensemble comment commencer une bonne année et rythmer celle-ci sous la particularité d’une expression : “la Cool Attitude!”. Quézako, comment l’adopter et la gérer à son rythme, c’est par ici !

La “Cool Attitude” soit la “C-A” !

Et oui chez Akbusiness on invente nos propres expressions, ici on lira “CI – èye” à l’américaine pour exprimer la “Cool Attitude” (même si tu devineras que c’est aussi CA comme Chiffre d’Affaires pour éventuellement penser que la “CI-èye” t’amènera vraiment vers un gros CA :D)

Ce n’est pas donné à tout le monde de l’adopter et il faut bien s’entendre sur sa définition et comment jouer avec, surtout en tant qu’entrepreneur. Le but n’est pas  de se laisser aller en toutes circonstances et de laisser les choses venir seules. Parce que, oui oui je t’assure, les choses ne viennent pas seules ^^ !

Il s’agit ici de se détendre, d’éviter tout point de stress (c’est possible !) et d’attaquer en douceur chaque chose en son temps et en son contexte.

On ne foncera pas comme un taureau tête baissée mais cette fois-ci, et oui cette année, on va SE PO-SER pour mieux A-VAN-CER !

Comment adopter la “C-A” ?

On va voir ici quelques outils qu’on peut utiliser pour l’adopter en situation de réflexion ou de prise de décision importante (ou stressante ^^) :

  • L’utilisation du Mind Mapping : d’après la définition sur le site mindmapping.com (tu peux cliquer et jeter un oeil c’est pas mal!), cet outil est un “graphique représentant des idées, des tâches, des mots, des concepts qui sont liés entre eux autour d’un sujet central. Une “mind map” est une représentation non-linéaire qui permet d’organiser ses idées de façon intuitive autour d’un noyau central. L’intérêt de la “mind map” est de pouvoir transformer une longue liste de tâches monotones en une représentation graphique colorée et attractive. Plus facilement mémorisable, elle proposant une organisation claire des ses idées. Le concept reprend la façon dont le cerveau fonctionne, raison pour laquelle il est très intuitif”. Il entre donc parfaitement en adéquation avec la “C-A” : tu te poses, tu réfléchis, tu gères tes idées et tu analyses.
  • Prendre du recul : ici on se mettra dans une seule situation avant d’agir en se posant la question suivante : “si mon ami(e) venait à moi avec ma situation, comment je le/la conseillerai ? Il s’agit d’opter pour un regard extérieur et de se détacher de sa situation.

  • L’objectivité : l’idée est de consulter d’autres personnes. Attention, on ne choisit pas n’importe qui mais cela peut être un collaborateur, un(e) ami(e) proche, un parent, un(e) époux(se) tant que cela reste une personne bienveillante en qui tu as confiance ! Partage, parle, le fait de t’ouvrir te fera y voir plus clair.
  • L’écoute de son corps : un point sur lequel on s’étale peu et c’est bien dommage. C’est simple et souvent très rationnel. Si tu sens une lourdeur, un truc qui cloche, tu ne te sens pas bien à l’idée d’une tâche ou d’une décision dans tes projets alors tu te dois de réfléchir, de savoir pourquoi tu te sens comme ça. Et à contrario, si tu te sens léger(e), en osmose dans ton corps c’est que très probablement ta décision est en adéquation avec toi-même et ce que représente cette décision ou ce choix pour toi.

Gérer à son rythme

Que ce soit en tant qu’entrepreneur expérimenté ou futur ou bien même dans la gestion globale de nos projets, l’organisation est le mot clé notamment l’organisation de son temps de travail.

En effet, dans une société ou la mauvais gestion de son temps ne fait qu’empirer le stress, nous voilà bien à l’encontre de la “C-A” ! Cette gestion est primordiale et elle passe par un sujet que l’on aborde beaucoup ces dernières années dans le monde du travail, soit le “slow business”. Il s’agit de se déconnecter de la vision à court terme, d’heures passées devant l’ordinateur avec cette impression que si l’on a pas bossé huit heures non stop devant l’écran alors nous n’avons pas été productif… Avec cette vision autre du travail, on apprendra à se détacher du court terme et à voir à long terme. Plus les choses seront aménagées, réfléchies et organisées dans un temps dans lequel on se sent bien, plus on verra des résultats à la hauteur de la qualité du travail apporté. Certaines entreprises, notamment au Etats-Unis, adopte la méthode “Results Only Work Environment” (ROWE) où il s’agira pour l’employeur de libérer du temps à l’employé et ici en tant qu’entrepreneur on pourra tout à fait l’appliquer à soi-même en adoptant par exemple :

  • Des phases de déconnexion : on coupe les écrans une demi journée, une journée, une soirée. On oublie le boulot, on se détend et on revient frais(che) comme l’eau de rose, prêt(e) à attaquer intelligemment !

  • On arrête de contrôler son heure de prise de poste, on est obligé de se lever à 6h pour être à 7h devant l’ordi ? Si tu es meilleur(e) le soir ou le midi alors bosse à ce moment là ! Zéro prise de tête, on est cool et on travaille dans de vraies conditions : les nôtres ! (le bonheur d’être entrepreneur hein n’est-ce pas?)
  • Le respect du sommeil : si tu as besoin d’une sieste alors vas-y ! Pourquoi te priver juste parce que ce n’est pas conventionnel, qu’on a honte de le faire ou de le dire alors que tu seras deux fois plus productif(ve) après ta bonne petite sieste (et ton café aussi ^^) ?

Alors avec tout ça, on peut commencer une bonne année, être serein(e) chaque jour à l’idée de savoir que s’adapter à soi c’est gagner en productivité et se sentir bien en tout point. So… Keep calm et adopte la “C-A” !

Les commentaires facebook