Avec les 35h et l’arrivée des RTTs, les salariés se sont retrouvés avec des droits à congés particulièrement élevés. Du coup, le législateur a prévu la mise en place du compte épargne temps afin de permettre aux employés de mettre de côté les jours de congés qu’ils n’étaient pas en mesure de poser durant la période de prise. Dans les entreprises ayant fait le choix de l’ouverture d’un CET, les salariés ont la possibilité d’épargner chaque année quelques jours de congés qu’ils prendront par la suite par exemple pour des vacances prolongées. Mais côté employeur, cette gestion peut s’avérer particulièrement complexe. Cet article vous donne donc 3 conseils précieux pour bien gérer le compte épargne temps de vos salariés.

Utiliser un logiciel dédié

Autant vous le dire d’emblée, il faut oublier l’idée de gérer le compte épargne temps avec une classeur Excel. Vous allez vous y perdre et il y aura de nombreuses erreurs. Le mieux est de mettre en place un logiciel de gestion des congés disposant d’un module pour gérer le compte épargne temps. Cet article explique comment choisir son logiciel de gestion des congés.

Avec un tel logiciel, les employés pourront alimenter leur CET durant la période d’alimentation définie par le service des ressources humaines. Vous pourrez définir un plafond maximum pour éviter que les compteurs n’explosent. Ceci vous permettra de conserver un contrôle complet de la situation tout en automatisant un certain nombre de tâches.

Fixer un plafond

Le compte épargne temps représente une charge pour l’entreprise. Cette charge se reporte d’année en année dans les comptes de la société. Elle grossit de façon régulière avec l’augmentation de la masse salariale. Certains employés vont épargner leurs jours non pris chaque année et se retrouver avec des compteurs de plusieurs dizaines de jours au bout de quelques années. Pour une entreprise de plusieurs centaines ou milliers de salariés, cela représente un coût lattent très conséquent. A chaque fois qu’un employé quitte l’entreprise, son solde de tout compte comprend le reliquat de jours présents sur son CET.

En fixant un plafond assez bas, vous limiterez cette pratique qui consiste à systématiquement épargner un maximum de jours chaque année plutôt que de prendre régulièrement des vacances.

Encourager la prise régulière de congés

Chaque salarié a besoin de partir en congés plusieurs fois par an pour recharger ses batteries et évacuer le stress accumulé au quotidien. Le manager doit s’assurer que chacun prend ses RTTs au fil de l’eau. Le burn out est devenu une problématique assez répandue dans certaines entreprises. La déconnexion complète du travail permet de le prévenir.

Lorsqu’un responsable se rend compte qu’un membre de son équipe ne prend suffisamment de congés, il doit prendre l’initiative d’en discuter avec lui en tête à tête. Il peut parfois y avoir un surmenage ou une problématique particulière qu’il faut identifier au plus tôt pour proposer une solution adaptée. Cela fait partie des tâches importantes pour chaque manager au sein de l’entreprise.