Vous avez une certaine somme d’argent de côté ? C’est bien ! Mais cet argent ne sert pas à grand-chose si vous le laissez dormir. Qu’il s’agisse d’un héritage ou que vous ayez gagné cet argent à la sueur de votre front, pour qu’il soit rentable, il faut investir. Oubliez un instant le compte en banque, car l’objectif ici est de générer des revenus sur le long terme. Voici 4 conseils qui vous permettront de bien investir votre capital.

Ce qu'il faut retenir :

  • Il est important d'avoir une épargne de sécurité pour faire face aux imprévus et aux urgences financières.
  • Les investissements doivent être choisis en fonction de vos objectifs, de votre profil de risque et de votre situation patrimoniale et familiale.
  • Il est recommandé de diversifier vos investissements pour réduire les risques, en mélangeant différents types de placements financiers et en répartissant les expositions géographiques et sectorielles.
  • Il faut savoir gérer les fluctuations du marché et vendre au bon moment, en gardant la tête froide et en évitant de remettre en question ses investissements précipitamment.
  • Les investissements à risque élevé doivent être réservés aux sommes dont vous n'avez pas besoin à court ou moyen terme, afin de pouvoir supporter d'éventuelles pertes financières.

Garder une épargne de sécurité

Avant de penser à fructifier argent, il est important de réaliser des épargnes. Cela constitue une base pour faire face aux imprévus. En effet, personne n’est à l’abri des gros travaux, d’une voiture à changer, d’une maladie dont les frais ne sont pas remboursés, etc. En effet, il serait imprudent de ne pas constituer une épargne de précaution qui doit vous permettre de faire face à une urgence.

Il est recommandé d’avoir un fond de sécurité équivalent à au moins 6 mois de dépenses selon votre train de vie. Pour sécuriser cette somme, choisissez des solutions immédiatement disponibles et sécurisées comme des comptes sur livrets.

Investir selon vos projets

Pourquoi souhaitez-vous investir votre argent ? Est-ce pour financer les études de vos enfants, changer de véhicule, acheter votre résidence principale, constituer un capital ou avoir un revenu supplémentaire pour la retraite ? Peu importe vos raisons, le choix de vos investissements doit être fait en fonction de votre profil de risquevos objectifsvotre situation patrimoniale et familiale, etc.

Il est clair que pour chacun de vos projets, vous n’aurez pas la même appétence au risque, le même horizon de placement et le même besoin de liquidité. Pour faciliter la gestion de vos investissements, vous pouvez dédier un compte à l’un de vos projets en particulier.

diversifier vos investissements

Diversifier vos investissements

Ne pas miser sur un seul cheval de course ou ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier sont autant d’expressions qui s’appliquent parfaitement à l’investissement. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on ne sait pas de quoi demain sera fait et qu’il vaut mieux être prudent.

Entre instabilité géopolitique, krach boursier, la prudence est de mise en investissement. Vous devez réduire le risque de vos investissements en les diversifiant. Pour ce faire, il est recommandé de :

  • mélanger les différents types de placements financiers (actions, obligations, immobilier, etc.) ;
  • répartir les expositions géographiques ;
  • répartir les investissements dans différents secteurs économiques.

Si vous préférez les organismes de placements collectifs, il est conseillé de répartir votre investissement sur plusieurs fonds différents. Par contre, pensez à vous constituer un portefeuille d’au moins une dizaine de titres répartis sur plusieurs secteurs si vous avez choisi d’investir directement en actions.

Savoir gérer les fluctuations

Selon les adages des financiers, « les arbres ne montent pas jusqu’au ciel ». En d’autres termes, les mouvements de hausse ne seront pas éternels et peuvent se conclure par une correction brutale. En tant qu’investisseur, il faut donc savoir vendre au bon moment. En effet, investir nécessite de  garder la tête froide.

Si l’on prend le cas de la  Bourse par exemple, les fluctuations de 10 ou 15 % sur quelques semaines ne sont pas rares. Le plus souvent, il est question de rester serein et calme devant ces variations et d’attendre. Évitez surtout de remettre en question votre investissement dans la précipitation.

Les placements qui présentent un niveau de risque assez élevé doivent être réservés aux sommes dont vous n’avez pas besoin à court ou moyen terme. Cela s’explique par le fait que vous devez être capable de subir une éventuelle perte financière sans que cela déséquilibre gravement vos finances personnelles.

Attention : l’investissement en Bourse présente un risque de perte totale ou partielle du capital investi.