Depuis le 1er janvier 2023, les établissements de restauration doivent passer à l’utilisation de vaisselle réutilisable. Cela est stipulé par la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, dite loi Agec. Cette loi répond à la demande des consommateurs qui optent pour la réduction des déchets déversés dans la nature. Utiliser une vaisselle réemployable est une exigence légale et réglementaire pour remédier à l’impact négatif des produits jetables sur l’environnement. Voici un tour d’horizon sur la vaisselle réutilisable et ses multiples atouts.

Ce qu'il faut retenir :

♻️ Vaisselle réutilisable Alternative durable aux produits jetables, réduisant les déchets.
🌱 Matériaux respectueux Fabriquée en bois, bambou, verre, acier inoxydable, etc.
👨‍👩‍👧‍👦 Utilisateurs variés Familles, entreprises, écoles, associations, bureaux, etc.
🌍 Impact environnemental Réduit la quantité de déchets, favorise la durabilité.
💡 Tendance croissante Demande accrue pour des articles respectueux de l'environnement.
🔍 Critères de choix Poids, taille, forme, durée de vie, proximité du circuit de lavage.
🚫 Alternatives plastique Acier inoxydable, bois, kraft, carton pour structures spécifiques.
🔴 Plastique réutilisable Polycarbonate et polypropylène non toxiques, pratiques et résistants.
📜 Loi Agec Promulguée en février 2020 pour lutter contre le gaspillage et favoriser l'économie circulaire.
🍽️ Challenge restauration rapide Transition vers des emballages réutilisables, changement d'organisation et de paradigme.

Qu’est-ce qu’une vaisselle réutilisable ?

Définition

Une vaisselle réutilisable, comme son nom l’indique, est une vaisselle fabriquée à partir de matériaux naturels ou recyclés (bois, bambou, verre, acier inoxydable). C’est une alternative durable et écologique pour de nombreux consommateurs. Elle est respectueuse de l’environnement à la vaisselle en plastique qui présente un impact néfaste pour l’environnement par son utilisation unique. La vaisselle réutilisable est lavable pour être réutilisée plusieurs fois, afin de réduire considérablement la quantité des déchets produits. Pour connaître un peu plus sur ce type de vaisselle, nous vous invitons à suivre ce lien.

Caractéristiques d’une vaisselle réutilisable

Un article de vaisselle réutilisable est doté des caractéristiques suivantes :

  • il passe par au moins 20 cycles complets en lave-vaisselle ;
  • un label « Emballage réutilisable » indiqué par deux flèches noires circulaires qui tournent dans le même sens ;
  • il est fabriqué en inox, en verre, en bambou, en céramique, etc. ;

La vaisselle réutilisable, pour qui ?

La vaisselle réutilisable est surtout convoitée par les personnes et les sociétés soucieuses de l’environnement telles que :

  • les familles et les individus participant à la réduction de l’impact environnemental avec l’utilisation des assiettes, des couverts et des tasses en bambou, en acier inoxydable, à la maison ou en déplacement ;
  • les entreprises et restaurants souhaitant diminuer leur empreinte carbone et promouvoir leur engagement envers le développement durable ;
  • les responsables des cantines scolaires, optant pour la réduction de la quantité des déchets produits à l’école ;
  • les associations et les collectivités (événements sportifs, buvettes, EHPAD, …) ;
  • les compagnies de transport : avion, train, bateau ;
  • les bureaux pour la pause-café ;
  • les dégustations de produits en grandes surfaces ou sur les marchés des producteurs ;
  • les buffets traiteurs, les salons de thé, les hôtels, … ;
  • les organisateurs d’événements (mariages, fêtes, festivals, …) désirant éviter la production de déchets et ajouter une touche d’élégance à l’organisation, etc.

Pourquoi opter pour une vaisselle réutilisable ?

Plusieurs raisons incitent les professionnels à utiliser la vaisselle réutilisable, dont voici quelques-unes.

Une tendance qui s’affirme

La vaisselle réutilisable est composée par un grand nombre d’articles : bocaux en verre, paille, gobelets, verres, couverts, mini-palettes et planches en bois, portes ustensiles en bambou, etc. C’est pourquoi, elle occupe une place importante sur le marché mondial de vaisselle jetable biodégradable. Trois principales raisons expliquent cette augmentation de la tendance des utilisateurs vers la vaisselle réutilisable :

  • une demande croissante d’articles réutilisables, écologiques, respectueux de l’environnement ;
  • la sensibilisation des consommateurs pour se rendre compte de l’impact terrible des déchets plastiques sur la nature ;
  • les restrictions gouvernementales sur l’utilisation des produits non écologique ou synthétique à usage unique.

Une grande diversité de matières premières respectueuses de l’environnement

La vaisselle réutilisable est fabriquée avec diverses matières biodégradables et facilement recyclables : bois, carton, kraft, bambou, etc. Leur processus de recyclage ne requiert que très peu d’énergie, ne risque pas de polluer l’environnement. D’ailleurs, leur mode de dégradation et d’élimination dans la nature est sain et rapide.

Aucun risque de toxicité

Les matières naturelles composant la vaisselle réutilisable ne contiennent aucune substance nocive ou toxique. Outre l’amidon de maïs, la canne à sucre, le bambou ou le bois, le polypropylène ne présente aucun risque pour la santé.

Autres avantages avec la vaisselle réutilisable

Malgré le coût initial assez élevé de la vaisselle réutilisable, elle reste très avantageuse :

  • elle répond convenablement aux besoins de chacun ;
  • c’est un ustensile économique à long terme avec des soins appropriés ;
  • les articles de vaisselle réutilisable sont personnalisables pour faire des parfaits objets de communication ;
  • les couverts réutilisables existent sous plusieurs coloris et styles tout en étant robustes et durables (aucun risque de se briser en cas de chute) ;
  • son utilisation réduit la nécessité d’acheter constamment de nouveaux produits jetables, etc.

Les critères de choix d’une vaisselle réutilisable

En optant pour des articles de vaisselle réutilisable, il est important de tenir compte des critères suivants :

  • le poids : léger et maniable pour le transport ;
  • la taille : selon le contenu, plat ou dessert ;
  • la forme : carrée ou ronde, facilement empilable pour un stockage peu encombrant, adaptée aux plats au menu ;
  • la durée de vie : vaisselle simple et fonctionnelle pour un lavage rapide et efficace afin de garantir sa longévité ;
  • la distance avec le personnel en charge du lavage : privilégier le circuit court pour une démarche écologique, etc.

Les alternatives à la vaisselle réutilisable pour certaines structures

L’utilisation de la vaisselle réutilisable est vivement recommandée dans les endroits qui accueillent de nombreuses personnes pour manger. Pourtant, certaines structures comme les établissements pénitentiaires ou les établissements de santé ne peuvent pas s’y conformer. Les alternatives au plastique à usage unique sont des solutions jetables, mais plus responsables comme l’acier inoxydable, le bois, le kraft, le carton, etc.

Qu’en est-il de vaisselle en plastique réutilisable ?

Outre les matières naturelles utilisées dans la fabrication de vaisselle réutilisable, il y a également le plastique réutilisable. Par rapport au plastique à usage unique, ce plastique réutilisable est conçu à base de polycarbonate et de polypropylène. Ce sont des composants non toxiques, n’ayant aucune toxicité sur l’organisme. La vaisselle réemployable composée de plastique réutilisable permet de bénéficier de plusieurs avantages :

  • un aspect pratique combiné avec une résistance ;
  • des articles à la fois design, compacts et fonctionnels ;
  • peu d’agents polluants pour la nature.

Les champs d’application de la loi Agec

La loi Agec

L’utilisation de la vaisselle réutilisable est recommandée par la loi française, notamment pour les professionnels de la restauration. Elle porte sur les emballages associés aux aliments :

  • les contenants pour boissons : gobelets avec leurs couvercles ;
  • les récipients alimentaires : assiettes, plateaux, bols, … ;
  • les couverts, etc.

Promulguée en février 2020, la loi Agec ou la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire consiste à assurer la mise en œuvre de cinq grands axes :

  • la sortie du plastique jetable (interdit dans les restaurants) ;
  • l’information accrue des consommateurs pour changer de modes de consommation ;
  • la lutte contre le gaspillage en mettant en avant le réemploi solidaire ;
  • la lutte contre l’obsolescence programmée dans divers domaines (y compris la restauration) ;
  • une meilleure gestion de la production pour éviter diverses formes de gaspillages.

Objectifs et dates butoirs pour chaque champ d’application

Ainsi, la loi Agec a pour objectif de préserver les ressources naturelles, la biodiversité et le climat, en limitant la production de déchets. Les échéances pour l’application de cette loi se répartissent comme suit :

  • la fin de tous les emballages plastiques à usage unique : fin 2040 ;
  • la réduction du gaspillage alimentaire : 50 % par rapport à 2015 d’ici à 2025 (distribution alimentaire, restauration collective) et d’ici à 2030 (restauration commerciale, industrie de transformation alimentaire, …), etc.

La vaisselle réutilisable : un challenge dans la restauration rapide

Face à l’application de la loi Agec, les professionnels de la restauration rapide sont tenus de transformer le modèle des emballages jetables aux emballages réutilisables. Cela implique un important changement de paradigme et d’organisation dans les process des métiers de la restauration :

  • le choix des contenants appropriés à leurs spécificités en tenant compte de différents critères : santé des utilisateurs, capacité de recyclage, résistance à la casse, à la chaleur et au lavage, etc. ;
  • la mise en place de nouveaux gestes métiers en restaurant : formation des employés à l’utilisation de la vaisselle réutilisable (collecte, stockage et lavage des récipients utilisés par les clients) ;
  • l’accompagnement des consommateurs aux nouveaux gestes de tri et de récupération, etc.