Travailler dans le domaine de l’immobilier est à la fois passionnant et exigeant. Le métier de négociateur immobilier vous intéresse-t-il ? Vous cherchez à savoir si ce métier est fait pour vous et quelles sont les étapes à franchir pour devenir un professionnel de l’immobilier ? Dans cet article, découvrez en quoi consiste le métier, les compétences attendues ainsi que les formations pour devenir négociateur immobilier.

Ce qu'il faut retenir :

🏠 Intermediation immobilière Médiateur entre propriétaires et acheteurs/locataires.
🔍 Recherche de biens Prospection et recherche de biens à vendre ou louer.
💼 Qualités requises Mobilité, flexibilité, capacité de persuasion et compétences commerciales.
📚 Formations Diplômes de BTS Professions immobilières, DEUST Professions immobilières, BTS NRC, BTS MCO, licence professionnelle Droit et Gestion immobilières, Master en gestion de patrimoine et d’immobilier, ou diplôme d'école spécialisée.
💼 Perspectives d'évolution Devenir chef d'équipe, directeur commercial, directeur d'agence, ou créer sa propre agence immobilière.
💰 Rémunération Rémunération variable basée sur des commissions, salaire fixe avec commissions pour les salariés, commissions uniquement pour les indépendants.

En quoi consiste le métier de négociateur immobilier ?

Le négociateur immobilier intervient principalement comme intermédiaire immobilier. Il fait office de médiateur entre le propriétaire qui souhaite mettre en vente ou en location son bien immobilier et le potentiel acheteur ou locataire. Le négociateur immobilier peut travailler pour une agence immobilière et être salarié ou être indépendant et travailler à son compte.

Quelles sont les missions d’un négociateur immobilier ?

Prospecter, négocier, conseiller, vendre, les missions du négociateur immobilier sont multiples. Voici entre autres le rôle du négociateur immobilier :

  • rechercher des biens à mettre en vente ou en location ;
  • signer un mandat de vente ou de location avec le propriétaire et ensuite définir avec lui le prix de vente ou location ainsi que les frais des charges ;
  • veiller à ce que les annonces soient visibles ;
  • visiter les biens avec les personnes intéressées avant de collecter leurs offres et leurs dossiers. Conseiller et accompagner le client jusqu’à ce qu’il signe la promesse synallagmatique de vente et l’acte notarié ;
  • remettre les clés au nouveau propriétaire ou locataire.

Quelles sont les qualités requises pour être négociateur immobilier ?

Plusieurs qualités sont requises pour devenir négociateur immobilier. Tout d’abord, il faut être mobile et flexible. Trouver de nouveaux biens à vendre, rechercher de nouveaux acheteurs ou locataires nécessite de se déplacer beaucoup et d’avoir des horaires parfois non conventionnels. De même, un négociateur doit posséder des qualités humaines importantes telles que la capacité de convaincre les gens et la sympathie pour mettre ceux avec qui il traite en confiance.

Par ailleurs, pour mieux accompagner les futurs acheteurs et propriétaires, le négociateur immobilier doit posséder certaines compétences techniques et juridiques. D’autres compétences lui seront également nécessaires. Il s’agit de qualités commerciales permettant de transformer un simple contact en un client potentiel.

Quelles sont les formations pour devenir négociateur immobilier ?

Pour exercer la profession de négociateur immobilier, aucune formation de base n’est requise. Cependant, il existe de nombreuses formations spécifiques qui permettent de devenir négociateur immobilier. Ces formations peuvent être dispensées par des universités ou des écoles privées.

Avoir un diplôme commercial Bac+2 suffit déjà pour exercer en tant que négociateur immobilier. Toutefois, en raison des missions complexes, être titulaire d’un BTS Professions immobilières est plus recommandé. Cela permet de se familiariser avec la profession de manière plus spécialisée. Parmi les diplômes universitaires accessibles dès le niveau Bac+2, celui qui aspire à devenir négociateur immobilier peut également obtenir un DEUST Professions immobilières, un BTS Négociation et relation clients (NRC) ou un BTS MCO (Management Commercial Opérationnel).

Avec un Bac+3, ceux qui le souhaitent peuvent obtenir une licence professionnelle Activités juridiques spécialité Droit et Gestion immobilières. Il est également possible d’obtenir un Master en gestion de patrimoine et d’immobilier ou un diplôme d’École Supérieur de Commerce ou de Gestion avec un Bac+5. Idéalement, les formations doivent se faire en alternance, ce qui permet aux étudiants de mettre en pratique leurs connaissances théoriques le plus rapidement possible.

Plusieurs écoles privées proposent également des cursus spécifiques pour devenir négociateur immobilier. Parmi les écoles privées qui offrent des formations de niveau Bac+2 jusqu’à Bac+5, on trouve l’ESI (École Supérieure de l’Immobilier), l’IMSI (Institut du Management des Services Immobiliers) ou l’ESPI (École Supérieure des Professions Immobilières).

Il faut noter que pour exercer sa profession, celui qui aspire à devenir négociateur immobilier doit également détenir une carte professionnelle. Celle-ci est délivrée par son employeur.

Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière pour un négociateur immobilier ?

Il existe plusieurs possibilités d’évolution pour celui qui aspire à devenir négociateur immobilier. Il faut noter que chacune d’elles dépend des objectifs et des désirs de l’aspirant. Au bout de quelques années d’exercice dans ce domaine, l’évolution professionnelle du négociateur immobilier peut passer par l’acquisition de nouvelles responsabilités dans l’agence avec laquelle il travaille.

Il peut alors évoluer vers un poste de chef d’équipe, de directeur commercial ou même devenir directeur d’agence. Le négociateur immobilier peut également choisir de créer sa propre agence immobilière, qu’elle soit indépendante ou franchisée. Dans ce cas, il devra remplir certaines conditions spécifiques en matière d’expérience ou de formation.

Combien gagne un négociateur immobilier ?

Les rémunérations dans le secteur de l’immobilier varient considérablement. Ainsi, le salaire d’un négociateur immobilier peut varier selon son statut : débutant ou expérimenté, salarié ou indépendant. Néanmoins, ce qu’il gagne repose en grande partie sur des commissions versées lorsqu’il obtient des résultats concluants.

En général, un négociateur immobilier salarié va percevoir un salaire fixe et des commissions complémentaires. S’il est indépendant, sa rémunération consistera à percevoir uniquement des commissions sur la base des transactions réalisées.

En début d’activité, le négociateur immobilier peut percevoir un salaire fixe allant de 1500 € à 2000 € en plus d’un pourcentage (variable) sur les ventes réalisées. Au cours de sa carrière, il peut atteindre une moyenne de 5000 € par mois en plus de sa part variable. Pour le négociateur indépendant, les parties au contrat déterminent en toute liberté le montant de la commission.

Le métier de négociateur immobilier est un métier porteur. Il offre une grande flexibilité professionnelle étant donné qu’il permet de travailler en tant qu’indépendant ou en tant que salarié.