L’infogérance informatique est une solution moderne à travers laquelle les entreprises délèguent la gestion de leurs systèmes d’information à un prestataire externe. Ce processus permet d’optimiser et de sécuriser ces systèmes, tout en réduisant les coûts. Il s’agit d’une pratique courante, notamment chez les TPE et PME. Mais quel est le rôle et l’intérêt des sociétés spécialisées en infogérance ? Découvrez-le dans notre article.

Ce qu'il faut retenir :

  • Lorsque vous envisagez l'infogérance informatique pour votre entreprise, assurez-vous de bien définir le périmètre de l'infogérance, les objectifs à atteindre et les engagements de chaque partie dans le contrat. Cela vous permettra d'avoir une vision claire des services offerts et des responsabilités de chacun.
  • Pendant les différentes phases d'une prestation d'infogérance, veillez à ce que le prestataire réalise une analyse approfondie de l'existant, mette en œuvre les actions définies dans le contrat et assure une transition fluide des activités à la fin du contrat. Cela garantira une gestion efficace et sécurisée de votre système d'information.
  • Si vous choisissez une infogérance de l'infrastructure, sachez que cela permet non seulement la maintenance du matériel et des logiciels, mais aussi l'optimisation de la sécurité du système d'information. Cette forme d'infogérance est particulièrement pertinente dans un contexte où les systèmes d'information se complexifient de plus en plus.

Quelle est la définition de l’infogérance ?

L’infogérance, connue sous le terme de gestion déléguée des systèmes d’information, est une stratégie d’externalisation où une entreprise confie la gestion de son système informatique à un prestataire spécialisé, l’infogéreur. Cette délégation peut être totale ou partielle et concerne des éléments variés tels que le matériel, les systèmes d’exploitation, les applications et l’assistance aux utilisateurs.

Le principe d’infogérance permet aux entreprises de bénéficier de compétences techniques spécialisées, d’optimiser leur système d’information et de se concentrer sur leur cœur de métier. Notez que cette solution offre une flexibilité et une adaptabilité en fonction des besoins spécifiques de l’entreprise.

Le contrat d’infogérance définit précisément le périmètre de l’infogérance, les objectifs à atteindre et les engagements de chaque partie. Il peut notamment mentionner les délais d’intervention, les niveaux de service attendus et les clauses de confidentialité.

L’infogérance vous intéresse ? N’hésitez pas à vous renseigner davantage à ce sujet en vous rendant directement sur le site d’un spécialiste en la matière comme par exemple Digdeo.

Quelles sont les phases d’une prestation d’infogérance ?

Une prestation d’infogérance se déroule généralement en trois phases principales :

  • La phase initiale : Elle consiste à effectuer une analyse approfondie de l’existant. Le prestataire réalise un audit afin de collecter les informations techniques nécessaires pour construire son dossier d’architecture technique (DAT).
  • La phase opérationnelle : C’est le cœur de l’infogérance où le prestataire met en œuvre les actions définies dans le contrat, telles que la gestion, l’exploitation, l’optimisation et la sécurisation du système d’information.
  • La phase de réversibilité : Enclenchée à la fin du contrat, elle assure une transition fluide des activités de l’infogéreur vers le client ou un nouveau prestataire.

Quels sont les différents types d’infogérance ?

L’infogérance de l’infrastructure

L’infogérance de l’infrastructure concerne la gestion de l’ensemble du parc informatique de l’entreprise. Cette gestion inclut non seulement la maintenance du matériel et des logiciels, mais aussi l’optimisation de la sécurité du système d’information (SI).

Le prestataire en charge de cette tâche assure la résolution des pannes matérielles, la gestion des solutions de sauvegarde et la mise à jour régulière du système pour assurer sa performance optimale. Notez que cette infogérance peut être totale ou partielle, en fonction des besoins spécifiques de l’entreprise.

Si cette forme d’infogérance vous intéresse, notez qu’elle est particulièrement pertinente dans un contexte où les systèmes d’information se complexifient de plus en plus. L’infogérance d’infrastructure permet de garantir une surveillance continue des systèmes, une détection précoce des problèmes et un maintien optimal des conditions opérationnelles du SI.

L’infogérance du système d’exploitation

L’infogérance du système d’exploitation se focalise sur la partie immatérielle du système d’information. Le prestataire est responsable de la maintenance et de la mise à jour des systèmes d’exploitation, veillant à leur performance et compatibilité avec les applications utilisées dans l’entreprise.

Parmi les tâches courantes, on retrouve :

  • L’administration de bases de données
  • La mise en œuvre d’outils DevOps tels que le cloud computing et la gestion de configuration
  • La création de comptes utilisateurs
  • La gestion du middleware (logiciels permettant l’interaction entre applications distinctes)

Cette forme d’infogérance est cruciale pour maintenir l’opérabilité de la partie logicielle du système d’information et garantir la continuité des opérations quotidiennes de l’entreprise.

L’infogérance des applications

L’infogérance des applications porte sur la prise en charge, par un prestataire externe, des applications utilisées au sein de l’entreprise. Cette offre de service englobe le développement, la maintenance, les mises à jour et l’optimisation des applications. Elle peut concerner différents types d’applications, comme les logiciels de gestion, les progiciels (ERP, CRM) et les applications web.

Le rôle de l’infogéreur applicatif est d’assurer le bon fonctionnement des applications, leur disponibilité maximale et leur performance optimale. Pour ce faire, il met en place une surveillance constante et une réactivité en cas de dysfonctionnement.

Les services d’infogérance des applications peuvent être réalisés à distance ou sur site, en fonction des besoins et des préférences de l’entreprise cliente.

Au-delà de la gestion technique, le prestataire peut aussi jouer un rôle de conseil pour aider l’entreprise à choisir les meilleures solutions logicielles et à optimiser leur utilisation.