Les forgerons travaillent avec différents métaux pour fabriquer et réparer des objets décoratifs, industriels et quotidiens. Les forgerons façonnent et assemblent le métal en le chauffant dans une forge jusqu’à ce qu’il soit mou et exploitable. Vous cherchez un emploi dans l’artisanat ? Découvrez les compétences et l’expérience dont vous aurez besoin.

Ce qu'il faut retenir :

💪 Compétences Physiques La force physique est essentielle pour manipuler le métal.
🔨 Créativité Capacité à être créatif dans la conception et la fabrication des pièces en métal.
📏 Précision Grande précision dans la manipulation des outils et la réalisation des projets.
🎓 Formations Différentes formations possibles comme CAP ferronnier, BTS forge, etc.
📚 Formation Continue La VAE permet d'obtenir une validation des acquis et de l'expérience.
📈 Évolution Possibilité de progresser vers des postes de chef d'équipe ou de se spécialiser.
💰 Salaire Le salaire varie en fonction de l'expérience et du statut, pouvant aller au-delà du SMIC.

En quoi consiste le métier d’un forgeron ?

La mission principale d’un forgeron est de travailler le métal donc tous travaux en rapport avec la ferronnerie. Ils sont alors spécialisés dans la fabrication des portails, des chaises, des tables, des serrures de portes et d’autres conceptions artistiques. Le forgeron opte pour des matières, étudie des modèles avec ses clients et les réalise en utilisant différentes techniques du soudage au façonnage en passant par plusieurs étapes de traitements. Cependant, les ferronniers travaillent souvent en atelier et dans certains cas dans le secteur industriel ou pour des travaux de bâtiment.

Pour cela, il travaille à partir d’esquisses, de mesures et de repérages. Par la suite, le chauffage des métaux se fait à l’aide de certains outils comme l’enclume, le billot, le marteau, la table, les tenailles l’étau, les étampes pour travailler la pièce de métal, la brosse métallique, perceuse à colonne, une meuleuse et autres.

De quelles qualités a-t-on besoin pour devenir forgeron ?

La première qualité d’un forgeron est son physique qui est un véritable atout lors de la manipulation du métal. Donc, le forgeron fait appel à sa force physique. Par ailleurs, le ferronnier doit être capable d’échanger aisément avec les clients. Il est un artisan qui doit faire preuve de créativité. Il doit également maîtriser plusieurs outils comme le marteau, l’enclume et sans oublier le matériel de soudure. En effet, il est expert pour prendre des précautions en matière de mesure de sécurité.

Un forgeron doit pouvoir peaufiner sa technique du métal durant son parcours d’études et durant toute la durée de sa carrière. Ce qui lui octroie une grande précision et un grand soin dans ses réalisations. Il dispose d’un savoir-faire en matière de dessin et de calcul ce qui lui permet de faire des propositions aux clients en vue de choisir des matériaux de qualité et permet ainsi aux clients de visualiser leurs projets avant sa fabrication. Notons que son amour pour les travaux manuels ne l’empêche pas de travailler dans une atmosphère assez bruyante.

Que faire comme formations pour exercer le métier de forgeron ?

Pour pouvoir exercer les métiers de la forge, plusieurs formations sont envisageables. Après la classe de 3e, l’apprenant peut envisager de débuter un CAP ferronnier ou encore un baccalauréat professionnel technicien en chaudronnerie industrielle et peut compléter à ces apprentissages un BMA ferronnier ou encore un brevet de maîtrise de ferronnier en deux ans. Notons l’existence aussi d’un baccalauréat professionnel dans le domaine de la métallurgie débouchant sur des professions de forgeron.

Les ferronniers voulant devenir des spécialistes pour travailler dans les métiers de la forge peuvent commencer un BTS forge. Ce diplôme, reçu en 2 ans, peut être obtenu après le BAC. Cette formation est proposée par un seul établissement en France.

Une fois le BTS obtenu, il vous sera ainsi possible de trouver un emploi directement. Par ailleurs, certains trouveront la possibilité de commencer une licence dans un domaine plus général, ou d’intégrer une école d’ingénieur. À partir de ces formations, l’apprenant a la possibilité de bénéficier de la théorie et de la pratique des cours.

Quelle formation continue est-il possible de faire pour exercer ce métier ?

De nombreuses personnes ont acquis des méthodes de forge sans avoir de diplôme lié à ce métier et choisissent de suivre une VAE. La validation des acquis et de l’expérience est un moyen efficace de faire correspondre un niveau d’études avec des connaissances et des compétences acquises sur le tas.

Quelles sont les perspectives d’évolution du métier de forgeron ?

Dans un atelier de forge, le forgeron a la possibilité de progresser et de travailler à la tête d’une équipe ou de travailler seul. Il faut savoir que vous pourrez également vous spécialiser en vous formant dans le domaine de la coutellerie ou de la bijouterie, qui est un domaine à part entière.

Combien gagne un forgeron ?

Si vous venez de débuter dans le domaine, votre salaire sera équivalent au S.M.I.C. Lorsque vous êtes chef d’atelier, vous pouvez percevoir une rémunération entre 1700 euros et 1900 euros par mois. Cependant, si vous travaillez indépendamment, vous pouvez gagner plus.

En résumé

Le métier de forgeron est oublié de jour en jour, mais beaucoup de professionnels ont besoin de main-d’œuvre. Le ferronnier est sollicité par des particuliers comme des entreprises. En effet, avec certaines tendances comme la verrière, cela ouvre de nouvelles portes à la ferronnerie. La possibilité d’une reconversion est envisageable, il existe plusieurs offres de formations.