Ecouter l'article

Être autoentrepreneur présente de nombreux avantages, mais pour en tirer profit et atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés, certaines règles doivent être bien respectées. Une totale autonomie vous pousse en effet parfois à commettre des erreurs. Pour bien démarrer votre autoentreprise, vous devez connaître certains points essentiels.

Autoentrepreneur, pensez à souscrire une assurance professionnelle

Nul n’est à l’abri d’un risque matériel ou immatériel. En tant qu’autoentrepreneur, la souscription d’une assurance professionnelle est donc fortement recommandée. À l’instar d’un chef d’entreprise, un autoentrepreneur endosse en effet la responsabilité des dommages corporels ou matériels que lui ou le matériel dont il est responsable causent. Comme ce que propose par exemple Easyblue, vous pouvez faciliter votre souscription d’une assurance pro plus facilement en confiant les démarches à des experts néo-assurance. Ces derniers vous proposent un accompagnement personnalisé ainsi que des outils efficaces pour piloter vos assurances.

En quelques clics, vous revoyez vos conditions d’assurance. Vous pouvez même gérer vos sinistres à l’aide d’une application pour smartphones. La souscription d’une assurance responsabilité civile constitue une obligation légale pour tout autoentrepreneur. Dans le cas d’une autoentreprise spécialisée dans le bâtiment, il faudra également signer impérativement un contrat d’assurance décennale. L’assurance responsabilité civile professionnelle ne constitue cependant pas une obligation, sauf dans certains domaines (la santé et le bien-être, le transport, l’automobile, etc.).

autoentrepreneur assureur néo-assurance

Tenez une gestion de vos comptes efficacement

Un autoentrepreneur doit nécessairement avoir une comptabilité pour assurer le bon fonctionnement de son entreprise. La gestion de la comptabilité en autoentreprise est néanmoins très allégée. Cela dit, vous devez tenir régulièrement et de façon claire vos comptes. La première chose à faire est de vous informer sur les obligations comptables de votre statut, qui sont :

  • avoir un compte bancaire dédié à votre activité,
  • tenir un livre de recettes,
  • tenir un registre des achats,
  • vous équiper d’un logiciel de comptabilité pour facturer vos clients,
  • avoir une facture avec toutes les mentions obligatoires (identité du vendeur et de l’acheteur, quantité, prix unitaire, etc.).

Vous pouvez utiliser des outils adaptés pour faciliter la tenue de vos comptes. Il existe en effet de nombreux outils numériques qui peuvent vous aider dans l’accomplissement de cette tâche, comme le cloud pour stocker en toute sécurité vos données, un logiciel de facturation pour suivre vos comptes ou encore le bullet journal pour mieux vous organiser.

Créez un site internet pour promouvoir votre activité d’autoentrepreneur

À l’ère de la digitalisation, la présence en ligne n’est plus une option. Un site internet s’avère ainsi utile pour vous faire connaître. Sollicitez cependant les services d’un informaticien pour avoir un site internet moderne et adapté aux besoins actuels des consommateurs. Votre site comportera plusieurs pages qui exposeront davantage les activités de votre autoentreprise. Si vous vendez des produits par exemple, créez un site e-commerce où vos clients pourront acheter rapidement vos produits. N’oubliez pas de proposer un site responsive design qui sera accessible sur tous les supports (ordinateur, mobile et tablette). Les consommateurs d’aujourd’hui préfèrent rechercher les produits ou les services dont ils ont besoin directement via leur smartphone.