Aimez-vous aider les jeunes enfants, leur fournir des soins exceptionnels et les initier à l’éducation ? Le métier de puéricultrice pourrait être la voie professionnelle idéale, vous permettant de suivre votre passion et de guider la prochaine génération. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le métier e puéricultrice, des compétences et qualités aux qualifications dont vous aurez besoin.

Ce qu'il faut retenir :

  • Une puéricultrice est principalement une infirmière ou une sage-femme qui s'occupe des jeunes enfants dans différents environnements tels que les crèches, les services de PMI, les haltes-garderies, les maternités ou les hôpitaux.
  • Les responsabilités d'une puéricultrice varient en fonction du lieu de travail, mais peuvent inclure l'encadrement d'une équipe, la gestion administrative, les soins médicaux, l'accompagnement des parents et le suivi du développement des enfants.
  • Les compétences et qualités nécessaires pour être puéricultrice incluent l'équilibre entre plaisir, attention, rigueur et responsabilité, une attitude positive et enthousiaste, d'excellentes capacités d'observation, une nature accessible et rassurante, et une bonne forme physique.
  • Pour devenir puéricultrice, il faut suivre une formation de base et acquérir de l'expérience dans le domaine. Il est recommandé de faire un stage ou de travailler bénévolement pour acquérir de l'expérience.
  • Les qualifications requises pour devenir puéricultrice comprennent un diplôme d'infirmière et un diplôme de puéricultrice, obtenus après des études et une spécialisation dans une école agréée. Un concours d'entrée est nécessaire pour accéder aux écoles de puéricultrices. Le salaire moyen d'une puéricultrice en début de carrière est d'environ 1 800 € par mois.

Qu’est-ce qu’une puéricultrice ?

Une puéricultrice est principalement une infirmière ou une sage-femme qui s’occupe des jeunes enfants. Elle les aide dans de nombreux aspects de leur vie quotidienne, par le biais d’interaction sociale, émotionnelle, éducative et pratique, de soins et de conseils. Elle travaille dans divers environnements, mais le plus souvent dans une crèche, dans un service de PMI (protection maternelle et infantile), en halte-garderie, en maternité ou à l’hôpital.

Une puéricultrice peut travailler avec des enfants en bonne santé, s’occupant d’eux au quotidien et s’adaptant à leurs différentes capacités. Toutefois, il est également possible de se spécialiser dans cette fonction et de travailler avec des enfants handicapés, ayant des difficultés d’apprentissage ou des problèmes de santé mentale.

Voici d’autres métiers associés au métier de puéricultrice : assistante maternelle, infirmière, aide-soignante, auxiliaire-puéricultrice, éducatrice de jeunes enfants.

Quelles sont les responsabilités d’une puéricultrice ?

En tant que puéricultrice, votre journée sera variée et souvent imprévisible lorsque vous travaillerez avec des enfants, ce qui rend ce poste très attrayant pour certaines personnes. Aucune journée ne se ressemble ! Les horaires peuvent être à temps plein ou à temps partiel, en fonction des exigences de votre employeur. Voici quelques-unes des tâches auxquelles vous pouvez vous attendre selon la structure dans laquelle vous exercez :

  • En crèche ou en halte-garderie

Vous aurez à encadrer une équipe de professionnels. Cette équipe est souvent composée d’auxiliaires de puériculture, d’assistantes maternelles, d’éducateurs de jeunes enfants. Dans un établissement de garde, une puéricultrice occupe généralement la position de directrice ou de directrice adjointe. Elle se charge d’organiser, de gérer la partie administrative et financière et de veiller à la sécurité et à l’hygiène de l’établissement.

Par ailleurs, les parents la préfèrent comme interlocutrice, mais elle ne prodigue pas de soin médical. Elle se focalise plutôt sur le développement de l’enfant.

  • À l’hôpital

Dans un hôpital ou dans une maternité, une puéricultrice travaille avec des médecins, des infirmiers, des sages-femmes. Elle peut travailler au sein des urgences, de la pédiatrie, de la néo-natalité, des services de réanimation, d’un centre de rééducation, etc.

Si elle travaille en tant qu’infirmière, elle se charge de prodiguer des soins médicaux aux enfants. Elle va donc s’occuper des nouveau-nés, réaliser leur premier examen médical, réaliser leur toilette et suivre leur régime alimentaire.

Si elle travaille avec une sage-femme, elle se chargera de guider les parents en leur montrant comment baigner l’enfant, comment le nourrir, le changer, etc. Avec elle, les parents apprennent à prendre confiance et à assumer leur rôle de parent.

  • Dans un service de PMI

Une PMI est une institution dédiée à l’accueil et aux soins des enfants de 0 à 6 ans. Dans un centre de PMI, une puéricultrice est chargée de prendre les consultations, d’assurer les visites et de faire en sorte que les femmes enceintes, les jeunes mères et leurs enfants soient en bonne santé.

Dans un centre de PMI, on retrouve généralement des sages-femmes, des médecins, des infirmières-puéricultrices et les soins prodigués ne sont pas payants. Il convient de noter qu’une puéricultrice ne donne pas de soins.

Elle aide plutôt les parents qui ont leur premier enfant à se familiariser avec leur rôle. Elle leur montre les gestes à adopter pour prendre soin quotidiennement de leur bébé ou de leur enfant malade au quotidien. Si les parents ont des doutes ou des appréhensions, elle les écoute aussi et les rassure.

Quelles sont les compétences et qualités d’une puéricultrice ?

Étant donné que vous serez amenée à travailler avec de jeunes enfants, vous devez posséder certaines qualités et compétences en tant que puéricultrice.

Pour être puéricultrice, vous devez être capable de trouver l’équilibre entre plaisir, attention, gentillesse, rigueur et responsabilité. C’est comme être parent, mais pour un plus grand nombre de jeunes enfants. Par conséquent, vous devez également être capable de bien gérer les situations stressantes et de vous adapter. Pour garder les enfants heureux, en bonne santé et engagés, il faut une attitude enthousiaste et positive face aux tâches, en faisant preuve d’imagination pour rendre la journée amusante.

Vous devez également avoir d’excellentes capacités d’observation et une nature accessible et rassurante, afin de soutenir et de rassurer les enfants et les parents. En outre, vous devez être en bonne forme physique pour travailler debout la majeure partie de la journée, sachant que les journées passent vite lorsque vous êtes constamment en mouvement.

Être là pour les enfants et soutenir leur développement social et éducatif, répondre à leurs besoins et les guider demande du soin. Les meilleures puéricultrices sont accueillantes et tolérantes, car elles travaillent avec des enfants et des parents.

Comment devenir puéricultrice ?

Il faut au moins une formation et une expérience de base pour devenir puéricultrice. Plus vous avez d’expérience, mieux c’est, car vous serez davantage impliquée dans le cadre et le travail liés à cette fonction. C’est toujours une bonne idée d’essayer de suivre un stage, mais si vous avez du mal, vous pouvez aussi proposer de travailler bénévolement pour acquérir cette expérience précieuse à mettre sur votre CV. Plus vous aurez d’expérience de travail, plus vous aurez de chances de trouver un emploi de puéricultrice.

Quelles sont les qualifications requises pour devenir puéricultrice ?

Pour devenir puéricultrice, il est nécessaire d’avoir un Bac +4. Pour cela, vous devez faire trois années d’études dans une école d’infirmière afin d’obtenir le Diplôme d’État d’infirmier. Ensuite, vous devez faire une année de spécialisation dans une école agréée en Formation Petite Enfance afin d’obtenir le Diplôme d’État de puéricultrice.

Pour entrer dans les écoles de puéricultrices, il faut passer un concours qui comporte une épreuve écrite et une épreuve orale. Pendant l’année de spécialisation, une grande partie du temps est dédiée à la pratique et l’autre partie est réservée aux stages.

Il faut noter qu’aucun bac particulier n’est recommandé pour réussir le concours d’infirmière. Ainsi, avec un Bac S (Scientifique), un Bac L (Littéraire) ou ST2S (Sciences et Technologies Santé Social), vous pouvez tenter le concours pour devenir Infirmière Puéricultrice. Si c’est un Bac général ou un Bac technologique qui vous convient le mieux, vous pouvez toujours vous y lancer.

En ce qui le salaire d’une puéricultrice, elle peut gagner en moyenne 1 800 € par mois en début de carrière si elle travaille dans un l’hôpital. À cet effet, elle peut exercer dans un hôpital, dans une clinique publique ou privée. Elle peut aussi travailler dans une crèche, une halte-garderie ou dans un service de PMI.