Le numérique est en constante évolution et s’insère dans de nombreux domaines d’activités. Il est donc devenu monnaie courante de constater l’utilisation de logiciels ou autres outils informatique, pour accomplir rapidement des tâches très complexes et gérer de grandes quantités de données. Cela se remarque dans le secteur du BTP avec l’utilisation du BIM. Faisons le point sur cette méthode de Data Management devenue incontournable.

Le BIM : de quoi s’agit-il ?

Le BIM est un sigle anglais qui signifie selon les cas : Building Information Modeling, s’il désigne la modélisation des informations des bâtiments ; ou encore Building Information Management, si ce sigle désigne la gestion des processus de modélisation. Par ailleurs, le BIM utilise comme principal support : une maquette numérique permettant de rassembler toutes les données d’un projet de construction. Loin d’être une simple maquette 3D, la maquette numérique BIM inclut les caractéristiques physiques et fonctionnelles d’un bâtiment ou d’une infrastructure. Il s’agit d’un puissant outil qui permet le partage des informations depuis la construction et même jusqu’à la démolition du bâtiment en question. La diffusion des informations à partir d’une source unique, qu’est la maquette numérique BIM, permet une meilleure gestion quotidienne de l’ouvrage.

Le partage des informations se fait entre les ingénieurs, les architectes ou les entreprises de construction, ou encore les personnes en charges de la maintenance des équipements. Par ailleurs, plusieurs autres acteurs et nombreux processus sont impliqués dans le BIM, cliquez ici si vous souhaitez en savoir plus.

data mangement BTP

Quels sont les avantages du BIM pour le BTP ?

Si le BIM est devenu une méthode incontournable pour une gestion efficace des données du bâtiment, c’est parce qu’elle offre de nombreux avantages. Le BIM permet entre autres choses :

  • d’optimiser la collaboration entre les acteurs du BTP en favorisant le partage d’informations cohérentes et fiables.
  • de réduire les coûts d’un projet, d’éviter les surcoûts et donc mieux prévoir les budgets ;
  • d’anticiper les potentiels risques par une meilleure synthèse des informations du projet ;
  • d’améliorer la qualité de conception des bâtiments par optimisation des plans de construction qui sont directement issus du modèle BIM ;
  • d’obtenir les délais de livraison plus resserrés.

L’utilisation de la maquette numérique BIM renferme donc de multiples avantages d’ordre économique, social mais également écologique.

Quel logiciel utiliser pour le BIM ?

L’utilisation du BIM nécessite l’utilisation de logiciels créant des objets paramétriques, ces logicels ont généralement chacun leur spécialité. Il existe des logiciels de thermique, de structure, d’architecture… Toutefois, certains logiciels BIM permettent de travailler dans plusieurs disciplines ; ainsi Revit permet de modéliser en architecture, structure, et MEP (CVC, électricité, plomberie). Enfin, nous pouvons citer ArchiCAD qui est un logiciel spécifiquement conçu pour les architectes. L’ensemble des logiciels de modélisations BIM communique entre eux grâce au format IFC qui est géré par l’association BuildingSmart.

Vous pouvez lire également : transport routier : 3 conseils pour optimiser votre budget