Le métier de détective privé, contrairement à ce que montrent les séries télévisées, ne fait pas l’objet d’une improvisation. Elle est réglementée par la loi et nécessite de faire quelques études pour pouvoir exercer. Le détective privé est un professionnel qui travaille pour l’intérêt de ses clients. Les missions qu’il reçoit doivent toujours rester dans un cadre légal et légitime. Dans cet article, nous vous expliquons en quoi consiste le métier de détective privé et les formations nécessaires pour exercer cette profession.

Ce qu'il faut retenir :

  • Le métier de détective privé est réglementé par la loi et nécessite des études spécifiques.
  • Les missions du détective privé consistent à obtenir des informations et des preuves dans le domaine privé, commercial ou industriel.
  • Les compétences nécessaires pour devenir détective privé incluent la discrétion, la persévérance, le sens de l'observation, et la connaissance de la loi.
  • Il existe différentes formations pour devenir détective privé, certaines délivrées par des professionnels et d'autres par des universités.
  • Le salaire d'un détective privé peut varier en fonction de son statut (indépendant ou salarié) et de son expérience, avec une moyenne de 1 500 € à 3 000 € par mois.

Présentation du métier de détective privé

Le détective privé est encore appelé agent de recherche privé. Il mène des enquêtes afin d’obtenir des informations relevant du domaine privé, du domaine commercial ou du domaine industriel. Il a pour mission de rassembler des preuves en vue de constituer un dossier solide. Ce dossier sera présenté au tribunal après avoir été, éventuellement, contrôlé par un huissier, ou pour permettre une négociation interne.

Les missions du détective privé

La mission du détective privé est donc de fournir des informations, des conseils, une assistance et de mener des enquêtes pour ses clients. Que ce soit des particuliers ou des entreprises. Il peut se spécialiser dans un domaine ou être polyvalent.

Autrefois, le détective privé pouvait s’occuper des affaires de mœurs (divorce, adultère et autres). Aujourd’hui, il peut dédier la plus grande partie de son temps au repérage des fraudes de toutes sortes, à la découverte d’escroqueries ou d’abus de confiance, de faux congés maladie, de travail clandestin, de vols dans les entreprises, à la détection de la concurrence déloyale ou à la lutte contre l’espionnage industriel.

Dans ses missions, le détective privé peut toujours rechercher des personnes qui ont disparu. En particulier pour les contrats d’assurances vie qui sont tombés en désuétude, pour les successions difficiles, ou encore pour les personnes qui ont des dettes et qui se cachent. En apportant de nouveaux éléments qui ont été prouvés, les contre-enquêtes du détective peuvent être utilisées pour rectifier, en appel, par exemple, les conclusions d’une affaire qui pourrait être jugée par une juridiction pénale.

Toutes les missions du détective privé ont donc pour point commun la recherche de preuves. Dans une minorité de cas, la mission du détective privé est juste d’apporter des informations à son client.

Les compétences et qualités nécessaires pour devenir détective privé

Le métier de détective privé nécessite de faire preuve d’une grande discrétion. Les informations ou preuves recueillies doivent rester confidentielles et n’être révélées qu’aux personnes mandatées. De ce fait, pour exercer cette profession, le futur détective doit être une personne fiable. Il est donc important que son casier judiciaire soit vierge.

Par ailleurs, le futur professionnel doit être persévérant, ingénieux et fait preuve de beaucoup de discernement. Pour bien mener ses missions, il est aussi essentiel qu’il ait un bon sens de l’observation et qu’il soit en bonne condition physique.

Pour parvenir à obtenir des confidences, le détective doit savoir mettre les autres en confiance, être agréable et pouvoir approcher les gens facilement. Il lui faut bien connaître la loi afin que ses enquêtes soient menées dans le cadre prévu par la loi.

De plus, le détective doit savoir prendre des photos, faire de la surveillance ou des recherches avancées. Savoir parler une ou plusieurs langues étrangères, dont l’anglais, est aussi un atout considérable.

Les formations pour devenir détective privé

Avant de s’engager dans une formation, il convient de vérifier si cette formation a fait l’objet d’une accréditation et d’un enregistrement au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Les formations peuvent être privées ou universitaires. Veuillez noter que les certifications reçues par les cours de correspondances ne sont pas reconnues comme étant des certifications professionnelles enregistrées au RNCP. Elles ne donnent donc pas le droit d’exercer.

Il existe quatre formations spécialisées pour ceux qui aspirent au métier de détective privé. Tout d’abord, il y a deux formations développées par des professionnels [CPNE-ARP] pour les détectives en devenir. Il y a la formation délivrée par l’Institut de formation des agents de recherches [IFAR] à Montpellier. Elle est accessible aux personnes ayant un niveau Bac +2.

Il y a également l’École supérieure des agents de recherches privées [ESARP] de Paris qui forme les futurs professionnels salariés. Ces deux organismes délivrent un certificat de qualification professionnelle [CQP] pour les postes d’enquêteur ou d’agent de recherches privées.

D’un autre côté, il y a deux formations universitaires pour ceux qui désirent poursuivre d’autres études, travailler en tant que freelance ou comme collaborateur d’une agence. Premièrement, il y a la licence professionnelle « Sécurité des biens et des personnes, spécialité activités juridiques, directeur d’enquêtes privées ». Elle est délivrée par l’Université Paris II et il faut un niveau Bac +3.

Ensuite, il y a la licence professionnelle « Agent de recherches privées » par l’université de Nîmes. Un niveau Bac +3 est nécessaire pour l’obtention de ce diplôme.

Le salaire d’un détective privé

Le salaire moyen d’un détective privé qui travaille avec une agence peut tourner autour de 1 500 € au début de sa carrière. Plus il cumule des expériences au fil des années, plus son salaire peut augmenter. Il peut ainsi gagner jusqu’à 3 000 € brut par mois.

Un détective privé qui est indépendant reçoit un salaire en échange des missions qu’il exécute. Il peut ainsi choisir d’être rémunéré à l’heure, à la journée ou au forfait pour tout le temps que durera l’enquête. En réalité, le détective privé indépendant n’a pas un salaire moyen fixe. Son salaire peut donc tripler selon la notoriété de l’enquêteur ou de l’agence qui l’a engagé.

Le métier de détective est un métier passionnant, même si cela présente quelques contraintes. Au début de sa carrière, un détective privé peut avoir du mal à se forger une réputation. Il faudra qu’il soit patient et qu’il puisse bénéficier de plusieurs recommandations.