Les marchés des outils de communication et de la technologie n’ont cessé d’évoluer ces dernières années. Entre les smartphones toujours plus performants et les objets connectés pour faciliter le quotidien, les preuves ne manquent certainement pas. À ce jour, il existe de très nombreuses technologies IoT (Internet of Things) disponibles, que ce soit pour la connexion des capteurs, la communication ou le traitement et le stockage des données. C’est dans cette même dynamique qu’un nouveau type de carte SIM a vu le jour : les cartes multi-opérateur. Comment fonctionnent-elles et quels sont leurs différents usages ?

Ce qu'il faut retenir :

  • Les cartes SIM multi-opérateur permettent aux appareils de se connecter à plusieurs opérateurs en fonction de la rapidité du signal et de la force du réseau.
  • Ces cartes SIM sont utilisées pour capter des données en continu et faire face aux défaillances de réseau, comme les coupures de service ou les zones non accessibles.
  • Elles sont utilisées dans des applications telles que les systèmes d'alarme, l'agriculture connectée et la santé connectée.
  • Dans le domaine de l'agriculture connectée, elles permettent le suivi en temps réel des données agricoles et la programmation de réponses automatiques.
  • Dans le secteur de la santé, elles permettent le suivi des patients depuis leur domicile et la surveillance de leur santé par les professionnels de santé.

Carte SIM multi-opérateur : la réponse aux défaillances du réseau

La carte mono-opérateur se limite à un seul opérateur spécifié lors de sa programmation, comme c’est actuellement le cas pour les cartes SIM des téléphones portables. La carte SIM multi-opérateurs, en revanche, offre la possibilité d’être connecté à plusieurs opérateurs. Équipé d’une carte SIM multi-opérateur, le téléphone mobile se connectera au plus performant des réseaux accessibles en fonction de deux paramètres : la rapidité du signal et la force du réseau à un instant donné.

Si une défaillance ou une interruption du réseau survient, l’objet scanne à nouveau les réseaux accessibles et se connecte à un autre réseau, plus puissant. Les cartes SIM M2M (Machine to Machine) sont donc également des puces destinées aux échanges entre appareils, comme les cartes SIM classiques. La différence est qu’elles comportent un microcontrôleur avec une capacité de stockage et que leurs usages vont au-delà de la simple téléphonie.

Intégrées aux capteurs que nous exploitons, une carte SIM multi-opérateur offre la possibilité de capter des données en continu. Elle permet de faire face aux défaillances de réseau liées à une coupure du service, une coupure de connexion avec l’objet, un réseau non accessible dans certaines zones, un débit trop bas, etc.

cartes SIM multi-opérateurs

Quelques exemples d’utilisation de la carte SIM multi-opérateur

Une carte SIM multi-opérateurs est conçue pour être intégrée à un appareil afin de communiquer avec un second appareil. Cette technologie peut par exemple être utilisée pour des systèmes d’alarme. Une carte SIM pour alarme permettra de transférer en direct les signaux captés vers des téléphones portables ou fixes, ou encore vers un centre de surveillance à distance.

En agriculture connectée, l’objet équipé d’une carte SIM M2M recevra dans un premier temps des données, qu’il enverra ensuite sur le réseau GSM par différents moyens. L’agriculteur pourra alors traiter ces données en temps réel et programmer des réponses automatiques. Ces objets connectés peuvent permettre de contrôler un stock en temps réel, un niveau de nourriture pour le bétail, gérer l’eau sur un terrain, etc.

Le secteur de la santé a également su tirer parti de cette invention avec l’apparition d’outils de santé connectée. Il existe désormais une technique de suivi des patients depuis leur domicile par le professionnel de santé. Au travers de capteurs de données reliés à un système d’informations central, grâce à une carte SIM M2M, le médecin peut surveiller, contrôler ou contribuer à l’amélioration de la santé des patients.