Que ce soit une maison ou un immeuble, lorsqu’un bâtiment appartient à deux personnes différentes, on parle de copropriété. La notion de partie commune est très importante dans une situation de copropriété. Les parties communes renvoient principalement aux escaliers, halls d’entrée, aux ascenseurs et même aux canalisations et cheminées. Elles représentent ainsi une grande partie de votre logement. Il est très important que vous sachiez comment l’entretien de ces espaces doit être géré dans une situation de copropriété.

Ce qu'il faut retenir :

  • Les parties communes dans une copropriété comprennent les escaliers, les halls d'entrée, les ascenseurs, les canalisations, etc., et représentent une grande partie du logement.
  • Tous les copropriétaires sont responsables de l'entretien des parties communes et doivent contribuer financièrement aux travaux de nettoyage et d'entretien.
  • Le syndic est chargé de la gestion des parties communes et fait appel à des entreprises de nettoyage professionnelles pour assurer la propreté des espaces.
  • L'entretien des parties communes contribue à maintenir la valeur commerciale des appartements et peut nécessiter des professionnels équipés de machines spécialisées et de produits adaptés.
  • Une prime appelée MaPrimeRénov'Copro est disponible pour financer les travaux de rénovation énergétique des parties communes, avec des subventions pouvant aller jusqu'à 3750 € par logement.

Comment les parties communes doivent être entretenues ?

Tous les copropriétaires sont responsables de l’entretien des parties communes d’un logement. Chacun se doit d’apporter sa participation financière pour les travaux de nettoyage et d’entretien. Cette contribution dépend généralement de la quote-part de chacun des propriétaires et de la répartition des charges établies dans le règlement de copropriété.

Le syndic est l’organisme qui doit se charger de la gestion des parties communes. Il doit en effet veiller à ce que les espaces communs soient régulièrement entretenus afin que le bâtiment reste en bon état. C’est également lui qui fait appel à une entreprise de nettoyage pour assurer la propreté des espaces. Pour faire appel à des professionnels, vous pouvez visiter le site de NEOSIT pour obtenir le nettoyage complet de votre copropriété.

Garder les parties communes d’un immeuble propres est dans l’intérêt spécifique des copropriétaires. Un bâtiment décent contribue à donner une bonne impression du bâtiment et peut également affecter la valeur commerciale des appartements. Faire appel à des entreprises de nettoyage professionnelles, c’est s’assurer de disposer d’un personnel compétent et expérimenté pour effectuer ces tâches. Les nettoyeurs disposent d’une gamme de machines spécialisées et de produits de nettoyage professionnels pour assurer un excellent entretien sans endommager le revêtement ou les matériaux de construction.

Chaque bâtiment a ses propres exigences. Le nettoyage des parties communes peut être problématique, en fonction des matériaux de construction utilisés, de l’âge du bâtiment, etc. Le recours à une entreprise de nettoyage garantit que le service est toujours d’un niveau technique. Il sera possible de nettoyer la zone du parking, les vitres extérieures, les éventuels espaces verts. Ces professionnels pourront également désinfecter et assainir tous les points de contact du bâtiment avec les produits appropriés, toutes les surfaces qui présentent des difficultés différentes.

parties communes copropriétés

Quels espaces des parties communes entretenir ?

Les parties communes renvoient aux espaces que tous les propriétaires partagent dans un immeuble. Parmi les espaces qui nécessitent un entretien régulier dans le cadre d’une copropriété figurent :

  • les espaces collectifs externes comme les cours ou les jardins,
  • les différentes voies d’accès,
  • les gros œuvres de l’immeuble comme la toiture ou les murs,
  • les équipements collectifs comme la chaudière ou l’ascenseur,
  • les cheminées et les canalisations,
  • les différents électriques et hydrauliques.

Indépendamment des limitations contenues dans les règlements contractuels, la loi prévoit que le copropriétaire ne doit jamais porter atteinte aux droits des autres copropriétaires. En fait, les interventions sur les unités résidentielles individuelles qui peuvent endommager les parties communes sont interdites.

Une prime pour soutenir la rénovation énergétique des parties communes

Une aide est versée au syndicat de copropriété dans le but de financer les différents travaux de rénovation énergétique des parties communes. Il s’agit de MaPrimeRénov’Copro qui permet ainsi de garantir une amélioration significative de la performance énergétique des bâtiments. C’est une véritable aubaine pour les copropriétaires qui bénéficient de réelles subventions pour les aider dans leur rénovation énergétique.

Pour bénéficier de cette aide, il faut disposer de 75% au moins de lots d’habitation principale. Dans une limite de 3750 € par logement, le montant de cette subvention est de 25%. Il est possible de bénéficier d’une aide supplémentaire à hauteur de 500 € par logement. Pour cela, il faut que la copropriété à rénover dispose d’une étiquette énergétique classée F ou G. Pour les copropriétés qui sont considérées comme fragiles, il est possible de bénéficier d’un aide complémentaire à hauteur de 3000 € par logement.

La fréquence de l’entretien des parties communes d’une copropriété

Pour convenir de la fréquence d’entretien des parties communes de votre copropriété, il faut prendre en compte un certain nombre de facteurs. Vous devez en effet évaluer la surface des parties communes à l’intérieur et à l’extérieur de l’immeuble et le type de revêtements plus ou moins précieux. Un autre aspect, souvent négligé, concerne le nombre d’occupants et l’importance de l’utilisation des logements. La présence de bureaux ouverts au public, par exemple, implique la nécessité d’un entretien de proximité.

La gestion de l’entretien des parties communes de la copropriété est ainsi une affaire de tous les propriétaires mêmes si les bâtiments sont en location. Si vous voulez bénéficier d’une aide, vous pouvez entreprendre des travaux de rénovation énergétique sur les parties communes de votre copropriété.