La finance

Le secteur de la finance joue un rôle vital pour la bonne marche de l’entreprise. Allant d’un simple enregistrement comptable à la prise de décisions, plusieurs profils sont sollicités.

Définition de la finance

La finance traite tout ce qui touche de loin ou de près à l’argent. C’est un terme très large de sens, mais généralement, elle peut se définir comme une ressource.

Qu’est-ce que la finance

La finance permet de jongler entre création de valeur et prise de décision. C’est un élément incontournable pour mesurer, évaluer la faisabilité d’un projet et sa viabilité dans le futur. Au niveau de l’entreprise, la finance prend une place très importante. Elle est aussi appelée « corporate finance ».

Les emplois les mieux rémunérés

Vous voulez évoluer dans le secteur de la finance ? Voici la liste des métiers les mieux payés du secteur.

Directeur administratif et financier

Le directeur administratif et financier (DAF), appelé également Directeur financier, reste en étroite collaboration avec la Direction générale de l’entreprise. Il est le garant de toute la gestion financière et administrative de l’entreprise.

Le service administratif et financier peut être composé par plusieurs collaborateurs. Le nombre d’effectifs dépend principalement de la taille de l’entreprise et de son secteur d’activité. Le DAF joue un rôle clé au niveau du développement de l’entreprise car, il effectue des analyses afin d’anticiper le développement stratégique d’entreprise.

Parmi ses tâches, il a l’obligation de piloter le contrôle de la comptabilité, la gestion de la trésorerie, la validation de la rentabilité de l’entreprise et sa solvabilité. Ses tâches passent par une analyse financière extrêmement pointue. Le Directeur administratif développe également les différents outils nécessaires à la prise de décision. Ce type de poste attire particulièrement les experts-comptables qui sont inscrits sur le tableau B.

Directeur ou responsable audit interne

Le principal rôle du directeur de l’audit ou responsable de l’audit interne constitue l’anticipation des risques qui peuvent nuire à l’entreprise. La principale mission du service est d’aider l’entreprise à atteindre ses objectifs.

En bon auditeur interne, afin de donner un rapport détaillé à la direction, une évaluation de l’entreprise doit être effectuée. Pour cela, le responsable de l’audit effectuera une approche systématique et méthodique des différents processus de management des risques et de contrôle interne.

Parmi les tâches typiques d’un auditeur interne, on peut noter :

  • Une évaluation objective de la gestion et des opérations financières ainsi que les processus de l’entreprise
  • La supervision de l’activité de l’audit interne : s’assurer que les membres de l’équipe disposent du plan d’audit annuel basé sur l’analyse des risques et compatible avec les objectifs de l’entreprise
  • Assurer la qualité de l’audit interne effectuée : le développement et le maintien de la qualité sont des programmes qui couvrent l’ensemble des aspects de l’audit interne. Pour donner cette assurance, il est conseillé de suivre certaines normes professionnelles, dites des normes professionnelles d’audit interne telles que celles de l’IIA.
  • La communication des éventuelles anomalies notées au cours des interventions : la communication se matérialise par les différents rapports d’audit rédigés au cours des interventions.

Directeur comptable

Le Directeur Comptable également connu sous le nom de responsable comptable est le garant de la crédibilité des données financières et des états financiers de l’entreprise. Ces derniers doivent être en accord avec les différentes normes comptables tout en vérifiant le travail de ses collaborateurs comptables.

Parmi les missions du directeur comptable, on note l’organisation de son équipe afin de déterminer la structure de l’organisation, la coordination des différentes équipes lors de la clôture des comptes annuels et de la rédaction des reportings mensuels et/ou trimestriels. Le suivi des budgets et du plan de financement se fait également à son niveau.

Le Directeur comptable assurera aussi quotidiennement le suivi de la situation financière de l’entreprise et la gestion de sa trésorerie. Au vu de ses responsabilités, on peut affirmer que c’est un post essentiel pour assurer la santé financière de l’entreprise.

Directeur ou responsable de la consolidation

Comme son nom l’indique, le directeur ou le responsable de la consolidation a pour principal rôle de combiner les états financiers de plusieurs sociétés en un seul état financier tout en respectant certaines normes légales. L’état financier doit également refléter fidèlement la réalité économique du groupe.

Les tâches du responsable de consolidation demandent un savoir-faire et une connaissance pointue des techniques comptables. Le responsable doit également avoir une très bonne connaissance des différents secteurs d’activité de l’entreprise.

Vous vous demandez comment devenir un directeur de consolidation ? Au niveau du secteur financer, c’est le spécialiste en comptabilité et gestion, un bac + 5 avec 3 ans d’expérience confirmée en audit et consolidation sont alors les bases requises pour le poste.

Contrôleur financier

Le contrôleur financier est le superviseur du département comptable de sa société. Dans le cadre d’une fusion ou d’une scission, ce sont les spécialistes à qui chaque entreprise devrait faire appel. Extrêmement polyvalents et qualifiés, ils sont aptes à travailler sur des projets transverses et la restructuration d’un groupe.

Il a comme mission principale de contrôler les comptes et les finances de l’entreprise. Il jouera alors un rôle important dans la direction financière d’une entreprise car, il peut assurer le rôle d’un superviseur et d’un conseiller.

L’un des atouts de cette fonction est le fait qu’il peut exercer soit en cabinet, soit en entreprise. Les missions peuvent être étalées tout au long de l’année mais peuvent très bien aussi être temporaires. À l’issue de chaque mission, un rapport détaillé sera délivré à la direction. Le rapport contiendra toutes les anomalies relevées ainsi que les recommandations et conseils correspondants.

Directeur ou responsable du contrôle de gestion

Le directeur ou responsable du contrôle de gestion a pour principal rôle l’organisation et la supervision du contrôle de la gestion économique de l’entreprise. Parmi ses missions, on peut citer la mise en place des différents outils de gestion, la conception des différents tableaux de bord pour l’accompagnement de la direction lors des prises de décision.

Le contrôleur de gestion réalisera également toutes les tâches se rapportant à l’élaboration du budget prévisionnel de l’entreprise et effectuera un suivi analytique à partir des différents reportings qu’il communiquera à la direction générale.

Le nombre d’années d’expérience, l’ancienneté et le secteur d’activité sont les principaux facteurs qui influencent la rémunération d’un contrôleur de gestion.

Directeur de la trésorerie ou du financement

Le directeur de la trésorerie ou du financement est le garant de la liquidité de l’entreprise. Il anticipe et sécurise les flux de la trésorerie tout en assurant que les différents besoins de l’entreprise sont couverts.

Ses missions sont variables d’une entreprise à l’autre, car tout dépend de la structure de l’entreprise. Mais d’une manière générale, il recueille toutes les informations liées à l’activité économique de l’entreprise en vue de l’établissement d’un reporting mensuel ou hebdomadaire afin de pouvoir établir un budget prévisionnel de la trésorerie.

Directeur des comptabilités

C’est le premier responsable de fiabilité et de la transparence des comptes de l’entreprise. Le directeur des comptabilités constitue aussi le garant de la liaison de l’équipe comptable et de tous les services de l’entreprise. En outre, la vérification des documents et des opérations relèvent de ses tâches.

Face à un problème donné, la direction de l’entreprise peut faire appel à lui pour un appui en termes de conseil et de prise de décision. Pour cela, le directeur des comptabilités doit avoir une certaine aisance avec les chiffres, un sens aiguisé de l’analyse et de la synthèse des différentes informations qui lui sont communiqués. Pour finir, il doit avoir un esprit critique, être très minutieux, rigoureux et transparent.

Contrôleur de gestion

Le contrôleur de gestion est sous la responsabilité du directeur ou responsable du contrôle de gestion de la société. Il aura pour principal rôle de mettre en place un tableau de bord facilement exploitable avec les différents indicateurs clés pour aider à la prise de décision.

Pour assurer la bonne marche de l’entreprise, il se focalisera sur le calcul des différents ratios, la mise en place des différentes procédures de gestion, l’élaboration et la diffusion des divers outils de pilotage.

Consultant en actuariat

Le consultant en actuariat est un technicien de haut niveau qui a réalisé des études en économie, dans le secteur financier et statistique. Son principal objectif est la mise au point des contrats d’assurance en se basant sur une évaluation des risques, de la rentabilité et des différents coûts.

Pour ce faire, en amont, il doit effectuer une compilation des différentes informations nécessaires en tenant compte des risques des marchés financiers et des perspectives de développement. Ensuite, il formulera les différentes hypothèses et recueillera des données chiffrées grâce à l’utilisation d’un ou de plusieurs logiciels de probabilités et statistiques. À partir des résultats obtenus, l’actuaire sera en mesure de décider des règles et des barèmes de tarification pour tous les différents types de risques.

En tant que spécialiste dans le secteur de la finance, les compétences d’un actuaire sont également sollicitées dans les entreprises. Très méthodique et précis, le consultant en actuariat est capable de négocier les diverses procédures et termes des contrats auprès des courtiers, agents généraux et partenaire des sociétés concurrentes.

Trader

La principale tâche d’un trader est constituée par l’achat et la vente d’actions, de devises, d’options ou d’obligations en fonction la fluctuation de leur cours. Il peut agir pour le compte d’une banque, d’une société cotée en bourse ou pour le compte de leurs clients.

Leur but est de réaliser des profits dans les plus brefs délais. Pour cela, ils peuvent engager des sommes colossales pour l’achat d’un ou de plusieurs actions. Toujours en alerte et à l’affût d’informations, le travail du trader demande une très grande résistance physique, nerveuse et une grande concentration. Afin de pouvoir apprécier les risques et de les jauger correctement, le trader doit avoir d’excellentes notions en gestion ainsi que des compétences administratives.

Expert fusion et acquisition

L’expert en fusion et acquisition est le spécialiste qui peut conseiller les entreprises sur leurs opérations financières. Grâce à son intuition et à son sens des affaires, il est le guide ultime des entreprises dans l’exécution de leurs projets financiers.

Assisté par une équipe d’experts, l’expert en fusion et acquisition est celui qui supervise le projet financier d’une entreprise de la phase de négociation à la clôture et la réalisation de différentes transactions. Toujours à l’affût des nouvelles opportunités, un expert en fusion et acquisition doit avoir un sens du risque très développé. Il doit aussi faire preuve d’une grande capacité d’analyse et de réactivité afin de pouvoir effectuer un diagnostic pertinent.