Qu’est-ce que le webmarketing ?

Le webmarketing est un terme très connu surtout dans le monde de la digitalisation. Pour réussir sa stratégie, une maîtrise des techniques de marketing est nécessaire.

1. Définition du webmarketing

En quelques mots, le webmarketing correspond au marketing traditionnel adapté aux nouveaux supports de communication. On parlera alors de marketing web ou marketing digital lorsqu’on fait référence au webmarketing.

Autrement dit, le webmarketing englobe l’ensemble des stratégies de communication ou stratégies marketing mises en place en vue de promouvoir une entreprise, un produit, un service ou une image de marque sur le Web. Pour assurer le bon développement d’un site internet, le webmarketing doit comprendre quatre phases.

Le webmarketing stratégique

Le webmarketing stratégique n’est d’autre que l’art de la mise en place d’une stratégie d’acquisition qui vise principalement à l’acquisition de nouveaux clients. Pour assurer cette tâche, le webmarketing stratégique doit tenir compte de trois points essentiels à savoir :

  • Une analyse de la situation actuelle : Cette étape consiste à effectuer une analyse des attentes et des demandes sur internet. L’étude du marché prend alors toute son importance afin d’adapter la stratégie en fonction des différentes cibles. Pour des résultats optimaux, le SWOT figure parmi les meilleurs outils de stratégie. Il permet d’effectuer une analyse du positionnement, et de mettre en exergue les forces et faiblesses d’un produit, d’une marque, ou de la firme.
    Les mots clés à retenir sont donc les suivants : étude du marché, analyse de l’offre et de la demande, analyse de la concurrence et analyse du positionnement.
  • Une veille stratégique : Elle s’effectue en passant au peigne fin tout ce qui se passe sur le web et principalement chez les concurrents. L’objectif reste l’identification de leurs points forts et de leurs points faibles. Cela va vous permettre d’affiner votre stratégie marketing et de l’ajuster afin de pouvoir devancer vos concurrents et d’anticiper les besoins de vos prospects.
  • Le webmarketing Mix : il s’agit de l’application des techniques du marketing mix sur le web. L’application du PPDC (produit — prix – distribution – communication) permet d’avoir un ensemble de décisions et actions que l’on peut prendre et appliquer afin d’assurer le succès d’un produit, d’un service, d’une marque… L’entreprise pourra ainsi proposer le bon produit, au bon prix, au bon moment et au bon endroit à ses cibles.

La génération de trafic

Le trafic correspond au nombre de visites sur un site web. Pour en générer, voici une liste des principaux leviers marketings les plus utilisés à ce jour.

  • Le référencement naturel (ou SEO) : Très différent du référencement payant, le référencement naturel est lié à la structure même du site. Pour que le référencement naturel soit efficace, il doit être pris en compte dès la première étape de la création du site. En effet, un bon référencement tient compte de la qualité du contenu, du choix des mots clés, de l’optimisation des pages et de la qualité des backlinks. Opter pour le référencement naturel peut prendre du temps avant de pouvoir s’afficher parmi les premiers résultats sur les moteurs de recherche, la qualité sera au rendez-vous.
  • L’e-mailing ou e-mail marketing : Il s’agit d’une stratégie qui a comme principal objectif de conquérir et de fidéliser des clients. L’outil principal reste l’e-mail. Utilisé à bon escient, il peut entrer dans le cadre du marketing automation. On distingue principalement trois types d’e-mail.
  1. L’e-mailing de masse est destiné à informer les prospects entre autres à travers les ventes flash ou les newsletters.
  2. L’e-mailing de notification consiste à notifier les cibles par rapport à un évènement revêtant un aspect particulier.
  3. L’e-mailing transactionnel se réfère à des e-mails se rapportant aux achats, à la confirmation d’une commande ou d’un paiement, au suivi d’une expédition…
  • Les réseaux sociaux : Ils fonctionnent comme le système de bouche à oreille. Grâce au développement d’internet, les réseaux sociaux ont pris une place très importante dans la vie quotidienne et ils permettent de générer du trafic sur votre site internet.
  • La publicité en ligne : Les publicités en ligne figurent parmi l’un des moyens efficaces pour récolter des informations sur les potentiels clients. Ces informations constituent une base de données importante, car elles permettent à l’entreprise de proposer un message adapté qui aura alors beaucoup plus d’impact. Pour ce type de stratégie de communication, le programme le plus connu reste Google Ads ( anciennement appelé Google Adwords). Toutefois, on peut également noter les bannières publicitaires, l’affiliation et les publicités sponsorisées.

L’analyse des performances

Actuellement, mettre en place une stratégie marketing n’est plus suffisant. Il est nécessaire de mesurer les performances et en fonction des résultats obtenus, on peut ajuster la stratégie appliquée. L’objectif principal d’une analyse des performances constitue l’analyse de la visibilité du site et du trafic qu’il génère. Pour sa réalisation, on dispose de plusieurs outils performants, dont Google Analytics, Woopra et Xiti. Cette analyse permet entre autres de :

  • de connaître le positionnement du site par rapport à certains mots clés
  • d’identifier les concurrents qui se positionnent également sur les mêmes mots clés
  • de déterminer les éléments qui pourraient bloquer les utilisateurs du site (ex. : la durée de chargement des pages, l’ergonomie de la page…)
  • d’évaluer la qualité du contenu
  • de corriger les erreurs éventuelles et d’améliorer son positionnement sur les moteurs de recherches

La fidélisation

Contrairement à ce que l’on peut penser, internet ne constitue pas uniquement un outil de promotion. Appliquer le webmarketing c’est aussi tenir compte de la relation entreprise -consommateur. Pour ce faire, l’entreprise peut opter pour la création d’un forum ou d’un blog. Ce sont des moyens idéals pour entretenir cette relation client, connaître leurs besoins, et par la même occasion augmenter son chiffre d’affaire. Pour assurer la qualité de son site, et pour entretenir sa relation avec le client, certaines entreprises doivent passer par une refonte, ou un renouvellement de contenu. Épaulé par un Webmaster, le Community Manager sera l’expert en la matière.

2. À quoi sert l’e-marketing ?

L’e-marketing regroupe l’ensemble des techniques marketings et/ou publicitaires mises en place amenant le client à consommer et à rester fidèle à l’entreprise. Autrement dit, c’est une stratégie qui va permettre à l’entreprise de définir le plan de conception et de développement d’un site internet en tenant compte de deux critères essentiels. D’un côté on a les besoins et attentes des internautes et de l’autre côté l’e-marketing doit répondre aux objectifs fixés par l’entreprise.

En résumé, l’e-marketing est constitué par l’ensemble des actions, plans et stratégies mis en place pour assurer et pour accroître la visibilité de l’entreprise et son chiffre d’affaire. Toutes les étapes visent à une valorisation de l’image de l’entreprise et une croissance de trafic pour lui assurer un retour sur investissement dans les plus brefs délais.

3. L’objectif du webmarketing

Le webmarketing a pour principal objectif d’aider une entreprise à atteindre ses objectifs à travers divers types de communication digitale. Ses trois principaux objectifs sont constitués par une génération de trafic sur le site, la conversion et la fidélisation des prospects et clients de l’entreprise.

Posséder un site parfaitement conçu avec beaucoup de trafic ne sert pratiquement à rien si l’entreprise ne reçoit aucun retour sur investissement. Cela correspond à l’image d’une boutique où tous les produits sont bien présentés où les potentiels clients visitent la boutique, mais n’achètent aucun produit. Un trafic important doit donc être associé à une stratégie de conversion des prospects en clients et une fidélisation de ses derniers afin de pouvoir assurer la pérennité de l’entreprise.

4. Les avantages du webmarketing

Comme toute stratégie marketing, l’application du webmarketing présente plusieurs avantages à part le retour sur investissement.

Le webmarketing est accessible à tous

Le fait d’utiliser internet comme canal de communication ouvre immédiatement une multitude de possibilités. Grâce au coût réduit d’une communication par internet, le webmarketing offre l’avantage d’être accessible à tous. En effet, comparé à une campagne de communication avec les médias sociaux classiques, le coût d’un simple message bien formulé et adressé à une cible bien précis reste beaucoup moins cher.

Le webmarketing est ciblé

L’utilisation d’internet permet une récupération beaucoup plus facile des différentes informations sur les prospects de l’entreprise. En effet, par rapport aux méthodes traditionnelles (demander au client de répondre à un questionnaire, effectuer un entretien, faire des observations…), la récolte d’information s’effectue beaucoup plus rapidement. Certains réseaux sociaux (comme Facebook par exemple) permettent de connaître le profil des personnes qui suivent notre activité. Les forums de discussions et les avis sur un produit ou service offrent une mine d’information sur les clients potentiels. Une fois exploitées, ces informations permettent aux responsables d’améliorer le ciblage marketing de l’entreprise. Ainsi, le message sera adressé et dirigé vers la bonne cible, mais elle peut revêtir un caractère personnel grâce aux données collectées.

Avec le webmarketing on peut faire du marketing relationnel et créer des liens

La présence d’une entreprise sur le web lui permet de tisser une relation beaucoup plus privilégiée avec ses clients. À partir des réseaux sociaux et une interaction active avec ses clients, cela permet à l’entreprise de tisser des liens beaucoup plus intimes, un climat favorable pour la fidélisation.

Le webmarketing est flexible

Le e-marketing sort des sentiers battus du marketing traditionnel. En plus d’être à la portée de tous, il peut facilement être adapté aux objectifs de l’entreprise tout en répondant aux besoins de ses clients. Avec cette stratégie de communication digitale, la limite se situe au niveau de la créativité. Elle offre alors une très grande flexibilité et peut répondre à tous types de besoins. Le Community Management y jouera alors un rôle clé.

Les retours du webmarketing sont plus facilement quantifiables

Grâce aux interactions avec les internautes, l’évaluation des produits et services proposés par l’entreprise devient beaucoup plus facile. Les retours sur l’utilisation des produits ou services peuvent être quantifiés. Pour illustrer cette partie, on peut par exemple citer le nombre d’étoiles obtenu par rapport à l’utilité d’un produit ou service donnée.

Les principales compétences du webmarketing

Appliquer le webmarketing demande un certain savoir-faire et connaissance technique. Pour assurer le succès de votre site internet, vous pouvez faire appel aux services d’un Community Manager assisté par un Webmarketeur. Sans plus attendre, voici les compétences requises pour travailler dans le webmarketing.

1. Créer du contenu

La création de contenu constitue l’élément principal de votre site internet, car sans contenu, votre site ne sera d’aucune utilité. Le contenu d’un site peut se présenter sous plusieurs formes : des articles, un guide, un comparatif, un tutoriel, une vidéo, un podcast… On parlera alors d’Inbound marketing.

2. Attirer du trafic

Après la création d’un contenu, le Webmarketer sera demandé à générer du trafic sur le site web. Pour cela, il détient plusieurs méthodes. Entre autres on peut noter : le SEO (référencement naturel), le SEA (le référencement payant), le SMO (le social média optimisation)…

3. Analyser des données

Actuellement, les entreprises ne peuvent plus se fier uniquement à leurs intuitions pour le lancement d’un produit ou d’un service. De plus, des outils de plus en plus performants sont à la portée des spécialistes en plan marketing pour la gestion des différents canaux de communication.

Toutefois, comprendre, lire et piloter les tableaux de bord offerts par les outils ne suffisent pas. L’expert doit faire appel à son savoir-faire pour interpréter et lire entre les lignes afin de mettre en place une stratégie de communication efficace et pertinente.

4. Gérer une communauté

Le monde entier est connecté à internet et presque tout le monde est affilié à un réseau social. La présence d’une entreprise sur ses différents réseaux lui offrira la possibilité d’interagir avec ses abonnés. On parlera alors d’une communauté qui peut être créée autour d’un des projets de l’entreprise. Généralement, ces personnes partagent les mêmes centres d’intérêt que vous, donc ils s’intéresseront aux produits que vous les proposer.

5. Créer des visuels

La création de visuels (bannière, montage d’image, création de vidéo, rédaction d’une newsletter…) va vous permettre d’atteindre vos objectifs. Tous les éléments prennent alors une place importante, les mots, la syntaxe voire même le choix des couleurs auront des impacts sur l’évolution de votre activité.

6. Faire passer à l’action

Les éléments cités précédemment convergents vers un seul but, augmenter le taux de conversion d’un simple visiteur en un participant actif. Cependant, l’action ne correspond pas forcément au fait d’acheter un produit, tout dépend de l’objectif fixé par l’entreprise. Le terme « faire passer à l’action » est généralement associé à une landing page : une page qui a été créée pour un objectif bien précis qui peut être constituée par tout et n’importe quoi. On peut citer comme exemple le fait de faire remplir un formulaire, ou de télécharger un livre blanc ou une inscription à une newsletter… Bref, le but est d’amener le visiteur à l’action et de le fidéliser en créant de nouveaux contenus pour nourrir sa curiosité.

Les principaux outils du webmarketing

Pour assurer une efficacité imparable, le Web marketer peut faire appel à plusieurs outils. Parmi les plus sollicités, on peut noter les outils classiques, les réseaux sociaux, les plateformes communautaires de marques, le commerce social et les plateformes de curation.

1. Les outils classiques

Les outils classiques du marketing digital se réfèrent à une stratégie globale intégrant une correspondance via des échanges d’e-mails, des techniques d’affiliations, des sponsorings ou partenariats, du display et des liens sponsorisés.

L’email

Le mailing figure parmi les piliers du marketing digital. Utilisé efficacement, il peut générer beaucoup de ROI. Toutefois, pour avoir l’assurance que l’e-mail soit bien vu et accepté par le destinataire, ce dernier doit donner son consentement. Cela va vous permettre d’effectuer une approche beaucoup plus personnelle et adaptée à la personne à qui vous allez adresser votre courrier.

Les techniques d’affiliation

Cette technique peut être définie comme un système de vente par recommandation. Son principe reste le même que celui des apporteurs d’affaires : vos partenaires vous recommanderont contre une commission ou un pourcentage de vente.

Le sponsoring ou le partenariat

Il s’agit d’une forme de soutien rémunéré par rapport à un évènement, un individu ou à une entité en échange d’une visibilité de nature publicitaire.

Le display

Le display, dans les termes du marketing digital désigne l’ensemble des différents éléments graphiques et audios destinés à la publicité sur internet pour le lancement d’un projet web. Il peut comprendre différents types de bannières, pavés, habillage…

Les liens sponsorisés

Les liens sponsorisés également connus sous le nom de lien commercial correspondent à un lien renvoyant à un ou plusieurs produits ou services donnés. Toutefois, pour avoir plus d’impact, le lien doit être placé naturellement par l’annonceur, comme un lien normal sans influencer l’internaute.

2. Les réseaux sociaux

Depuis l’avènement des nouvelles technologies, les réseaux sociaux ont pris une place très importante. Du développement d’une marque à la mise en place d’une notoriété, tout peut s’opérer via les réseaux sociaux.

Facebook

Facebook fait partie des réseaux les plus utilisés. Il privilégie les annonces B2B et B2C. Vous pouvez y publier des informations concernant votre secteur d’activité et vos services ou produits. D’ailleurs, vous pouvez voir différentes pages professionnelles sur Facebook, il constitue un outil idéal pour faire du branding.

YouTube

YouTube quant à elle est plutôt une plateforme réservée au partage de vidéos. Pour développer votre notoriété ou tout simplement promouvoir un produit, YouTube est devenu un outil incontournable.

Twitter

Twitter figure parmi les réseaux préférés des hommes politiques et il constitue une mine d’information sur vos clients et prospects. C’est une plateforme très utile pour définir une marque, pour générer du trafic, ou pour stimuler vos ventes.

Instagram

Instagram met en avant les photos et peut vous offrir une très grande visibilité. Vous pouvez y créer des publications personnalisées en fonction de votre cible et interagir directement avec eux.

LinkedIn

LinkedIn constitue le réseau dédié aux professionnels. Vous pouvez y nouer des relations clés qui pourraient vous aider à développer votre projet.

3. Les plateformes communautaires de marques

Ce sont des plateformes qui permettent des échanges autour des centres d’intérêt. On peut y trouver des partages d’expériences, des avis axés sur la communication et l’échange. Il représente l’un des leviers marketing les plus importants qui met en valeur l’engagement du client ou prospect.

4. Le commerce social

Sa mise en place peut s’opérer à travers les réseaux sociaux. Généralement, il se définit comme l’utilisation des différents réseaux sociaux dans le but d’augmenter son chiffre d’affaire. Le CRM y joue alors un rôle très important.

5. Les plateformes de curation

La curation de contenu désigne le fait d’apporter un soin particulier à ses contenus pour assurer la qualité et une plus grande visibilité. C’est une pratique qui demande une attention particulière afin de fournir un contenu pertinent et important garant d’une véritable valeur ajoutée. Pour être sûr du résultat obtenu, certaines entreprises font appel à des services extérieurs. Grâce à cette pratique, il est possible de produire sa propre ligne éditoriale.