Entreprenariat à l’international: La réussite au féminin

Il est toujours bien d’avoir une ouverture sur les initiatives d’autres femmes à travers le monde et de s’en inspirer.

Aussi, dans cet article, nous allons découvrir 4 entrepreneures qui sont chacune parvenues à créer leur start-up ou entreprise, et dont les initiatives sont unanimement reconnues.

NEELOFA

À tout juste 29 ans, Noor Neelofa, est un modèle de réussite dans l’entrepreneuriat féminin malaisien.

Retour sur son parcours. Alors qu’elle cartonne sur le petit écran en tant qu’actrice, présentatrice et mannequin,

Neelofa décide en 2014 de porter le hijab, pour dit-elle « recommencer sa vie à zéro ». « J’avais une carrière, une famille et des amis aimants, mais il me manquait quelque chose, ce qui m’a poussé à rechercher les réponses auprès de Dieu ».

Sa nouvelle image, la propulse,booste sa carrière  et lui offre de nouvelles opportunités.

En 2015, elle devient ainsi la première égérie voilée de la marque française Lancôme. Cependant, la marque ne l’affiche pas sur son propre site internet. Mettant en avant des visages plus “bankables” et politiquement acceptables.

Déjà entrepreneure, elle décide de créer sa propre marque de hijab Naelofar, sa marque de parfum et s’associe également avec de grandes marques de shopping asiatique en ligne. 2017 marque sa consécration puisque son travail est reconnu par FORBES, le magazine économique où elle figure dans la très sélective liste des « 30 under 30 ». Autrement dit, la liste des 30 entrepreneurs talentueux ou espoirs de moins de 30 ans.

ANU SRIDHARAN

entreprendre au féminin

L’accès à l’eau  courante est un enjeu majeur en Inde. Les coupures sont fréquentes.

Les populations sont confrontées au soucis de rester dans l’attente. Et elles sont soumises à l’inquiètude de  ne pas savoir quand l’eau sera disponible.

Anu Sridharan, co-fonde NextDrop avec des opérateurs locaux et en partenariat également avec le gourvernement.

Les habitants sont informés par sms des coupures d’eau en avance et de son rétablissement. Si un problème a lieu , que l’eau n’est pas rétablie, alors les habitant ont la possibilité de prévenir via l’application.

En ayant crée cette application, Anu Sridharan, réussi le pari d’impliquer davantage le gourvernement et de le forcer à agir auprès des populations. La jeune femme figure parmi les under 30 de Forbes.

SABAH NAZIR

l'entreprenariat au féminin

 

À la naissance de son troisième enfant, Sabah Nazir décide que travailler pour quelqu’un d’autre n’est pas pour elle . Par ailleurs, elle voudrait avoir le total contrôle quant à ses heures de travail, afin de pouvoir accorder du temps à ses enfants et son mari. Elle se lance donc à la recherche de plusieurs idées de business.

Elle réalise une étude de marché et crée en 2004, le site islamicmoments.co.uk .

Il se hisse rapidement à la place de leader en proposant des cartes de vœux avec de beaux design, simples ou LED.

Son commerce ne tarde pas à s’exporter avec 300 revendeurs établis dans 26 pays différents. L’entrepreneure diversifie également son panel de produits.

En proposant également des agendas, des décorations pour l’Aïd, des bougies parfumées et une collection de mugs.

Dans la sphère musulmane, son parcours est vu comme un modèle et elle dispense dorénavant ses conseils en tant que mompreneur au travers des interviews.

AMANI AL-KHATAHTBEH

Les événements du 11 septembre provoque un séisme dans les relations entre musulmans et non-musulmans , et questionnent sur le fait d’afficher ou non son appartenance à l’islam.

Amani Al-Khatahtbeh, qui désire arborer son identité religieuse en portant le voile et de sortir de son isolement, décide en 2009 de créer le site muslim girl. Mais le site en plus de toucher la communauté, touche également les non-musulmans qui se posent des questions sur l’islam et le mode de vie de la jeunesse musulmane.

Le site est un succès et devient populaire. En 2016, elle publie son premier livre qui est une sorte de mémoires. Encore un nouveau succès. Elle figure dans Teen Vogue usa, et participe aux TED. Forbes, pour qui elle devient également rédactrice. l’inclut dans sa liste des « 30 under 30 ».

Dans une vidéo intitulée “Tired of being bullied”(fatiguée d’être victimisée), Amani incite les musulmanes à être fières de leur identité et ne pas renoncer à leurs ambitions. “Oui, nous pouvons réussir dans une société aussi négative et islamophobe soit-elle. Nous pouvons survivre et en même temps rester fidèles à notre identité.”

 

Entreprendre part souvent d’un besoin, d’une conviction, d’un talent ou d’une passion.

Ces femmes montrent à travers leurs parcours atypiques et inspirants que l’on peut entreprendre à tout moment de notre vie.

Donc n’ayez pas peur de faire de vos idées, une réalité!